31/01/2011

En Egypte aujourd'hui

 

repos3 (1).jpg

La famille de Jésus fuit en Égypte (Mt2,13-23) pour se protéger de la jalousie d’Hérode. A dos d’âne, disent les images. On s’imagine mal l’aventure de ce sympathique trio. Des sans papier ni domicile.

Voici le Sphinx, (de l’ancien égyptien shesepankah qui signifie statue vivante) Marie et le bébé se réfugiés entre ses pattes et dorment en toute sécurité sous sa tendre protection ! Joseph, complètement chaos, s’étendu sur le sol sableux alors que l’âne cherche quelques touffes d’herbes ! Une douce lumière en pleine nuit: c'est Marie et Jésus. L’enfant libérateur est en chemin.

Jésus a grandi en Égypte on ne sait trop où, sans doute parmi les Égyptiens qui les accueillaient. J’imagine le retour à Nazareth où Jésus apprend à lire la Torah et par cœur (!) comme le dit saint Jean « Les Juifs s’étonnaient et disaient : comment connaît-il les Écritures, lui qui n’a pas étudié ? » (Jean : 7.14-15) Son caractère indépendant se montre quand à douze ans, il accompagne ses parents à Jérusalem pour la première fois, s’éclipse sans avertir, pour se confronter aux Docteurs de la Loi, aux théologiens fascinés. Trois jours durant, Jésus ne se soucie pas de ses parents et quand ceux le retrouvent et le grondent, il leur répond que « cela ne les regarde pas ». Typique d’une crise d’adolescent aujourd'hui encore. Puis Jésus continue l’apprentissage de charpentier auprès de son père Joseph...

Janvier 2011: nous sommes en Égypte aujourd’hui et vivons profondément la soif de soeur-emmanuelle-caire350.jpgjustice et sa lutte au moment ou j'écris en sécurité dans une chambre. Les Égyptiens : 80 millions dont la moitié a moins de 20 ans et 30 millions vivent dans la misère selon la BBC aujourd’hui. (ci-contre Soeur Emmanuelle et un chiffonnier du Caire)

C’est une révolte populaire à laquelle les Coptes prennent part : « Selon plusieurs sources égyptiennes, l'Église Copte, réputée proche du régime, a pris ses distances avec Moubarak. Jusque-là, le mot d’ordre était la neutralité. Ce matin, les Coptes sont désormais autorisés à descendre dans la rue et à soutenir leurs frères contre Moubarack »

(Malgré le passé récent connu de tous) 29 janvier 2011 Mediarabe.info et http://www.mediarabe.info/spip.php?breve2727)

tariq_ramadan2.jpgPuis, l’analyse de Tariq Ramadan m’aide à voir clair à travers les voix contradictoires et souvent partisanes : http://sos-crise.over-blog.com/article-egypte-l-analyse-d-un-intellectuel-eclaire-tariq-ramadan-66190513.html


Dixit Ramadan : « Un jour l’Histoire se retourne et de nouvelles forces apparaissent qui renversent les rapports de forces et rappellent aux puissants d’hier qu’il aurait mieux valu user différemment de leur pouvoir.»

Ma question : le pouvoir, c’est quoi, c’est qui, c’est structuré par qui et dans les intérêts de qui ?

Je partage ces quelques réflexions nocturnes avec une immense gratitude pour le don des années qui me permettent vivre, marginalement mais intensément, des moments uniques de notre Histoire humaine! Justement là, dans la région natale de Yeshuah, réfugié dans son enfance en Égypte ! Et qui est activement présent dans l'Histoire de sa création.

 

23:05 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (6)

29/01/2011

Davos Moyen-Orient

 

Davos: « shared norm for a new reality »

 

 

Ma-prise-de-conscience.jpg


Le monde souffre d'un « burnout global ». Les « décideurs » ne font que de réagir aux crises qui se succèdent et ne sont pas capables de relever les défis, selon Klaus Schwaab lors de l'ouverture du Forum. Comme des pompiers éteignant des incendies sans se demander les causes du malheur. Il faut trouver des «des valeurs partagées pour une nouvelle réalité.» (traduction de « shared norms »)

 

«Je vois venir une révolte de la jeunesse, une sorte de nouveau mai 68... comme pour répondre à cette « vision » de la jeunesse au Moyen Orient, et au-delà.». Je cite de mémoire les paroles de Klaus Schwab, fondateur et président du Forum économique mondial (WEF).

 

Micheline Calmy-Rey ce vendredi devant la presse ajoute: "A Davos tout est possible". Tout, c'est quoi? Davos, c'est où? En Chine, au Zimbabwe, en Russie, en Côte d'Ivoire... au Kossovo?

« La possibilité du bien ne meurt jamais » selon Zygmunt Bauman, qui ne perd pas l'espoir « malgré la fragilisation des relations humaines et le sentiment d'humiliation qui parfois s'empare de nous... faire le bien reste possible! » (Courrier International du 27 janvier au 2 février 2011, rubrique Idées, pg 50) .

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:mbCPipQahcYJ:www.alternatives-economiques.fr/le-present-liquide--peurs-sociales-et-obsession-securitaire-par-zygmunt-bauman_fr_art_211_25118.html+courrier+i

 

Se révolter face à l'injustice, c'est faire le bien et ça reste possible.

C'est avec soulagement mélangé à la crainte que beaucoup d'humains, je crois, moi y compris, prennent conscience des événements au Moyen Orient, en Tunisie, en Égypte plus spectaculairement pour le moment, et d'autres peuples en attente. Qui disent « Enough is Enough! ». Après des années d'esclavage! Cela suffit! Est-ce un écho de « Yes we can? » Concret cette fois!

 

Et Israël, la Palestine? Qu'adviendrait-il en cas de changement de régime radical en Égypte? Obama a-t-il été trop préoccupé du rôle stratégique de Moubarack, lui fournissant généreusement des armes, et pas suffisamment du peuple égyptien et de sa soif de justice? Les USA ne peuvent pirouetter quand ça leur va en ignorant le regard des petites gens qui se mettent debout!

 

Il me paraît héroïque de voir les gens descendre dans la rue, la plupart sans autre protection que leur peau contre la brutalité de la police. Ils sont quasiment sans leader, le leadership vraisemblablement intégré dans la foule déterminée d'endurer pour durer jusqu'à l'espoir de signes concrets qu'ils seront entendus!

 

Ma crainte, pour la Tunisie comme pour l'Égypte, c'est que la « libération » conquise ne se pose sur les rails et dans les structures d'un système économique néo libéral mondial verrouillé. Comme ce fut le cas en Afrique du Sud.

 

Mais la réalité nouvelle apparaît, donc le « shared norm », ou la valeur partagée (World Forum) doit inventer immédiatement des structures pour concrétiser le 1997458849_1.gif« shared norm » la « valeur partagée » que les décideurs à Davos ont certainement cherchée... Ils étaient là pour ça. L'ont-ils trouvée? S'ils ne l'ont pas trouvée, cette valeur partagée, (shared norm!) les gens dans les rues du Moyen Orient la crient haut et fort: c'est le Pain quotidien « fruit de la terre, du travail des hommes et des femmes » pour tous.

 

« Tout est possible à Davos » Vraiment?

 

 

22:55 Publié dans Politique | Tags : egypte | Lien permanent | Commentaires (1)

27/01/2011

Forum économique à Davos : ambiance morose

 

ALeqM5iGcZY-2q0Ml6GPtbvaXpCewKq3EA.jpg

Le ministre du Commerce chinois, Chen Deming, à Davos le 27 janvier 2011

« L’Euro est une question identitaire,  l’Euro c’est l’Europe » et l’Europe c’est 60 ans de paix sur notre continent et 17 pays ont adopté la même money … Imaginez qu’on abandonne l’Euro, c’est ne rien comprendre à la psychologie d’Européens qui se sont fait la guerre pendant des siècles et qui veulent la paix. » C’est de Sarkozi à Davos.

Et d’après Romaine Jean ce soir, « les Suisses (dont le franc donc est une question identitaire) devront encore attendre avant de profiter des problèmes de l’Euro ailleurs...

J’ai eu l’impression d’être dans la peau d’un petit chat qui se lèche les babines à l’odeur alléchante du miam-miam. Voilà.

Cependant:

l’argent est utile, et Jésus ne le condamne pas,  c’est l’amour de l’argent qui est critiqué: 1 Timothée 6,10 : « L'amour de l'argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. »

C’est vrai que l’Euro, le Franc sont la cause de maux de tête sévères à Davos alors que trouver la « norme pour une nouvelle réalité » dépassant l’Europe, pour ne pas parler de notre Suisse, est comme un filet d'eau qui vous coule entre les doigts.

La pénurie de ces « jumeaux gênés et gênants », et c’est tout ce qui découle d’une gouvernance égoïste des systèmes protégeant les intérêts particuliers à chaque pays. Alors surgissent un peu partout: licenciements, chômage, pauvreté, (aussi chez nous !) faim et démoralisation … désespoir et comme dit Timothée, on « s’égare loin de la Foi en soi », en sa dignité humaine liée à celle de tous.

L’argent c’est un moyen, et Jésus n'est pas contre, les membres de son mouvement naissant ont une « bourse » commune. Jésus est même ambigu selon ce que rapporte Luc, 16 : 1-13. http://www.bibleenligne.com/Commentaire_biblique/Commentaire_simple/NT/Luc/Lc%2016.1-13.htm Dans cette parabole, la ruse et la débrouille de celui qui se tire d’affaire après avoir vilipender la fortune de son maître ne sont nullement condamnées ! Au contraire, le fraudeur aurait même été intelligent. Cela prouve que Jésus est très proche de nous et de nos « dirigeants » à Davos ou ailleurs. Cela nous console un peu ! Mais il est tout aussi proche de nous tous lorsque Luc 16 : 13 (http://www.biblegateway.com/passage/?search=Luc+16:13&...) rapporte ces mots de notre Jésus Luc 16:13 : « Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. »

 

Avec bonheur je prie avec et pour ceux à Davos et les autres

Béatitudes pour temps de chômage
Bienheureux ceux qui s’appauvrissent pour investir et créer des emplois,
car ils accumulent des richesses dans le Royaume éternel.

Bienheureux ceux qui renoncent à cumuler les emplois
qui ne leur sont pas nécessaires pour vivre dignement,
car ils ont une place assurée dans le Royaume.

Bienheureux les fonctionnaires publics
qui travaillent comme s’ils s’occupaient de leurs propres affaires,
qui facilitent les démarches et étudient sérieusement les problèmes,
leur travail sera considéré comme sacré.

Bienheureux les ouvriers et les employés
qui préfèrent la création de postes de travail pour tous,
plutôt que d’accumuler des heures supplémentaires
et des primes pour eux-mêmes,
parce qu’ils savent où est leur vrai trésor.

Bienheureux les hommes politiques et syndicaux
qui s’attachent à trouver des solutions réalistes au chômage
par-dessus les stratégies et les intérêts partisans,
parce qu’ils accélèrent la venue du Royaume.

Bienheureux serons-nous tous, quand nous cesserons de dire :
« Si je ne tire pas profit de la situation, un autre le fera… »
Quand nous cesserons de penser :
« Quel mal y a-t-il à frauder ? Tout le monde le fait ! »
Quand nous renoncerons à penser :
« Si la loi n’est pas violée, tout est permis »
Parce qu’alors la vie en société sera
une anticipation du bonheur du Royaume.

Mgr Raphael Torija, Évêque de Ciudad Real

http://www.portstnicolas.net/Beatitudes-pour-temps-de-chomage.html

 

23:01 Publié dans Economie | Tags : forum | Lien permanent | Commentaires (3)

24/01/2011

PAIN et FORUM MONDIAL

 

 

 

Christian_Muslim_Jew_Support_The_World.JPG


Jésus avant

 

J’avais 6 ou 7 ans et je me souviens. C’était évident que Jésus faisait partie de la réalité où je suis née, à la ferme au Clos-du-Doubs.  Par exemple à table lorsque papa prenait dans ses mains la miche de pain, traçait une croix avec son pouce droit puis nous donnait à manger. Je prenais conscience de quelque chose, comme un don, et nous disions « merci ».  Et papa avait dit une fois : « Ne jamais jeter du pain par terre ni marcher sur des miettes. » Sans rien ajouter.

Le pain était parfois frais et d’autres fois sec. Une fois par quinzaine, une fournée de pain cuit dans le four à bois remplissait le panier soigneusement remisé dans le pétrin et recouvert d’un linge en coton. En attendant de nous rassasier, nous les gosses qui grandissions grâce à ce pain de vie. Le Pain de Vie : Jésus.

 

Jésus sembla prendre de la distance lorsque le curé, au catéchisme, nous fit apprendre, par cœur, les réponses se trouvant dans un petit catéchisme, réponses à des questions que nous n’avions jamais posées.  Jésus semblait s’éloigner même davantage de notre réalité le dimanche au sermon, à la messe.

 

Cependant ce pain de Vie partagé dans les turbulences de l’adolescence nous faisait rêver du vaste monde peuplé d’enfants sans pain.

 

Jésus, le pain abstrait des définitions, des dogmes et des enseignements religieux,  étudié durant des années,  disparaissait pour se montrer tel qu’Il est : La nourriture partagée entre celles et ceux qui ont faim, celles et ceux dont la seule expérience d’Amour de la naissance à la mort est de la faim non assouvie.  Dieu que Jésus est alors proche et tangible dans la soif et le cri des victimes de l’injustice ! Dans cette réalité-là force est de dire : « Pourquoi ? »

La réponse à cette question absente du catéchisme de l'Église, nous la trouvons nous-mêmes. Notre réponse inquiète même les auteurs de ce catéchisme parfois. Aujourd’hui je m’aventure à dire que la cause radicale se trouve dans les ramifications du système néo-libéral ou plus simplement selon moi, du capitalisme sauvage qui nous mène tous et dans le moyen terme à la dérive et au délire, entassés sur le Radeau de la Méduse !

 

Aujourd’hui, de l’Agence France Presse :

 

Agir "d'urgence" pour parvenir à nourrir la planète en 2050

we_are_the_world_001_lpjr.jpg

« La population globale devrait atteindre 8 milliards d'individus en 2030 et 9 milliards en 2050, un défi gigantesque alors que l'humanité ne parvient déjà pas à nourrir les 7 milliards existants, rappelle le rapport. 925 millions de personnes ne mangent pas aujourd'hui à leur faim. »

 

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gpDam9qzFvrVlKIYxhOYkptWGR3g?docId=CNG.b7e3f84c7945323e8f894b3d81959d76.b1

Le pain quotidien, Jésus notre VIE, que nous obtenons de la terre, grâce à la sueur de nos fronts (Genèse (chapitre 3, verset 19) nous permet de vivre en créatures humaines si nous le partageons !

C’était ce que les petits paysans faisaient il y a bientôt 100 ans au Jura, et c’est ce qui se fait dans ce qui reste de sain dans certains coins de la planète, des petits coins qui disparaissent…

 

Mais pour que tout aille mieux et nous prions pour ça, voici que les puissants de ce monde font route vers Davos la Blanche avec 5000 soldats suisses (pour que personne ne touche à un seul de leurs cheveux et qu’ils travaillent en toute sécurité à l’hôtel) . Le but de la rencontre : Forum économique mondial 2011 du 26 au 30 janvier 20111 a pour thème :

« Shared Norms for the New reality ». « Des normes partagées pour une nouvelle réalité » http://www.weforum.org/

 

De Jésus avant…. Et maintenant !

 

Après tout nous sommes dans un Occident soit disant civilisé et chrétien. Peut-être que Jésus pourrait dire un mot à ces Messieurs et ces Dames : Il n’a pas besoin de micro car, si on s’arrête un instant pour l’écouter il dira :

yrosl83c.jpg« J'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; Mt. 25 : 35 »

 

Non il ne dira pas « j’avais faim… » il dira : « j’ai faim »

Que la « norme » pour notre réalité soit le pain, l’eau et la terre partagés.

 

22:10 Publié dans Suisse | Tags : forum | Lien permanent | Commentaires (1)

22/01/2011

Semaine de l'Unité

Puzzle (1).jpg

Réflexion dominicale : Unité ?

Si Internet avait existé à Corinthe au temps de saint Paul, il aurait eu un ordinateur pour écrire ses lettres, et son langage aurait été direct comme celui de sa lettre aux Corinthiens 1,10-13.17  (qui sera lue demain dans les églises)

Paul avait une femme comme secrétaire/animatrice, qui le tenait Paul, au courant de la situation du mouvement par des émissaires qui se rencontraient chez elle à Corinthe. C'était Chloé.

http://456-bible.123-bible.com/calmet/C/chloe.htm

C’était donc une femme qui était la cheville ouvrière et la rassembleuse des membres d’un mouvement dynamique et non d’une institution à dominance mâle. Bref! Paul intervient en direct, il nomme les griefs :

a) divisions entre vous!! Soyez en parfaite harmonie de pensées et de sentiments

b) des disputes entre vous

c) chacun de vous prend parti

d) pour Paul

e) pour Apollos

f) pour Pierre

g) pour le Christ
Le baptême, c’est-à-dire, « marcher sur les traces du Christ » c’est rester libre. « Mon travail est d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus et la Mission de notre jeune mouvement est de faire de même par l’exemple, par notre manière de vivre, de nous aimer, d’annoncer à tous les hommes qu’ils ont droit à leur dignité humaine. Mon travail n'est pas de baptiser d'abord dit Paul. Que les humains deviennent libres grâce à l'Evangile et non pas à partir de nouvelles chaînes ! »

Que de divisions depuis que Paul a disparu et que Constantin et ses partisans épiscopaux, trahissant Jésus, trahissent aussi la foi de celles et de ceux qui veulent suivre les traces de Jésus.

Que faisaient-ils de particuliers, ces premiers Chrétiens ? (selon Ac 2, 42-47)

Ils faisaient ce que font les petites communautés de base au ras des pâquerettes aujourd’hui même, sans se demander qui est qui et qui fait quoi, dans les pays les plus pauvres, simplement pour survivre:

Partager le pain entre tous

Mettre en situation la Bonne Nouvelle aujourd’hui

Lire les signes de notre temps et agir en conséquence

Mettre tout en commun : la terre, les toits, l’argent : le plus grand bien pour le plus grand nombre

Manger à domicile chez les uns et chez les autres

et partager avec les mendiants qu’on invite à notre table.

Cela nous pourrions envisager de le faire aujourd’hui en Occident

Comme Paul, notre Mission n’est pas de baptiser mais d’annoncer la Bonne Nouvelle qui nous dit pourquoi nous sommes sur cette terre. Le baptême de la Bonne Nouvelle!

Un prêtre sud-africain (décédé) me disait : tu vois Claire-Marie, dans l’Eglise, ce qui doit nous unir est ce qui nous divise : le partage du pain, le repas de gratitude (Thankyou meal) l’Eucharistie pour employer un mot difficile.

Et je pense vraiment que chaque fois que nous partageons notre nécessaire avec celles et ceux qui nous rien – intellectuellement, spirituellement, d’abord économiquement surtout– c’est un Thank you Meal !

images (1).jpgOn peut reprendre la lettre de Paul aux gens de Corinthe de Zurich, de Bulle, à l’époque d’Internet et décider pour nous-mêmes si prendre parti pour Pierre, Paul Jacques et Jean (Tiens! Pas de femmes ?) et tous les Apollos politiques, financiers, militaires, est compatible avec suivre les traces de LUI, Jésus !

Sûrement que Paul a reçu des commentaires et que tous n’ont pas accepté à la lettre ce qu’il écrivait, mais ils ne l’auront pas mise, cette lettre, à la corbeille.

22:42 Publié dans Église(s) | Tags : unité 2011 | Lien permanent | Commentaires (0)

DAVOS Forum économique mondial

 

 

klaus_schwab_WEF_2007_dpa.jpg

Klaus Schwaab et l’Abbé Pierre prient

La prière du matin du Président du Forum économique mondial

Au journal de 13h30 de la TSR, (19-01-2011) le journaliste a posé la question à Klaus Schwaab, président du Forum économique mondial à Davos qui se tiendra 26 au 30 janvier 2011. Il sera question des défis économiques d’aujourd’hui à travers le monde.

Le journaliste et Klaus Schwaab:

- votre prière du matin à vous, c’est quoi ?

- c’est d’abord que je fais ma méditation chaque matin pour quinze minutes

- méditation, ça veut dire quoi ? c’est fermer les yeux… ?

- réfléchir, qu’est-ce qui est important aujourd’hui, qu’est-ce qui est important dans votre vie, qu’est-ce que vous voulez « accomplir » (achever) dans votre vie etc…le renouvellement doit venir de l’intérieur et pas nécessairement d’imiter quelque chose qu’on a lu ou ce que quelqu’un d’autre a dit…

http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/2907028-davos-...

 

abbePierredit185.jpg

C'est une diapo que vous pouvez méditer

L'Abbé Pierre, (décédé le 22 janvier 2007) une petite prière d’un autre grand homme dont l’Esprit plane j’espère comme un souffle de renouveau sur le Forum de Davos: sa prière pour compléter la prière du matin de Klaus Schwaab: 

"Mon Dieu, aidez-nous à donner du pain à ceux qui ont faim et donnez faim à ceux qui ont du pain". abbé Pierre

"Quand la loi est ainsi faite que, pour les travailleurs, avec leur salaire légal, il est impossible d'avoir un logis pour abriter humainement un foyer, un berceau, ce n'est pas d'entreprendre une construction sans permis, c'est la loi qui est illégale.

Ce n'est pas aux hommes de s'écraser devant la loi.

C'est à la loi de se changer pour répondre aux droits de l'homme".

" Il ne faut pas faire la guerre

aux pauvres,

mais à la pauvreté. "

Paroles de l’abbé Pierre et encore:

"Il faut que la voix des hommes sans voix enpêche les puissants de dormir"

"Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques"

"On ne pleure pas devant les chiffres"

"Quand on s'indigne, il convient de se demander si l'on est digne"

"Avoir souffert rend tellement plus perméable à la souffrance des autres"

"Le pouvoir est aveugle, les détresses les plus accablantes sont muettes... Comment faire se rejoiondre ceux qui savent et ceux qui peuvent?"

 

00:40 Publié dans Economie | Tags : schwaab | Lien permanent | Commentaires (3)

17/01/2011

SPRITUALITE (suite)

 

 

images (2).jpg

LE SENS DE LA VIE AUJOURD'HUI ET LA SPIRITUALITE

Si la spiritualité est présente chez l’humain depuis les origines et si Jésus et l’Esprit sont UN, Jésus, ce charpentier et paysan juif, est parfaitement humain selon Schillebeecks. Il est d’une simplicité désarmante, c’est pourquoi il est « l’homme de dialogue et de la rencontre avec l’étranger ». Jésus n’est pas la réponse à toutes les questions des humains, il est la réponse à la seule question que tout humain se pose : « Qui suis-je ? Quel est le sens de mon passage sur terre ? » Jésus a posé la question : Qui suis-je pour les gens ? (Luc 18 :22)

Si on veut bien, Jésus est notre Bonne Nouvelle, c’est-à-dire, c’est au quotidien, et c’est libérateur, c’est BON ! Parce que c’est politique et que cela concerne la société civile aujourd’hui et demain. Mais …

Les traces de son passage prophétique peuvent être perçues par celles et ceux qui ont des « yeux pour voir et ne voient pas …»,  Jésus s’en réfère à Isaïe (6 :9-10) pour exprimer sa propre expérience dans son contexte et ce qu’il ressent ! Aujourd’hui comme en son temps.  (Matthieu 13, 1-9 ; Marc 4,12 ; Luc 8 :10 ; Jean 12 :40) Cette plainte revient souvent tout au long du Nouveau Testament.

Selon mon ami Albert Nolan « L’inspiration première de la spiritualité de Jésus, (source selon moi de la soif de spiritualité aujourd’hui) est celle des prophètes bibliques. Et le prophète n’est pas celle ou celui qui critique l’étranger ou les système hors de son pays, de sa société, de son Église, de sa Congrégation, mais qui critique et dénonce, s’il y a lieu, l’Establishment à l’intérieur de sa communauté, de sa Congrégation, de son Église, de sa société, de son pays dont il veut être un membre critiquement loyal. Et je me permets cette citation de l’excellent article de Philippe Lefèvbre : ((http://www.lacourdieu.com/index.php?option=com_content&view=article&id=204 )

« Que signifie que la Parole n’est pas entendue, que la vie manifestée n’est pas vue, que le chemin du salut est peu désiré ? Cela dérange peut-être les fadaises habituelles sur la communication qui arrangerait tout et l’amitié censée désarmer toutes les guerres ; mais met en lumière tous les porteurs inconnus de la Parole qui vivent parmi nous, le plus souvent écrasés dans le contexte meurtrier de pays hostiles, mais aussi dans les ambiances feutrées et souriantes de groupes chrétiens ou les apparences clinquantes de familles.

Le Christ inaperçu et pourtant visible, le Verbe qu’on essaie de faire taire, mais dont la voix s’entend, constitue un mystère quotidien. Seuls le perçoivent ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. »

Et cette spiritualité prophétique s’exprime, je crois, dans « Imagine all the people » de notre John Lennon, dans mon billet sur les « Réfugiés et dans ma Prière du soir de samedi. »

Hier dimanche, au cœur du quotidien chez nous et au-delà, l’actualité que vous 1_ATT00025[1].gifconnaissez mieux que moi et que vous percevez selon votre cœur et votre intelligence, j’avais voulu hier, mettre en relief cette petite lumière prophétique, vacillante et obstinée, celle de la Spiritualité prophétique de Jésus aujourd’hui.

 

13:32 Publié dans Spiritualités | Tags : esprit | Lien permanent | Commentaires (0)

15/01/2011

Prière du soir en mer

 

Prière du soir en mer

w5so575k.jpg

Nous sommes là où nous sommes en ce moment même, que nous l’ayons désiré ou pas. Dans la plénitude du moment présent, dans la réalité humaine, dans le mystère de l’Univers, notre « lieu d’origine, et le cap sur l’arrivée .»

La barque est extensible à l’infinie et ne sera pleine qu’à la fin des temps.


Nous sommes sur la mer animée, tendre, paisible, galopante et son âme et son cœur habitent en nous, animés, tendres, paisibles, galopants : un peuple conscient de son étrange existence.

Imagine !

Le 11 janvier, mardi passé donc, j’avais promis la traduction des paroles de John Lennon et j’ai eu terriblement peur car, traduire « imagine » est aussi le trahir ! Mais si « l’esprit transcendait la pauvre lettre » il nous vivifierait ! J’espère !

Imagine qu'il n'y a pas de Paradis.
essaies

ni enfer sous nos pieds
uniquement le ciel
imagine vivre l'instant présent
plus de pays
aucune raison de tuer ou de mourir
pas de religion non plus
imagine tout le monde
paisible

Imagine aucune possession
Je me demande si tu en es capable
Nul besoin de cupidité ou de faim
Dans une fraternité
imagine les gens
Se partageant le monde entier

Tu peux dire que je suis un rêveur
Mais je ne suis pas le seul
J'espère qu'un jour tu nous rejoindras
Et que le monde sera uni


Et à ma place  dans la barque extensible à l’infini, je ne veux provoquer personne, ne serait-ce qu’à cause des mots

« pas de religion non plus »

Aujourd’hui nous avons soif de spiritualité, vieux et jeunes, pauvres et riches, mourants ou vivants, notre terre à soif de spiritualité, car la l’Esprit Sagesse n’a pas été créée, il/elle est en « Dieu dès avant ses œuvres d’ancienneté avant les origines de la terre» (Prov. 8 : 22, 23) et n’est-ce pas que l’Esprit de Dieu planait sur les eaux, le Souffle, avant bien avant, comme une onde, une mélodie qui souffle ce soir, peut-être en moi dans la barque extensible à l’infini (Genèse 1:2).

Et, oui, je crois que « la séparation entre spiritualité et religion constitue un des développements les plus importants de notre époque…si la spiritualité est présente chez l’humain depuis les origines, la religion ne serait apparue qu’il y a cinq mille ans environ et qu’elle va progressivement disparaître, car la spiritualité fleurit désormais à l’écart des grandes religions du monde. » (Dans « Suivre Jésus aujourd’hui » p. 33 et note 9 p. 245, Albert Nolan)

John Lennon chantait :

« Imagine les gens, une fraternité

(une famille dirait Nolan)

Se partageant le monde entier enfin uni »


22:43 Publié dans Spiritualités | Tags : esprit | Lien permanent | Commentaires (6)

13/01/2011

Notre Avenir

crise-terre-en-lambeaux.jpg

« Les réfugiés – dont nous sommes - renouvèleront la famille humaine et notre planète refleurira. »

« Cette phrase force la réflexion sur l’état de santé actuelle de notre famille humaine…L’analyse scientifique revient aux experts qualifiés dans les domaines qui leur sont particuliers, à chacun … Pourquoi ne pas continuer la réflexion sur une planète dynamique et où chaque passant/passante continue sa création ?»

Lu dans 24 heures du 13 janvier 2011,

http://www.24heures.ch/zoneabonnes/journal-demain/opinions/planete-terre-va-basculer-monde-2011-01-12


64311cf.jpgExcellent article

Bilan : une série d’études,

politiques, économiques, climatiques,

liste non exhaustive. Elles donnent peut-être les tendances pour les prochaines décennies.

·       Économie : La banque HSBC prévoit pour les années 2050, un gigantesque bouleversement, avec l’irrésistible montée en puissance : la Chine, l’Inde, le Brésil, le Mexique et la Turquie.

·       Un nouveau monde va naître, qui mettra le cap au sud.

·       La population occidentale vieillit et la population  des pays sus-nommés est jeune.

·       50% de croissance en demande d’énergie d’ici à 2030… les rejets de CO2 augmenteront aussi de50% à cause du recours important au charbon et au pétrole.

·       Climat : nécessité de baisser les émissions de gaz à  effet de serre de 50% d’ici à

·       Il faut de mille ans à la Terre pour «oublier» un siècle d’émissions de CO2….

·       Dans notre belle Suisse : Les Alpes perdront ainsi 75% (entre 60% et90% en fonction de la marge d’erreur) de leurs glaciers d’ici à 2100.

·       Moins d’eau pour, entre autre, l’agriculture.

Qu’est-ce que cela a à faire avec le partage et l’ouverture aux autres au-delà des frontières, et avec, selon Pierre Noël « Cette vieille terre qui n'en peut plus de nous supporter », prendre conscience que nous sommes liés à nos différents environnements, aux valeurs de base de nos histoires. « L’univers est un seul tout inter relié. Nous  ne sommes pas des pièces détachées et indépendantes »

(Albert Nolan, Suivre Jésus aujourd’hui, p. 71)

Ne devons-nous pas transformer cette « absurdité géostratégique, notre b54d730c1188d91df445dcc2996eba00.jpgSuisse, « cette tache blanche » au milieu de la carte européenne ?» (Blocher et Junker à Zurich et Interview: http://www.zeit.de/2010/51/CH-Interview-Juncker) en une « plaque tournante » sans frontières qui accueille toutes les énergies qui la pénètrent et qui rejaillissent, construisant ainsi les structures économiques d’un bien commun mondialisé ! Le plus grand bien pour le plus grand nombre ! (la Suisse peut devenir la "batterie" de l'Europe (CEO Swissgrid)

Et je cite encore cette idée précieuse et évidente :

« Notre société se construit sur des valeurs humaines plutôt que sur des différences raciales ou religieuses. » (Jonathan Jansen)

http://clairemarie.blog.24heures.ch/archive/2010/12/17/juifs-musulmans-chretiens.html

(A Pierre Noël et Pachakmac merci de vos commentaires qui m’ont aidée à réfléchir sur la dure réalité de notre monde et de ses habitants, laissant de côté les éléments religieux,  plus compliqués que constructifs !)

 

22:51 Publié dans Général | Tags : économie | Lien permanent | Commentaires (7)

11/01/2011

Les Réfugiés

 

 

imagine-all-the-people.jpg


« L’avenir de notre planète et les réfugiés »

« Les réfugiés sont les racines qui renouvèleront la famille humaine. » C’est ainsi que j’ai compris ces quelques mots de mon interlocutrice lors de notre première rencontre.

Cette phrase force la réflexion sur l’état de santé actuelle de notre famille humaine. Plus explicitement, de l’espèce humaine que nous formons.

L’analyse scientifique revient aux experts qualifiés dans les domaines qui leur sont particuliers, à chacun.

Mais cette phrase me turlupine par son évidence et sa spontanéité. Pourquoi cette prise de conscience  si évidente de la nécessité des migrants, réfugiés,  passants, Roms ou pas Roms, et de faire route ensemble, à petits pas.

D’abord, imaginons que notre planète soit débarrassée des réfugiés, des passants douteux, des sans papiers, et Oh ! Des sans domiciles fixes.

Enfin la sécurité : zéro demandeurs d’asile, zéro étrangers, zéro migrant. Vraiment ? Quelle serait la température de notre corps collectif physique ? Et que serait le rythme cardiaque de l’espèce humaine ? Et le tonus musculaire ? Et le système nerveux, sanguin et périphérique de notre espèce humaine ? Et le système de reproduction sexuel et les pulsions et l’amour romantique pour ne parler que de cela ? Chacun chez nous, dans sa propriété privée, dans sa « P'tite boîte » en état terminal de léthargie «cette léthargie de servitude qui vient de plus haut qu'on ne s'imagine » (Guez de BalzacSocrate chrétien), état d’amorphie et de disparition dans un univers en éternelle mouvance ! Quelle contradiction !

A moins que ? Je ne voudrais pas faire faux bon à mon adorable Créateur et à son INCARNATION dans notre espèce humaine !

Celui dont le nom est Yeshua ben Yoseph de Nazareth, le galiléen, réfugié peu après sa naissance en Egypte. L’HOMME parfaitement humain, Dieu fait homme.

Pourquoi ne pas continuer la réflexion sur une planète dynamique et chaque passant/passante continue sa création ?

En plus et avec votre indulgence : j’essaierai de traduire aussitôt que possible le texte de John Lennon :

Imagine

John Lennon

Imagine there’s no heaven. btn_lennon_imagine_people_2.gif
It’s easy if you try. 
No hell below us, 
Above us only sky. 
Imagine all the people 
Living for today.

Imagine there’s no countries. 
It isn’t hard to do. 
Nothing to kill or die for, 
And no religion, too. 
Imagine all the people 
Living life in peace.

Imagine no possessions. 
I wonder if you can. 
No need for greed or hunger, 
A brotherhood of man. 
Imagine all the people 
Sharing all the world.

You may say I’m a dreamer. 
But I’m not the only one. 
I hope someday you’ll join us, 
And the world will be as one.

 

22:24 Publié dans Général | Tags : dorothée | Lien permanent | Commentaires (6)

06/01/2011

passation DES POUVOIRS

 

fnb1026.jpg

 

Les coups tordus continues d’un contexte à l’autre et, comme nous le disions en Afrique du Sud en parlant de l’apartheid, des autorités religieuses et politiques en arrivaient à nous faire croire que : « Le mensonge devient vérité et la vérité devient mensonge » (Dieu en Afrique du Sud, A. Nolan).

IL m’est arrivé une expérience qui mérite, dans la mesure du possible, d’être partagée, car bien d’autres personnes font des expériences semblables et préfèrent se taire ou simplement murmurer.

Voici :

Il y a des chats qui sentent les souris,

des loups qui flairent les agneaux

et la raison du plus fort….

Il y a aussi des cigognes et des regards plus civilisés mais qui n’arrivent pas à partager, légèrement plus civilisés, ils réfléchissent aux « coups tordus » dont nous sommes les émules, chacun à sa hauteur, à sa place …mais voyez comme c’est difficile !

3801168316_20cc9ba648.jpg« Sans doute, quelques personnes genre grognon vont me traiter de vieille folle, vieille sorcière, mais qu'importe... La liberté a un prix, et je la conserve jalousement.
Car la vieillesse n’a pas d’âge : elle n’existe que chez ceux qui ont tué en eux-mêmes la part de l’utopie".( Ronald CREAGH )
Et Einstein: "pour l'instant, je suis un privilégié... quand on rentre dans le
einstein72ans.jpggrand âge, dans la dépendance, ce n'est plus pareil ... donc je profite de l'instant présent, que je vais m'efforcer d'étirer le plus possible ... et je me prépare pour d'autres combats"


Einstein a 72 ans sur cette photo:

Mais moi, je me réfugie ce soir chez Maurice Zundel, ce Vaudois, ce prophète sur qui ont écrit beaucoup mais qu’on imite peu et en cachette…ou qu’on déconseille même sinon dans sa pensée du moins dans sa pratique lorsqu'il s'agit de partager l'argent avec les pauvres de la paroisse!!!!

Il dit":

« La tyrannie au dehors et au-dedans »

C’est Maurice Zundel qui me donne le courage d’écrire ces quelques mots ce soir suite à une expérience qui n’avait rien d’humain, encore moins de spirituel :

« Les servitudes extérieures ne sont rien en face des servitudes intérieures. Les déterminismes passionnels que nous subissons, qu’ils soient sexuels, qu’ils soient nationaux, qu’ils soient de classe, qu’ils soient de race, les déterminations passionnelles intenses sont  infiniment  plus redoutables que même les camps de concentration. » Zundel termine en voulant nous redonner le « goût de vivre. » (Maurice Zundel, un mystique contemporain par Caludio della Costa, p 98 à 99)

Et le déclencheur de ma sombre réflexion furent les mots sortis de la bouche d’une personne pourvue du fonctionnement et donc de l'immunité de l’autorité  du pouvoir qu'elle détient (quel qu’en soit la nature !).

Lorsqu’elle indiqua solennellement la cérémonie qu’elle avait fêtée avec les protagonistes et (qui donne ipso facto l'immunité de la fonction) en tant que : La passation des pouvoirs : comme d’autres cérémonies intervenant. ... dans diverses structures ou divers corps sociaux, entre l'ancien titulaire d'une fonction et son remplaçant. Que ce fut laïque ou religieux ! J'en fus profondément choquée.

Le Verbe fait Chair : passation de pouvoir entre le ciel et la terre ??? O admirabile commercium ! Vous avez tout oublié ? Et m’est revenu en mémoire l’Enfant Dieu, Verbe fait enfant, c’est-à-dire "privé de parole" (in-fans), autrement dit cette manifestation du Père parmi nous sous les traits de l’Enfant Dieu?

Sans autre parole que la nôtre – qui n’est qu’un balbutiement vécu et terrien -  et n’atteint pas l’oreille du « pourvoir qui passe de l’oreille du premier à l’oreille du second. NEUTRE! DU BOIS MORT à la DERIVE!  Une fois cette passation de pouvoir exécutée devant témoins applaudissant, Rituel oblige! Le fonctionnement peut continuer garanti de l’inévitable « immunité de la fonction ».  Qui les protège du regard des « in-fans » le Dieu sans voix qui crie dans le désert ? Ceux qui ne peuvent pas mentir.

Banques, les actionnaires seront témoins de la 20866291.jpgcérémonie, attentifs  cependant, par expériences passées, à la surveillance critique de l’exécution d’un pouvoir nouvellement en place.

Si cela se passe dans l’économie,, les partis politiques veillent car le lancement des campagnes de fin 2011 veillent à la part du gâteau qui leur sera attribué pour leur travail.

Si c’est dans le domaine de la santé, et je l’ai vu.  les médecins, me semble-t-il sont marqués par le fait que leur pouvoir est un service à la vie, au soulagement des malades, des mourants. Et je crois et je sais que, dans le corps médical, la conscience du service n’est pas un pouvoir, c’est une vocation, une compassion.

Mais je sors d’une expérience ou une supérieure d’un simple « bureau de travail » au  service de tous les membres de cette région, surtout au service des plus proches d’elle : les plus vulnérables, les plus silencieuses, ou mêmes celles qui sont en recherche d’une voie prophétique dans un monde ou ne retentissent plus les appels à l’action ! A la conversion! Individuelle et collective. Ces efforts prophétiques qui pourraient contribuer à trouver un sens à  ce qui reste à sauver d’une espèce humaine en voie de disparition. Le pouvoir de la fonctionnaire  est son épine dorsale. Raide inflexible. Je peux donner d'autres exemples beaucoup plus humains!

E002248_LRG.gif La conclusion de ce qui s’est passé lors de cette traumatisante entrevue non organisée et non prévue, à l’écart et en présence d’un témoin officiel – sans possibilité d’un deuxième témoin, pourtant sollicité, la conclusion me fit l’impression de la pelle d’un nettoyeur de rue qui déverse dans une poubelle la poussière immonde de demi vérités gobées par autant de demi mensonges.

La question de Jésus, mon seul repère est, dans ce vécu : « Que ton OUI soit OUI et que ton NON soit NON » (Mt 5 :37)

Jésus : « Quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit votre esclave ».

Et je conclus avec Richard Foster: «. Le service nous exile d'une vie banale, ordinaire et insignifiante. "Dans le service, il y a aussi beaucoup de liberté. Le service nous permet de dire "non" aux jeux du monde, les jeux d'avancement et d'autorité. Il abolit notre besoin et notre désir d'avoir une hiérarchie" Vous soumettant les uns aux autres dans la crainte du Christ. Ephésians 5. Entre frères et sœurs.

Vraiment il nous faut prendre au sérieux et avec reconnaissance la présence de Jésus qui nous aide et nous console à notre époque des coups tordus.

(Corrections, à mon retour d'un peu de repos, j'ai relu ce billet. Je m'excuse des fautes impardonables d'orthographe que j'ai corrigées) Merci, Claire-Marie, ce dimanche 9 janvier 2011.

 

01:35 Publié dans Suisse | Tags : coups tordus | Lien permanent | Commentaires (14)

03/01/2011

Santons de Provence EPIPHANIE

 

 

nativite_ane_boeufJPG.jpg

La joie d’accueillir le plus beau des enfants des hommes.

Il ne cesse de se montrer, avec toute sa tendresse à ceux qui l’accueillent chez eux

Je crois que les bergers ont trouvé Jésus dans une étable parce que, pauvres, ils ne possédaient même pas les moutons qui leur étaient confiés. Les Sages d’Orient, eux, étaient en recherche du sens de leur science astrologique. Leur regard scrute les astres dont la douce lumière les amène sur terre, éclairant l’étable et ses habitants, dont l’enfant couché sur la paille de la mangeoire !

Les pauvres bergers étaient illettrés et ne savaient sans doute rien des quelques 300 prophéties de l’Ancien Testament. Les Mages orientaux avaient bien des connaissances d’astrologie et d’astronomie et guettaient constamment l’étoile qui les aiderait à trouver celui que le monde entier espérait Un « prince de paix » …  à condition que les êtres humains soient de « Bonne Volonté ».

Je crois que les bergers – et les bergères – ont été ravis de ces réfugiés inespérés. Sans pièce d’identité. Sans prétention, sans argent pour payer quoi que ce soit, mais avec un cœur plein de reconnaissance. Pour quelques temps, ils formèrent une petite communauté de base, avec sans doute d’innombrables visites de petites gens des alentours. Marie allaitait le bébé et tous se nourrissaient les uns les autres du « pain quotidien!

On croit rêver ? Mais non, cela se passe tous les jours, aujourd’hui, dans la douleur et dans la tendresse et dans la joie parfois, sur les routes du monde de 2011 dorénavant migratoire.

Mais ce qui me ravit c’est simplement la Pastorale des Santons de Provence ». Cela me paraît comme un écho de cette naissance dans son contexte historique – dont nul n’est sûr du lieu précis – et autour de nous, et en nous en état d’enfantement continu ! (Saint Paul aux Romains 8 : 22)

Si vous avez quelques minutes à vous : cliquez sur une des deux adresses ci-dessous pour vous réjouir que Yechouah est avec nous !

http://www.youtube.com/watch?v=PwRxrw8lZNU (8 minutes)

http://www.dailymotion.com/video/xbpmo5_pastorale-des-santons-de-provence-f_fun (14 minutes)

Et je trouve l’origine de « La Pastorale des Santons » dans Lexilogos : http://www.lexilogos.com/provence_santons.htm

« Le santon est d'origine méditerranéenne. Ce nom vient du provençal santoun : le petit saint. Dans le livre de la Genèse, il est écrit :
Le Seigneur Dieu modela l'homme avec de la poussière prise du sol (II, 7).

CAR_7_hom_homme ravi.JPGEt le santonier modèle le santon avec de l'argile. Un santon est en argile ou alors ce n'est pas un vrai santon !

L'enfant Jèsu,  l'enfant Jésus, lou tant bèu pichot, le si bel enfant)

lou ravi ou le ravi c'est l'idiot du village qui n'a rien à offrir, mais qui est touché par la grâce de l'évènement : en ravissement : il est toujours présenté les bras en l'air. » (Ravi de Carbonel)

Ravi est devant moi, sous l'écran de l'ordinateur, un précieux cadeau d'un ami que j'aime!


 

22:50 Publié dans Spiritualités | Tags : santons | Lien permanent | Commentaires (2)

01/01/2011

MEDITATION DOMINICALE

Méditation dominicale 1er au 2 janvier 2011

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

Matthieu 2,1-12.

50-5073-Z00G26SG.jpg

Le coup tordu d’Hérode

Trois sages, dit-on, veulent découvrir « Celui qui doit venir », ils suivent une étoile, arrivent à Jérusalem, rencontrentHérode, le roi de la Judée. Celui-ci avait entendu des rumeurs qu’un « enfant » de la lignée de David était née  à Bethléem et correspondrait « au futur Roi des juifs » selon les Ecritures. Que trois Sages d'Orient le cherchent et le sang d’Hérode ne fit qu’un tour! Il flaire un rival, et joue le jeu que certains politiciens de chez nous connaissent, sinon pour éliminer un(e) possible concurrent(e) du moins pour s’approprier le morceau du gâteau de son parti et forcer la « Nouvelle dernière » à prendre le reste.


Le coup tordu réussit à Berne étant donné les circonstances, alors qu’il échoue à Jérusalem grâce à l’honnêteté des Sages. J’exagère ? Pas tellement, si la forme diffère, le fond, la motivation qui consiste à s’accrocher au pouvoir, à ses intérêts particuliers n’est-il pas de même nature en Judée comme en Suisse ?

Variante de coups tordus:

 

keyimg20060713_6893353_0.jpg

Le PC-7, l'un des appareils les plus cotés de Pilatus. (Keystone)

En décembre 1992, le Comité des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU lançait un appel

urgent aux autorités suisses pour empêcher une livraison de 60 PC-7 à l'Afrique du Sud.

Savez-vous ce qu'il arriva?

Hérode me rappelle que nous vivons à l’ère des coups tordus en politique, en économie, et avec plus d’astuce encore lorsqu’il s’agit d’Institutions de toute sorte. Il arrive même, et je n’exagère pas, qu’on en vienne à attribuer les résultats à l’Esprit Saint ! Mais c’est peut-être justement cet Esprit qui souffle à la base, ouvrant les yeux des petites gens dont la dignité humaine ne préoccupe ni les puissances ni les dominations !

La ressemblance entre le coup tordu à Jérusalem en ce temps de Noël, comme à Berne quelques mois plus tôt, me paraît tellement claire qu’il fallait le dire, un peu différemment peut-être des éditoriaux et analystes politiques! C'est évident.

Q’il nous soit permis de prendre conscience des « coups tordus », c’est juste mais ce n’est rien, si on ne crie pas sur les toits ce que pense une majorité silencieuse. Parfois pour "avoir la paix", on se tait. Il  me semble qu'il est du devoir du citoyen de dénoncer les "coups tordus" pour annoncer "le droit à la vérité". Mais ensemble. Stop aux coups tordus !

Merci aux mages intelligents, Gaspard, Melchior, Balthazar, en plus des cadeaux embarrassants qu’ils ont offerts à Marie et Joseph pour leur petit, ils nous offrent un précieux cadeau que rapporte l’Apôtre Matthieu en mettant en situation, cette histoire. Proche de notre actualité.

Ceci dit, l’allocution de notre Présidente de la Confédération pour 2011, Madame Micheline Calmey-Rey, a selon moi, manifesté la volonté d’ouvrir une fenêtre de sincérité sur une praxis politique plus digne de ce nom, plus exigeante de transparence, plus respectueuse des gens face à la dure réalité. Merci.

 

22:31 Publié dans Spiritualités | Tags : mages | Lien permanent | Commentaires (0)