24/01/2011

PAIN et FORUM MONDIAL

 

 

 

Christian_Muslim_Jew_Support_The_World.JPG


Jésus avant

 

J’avais 6 ou 7 ans et je me souviens. C’était évident que Jésus faisait partie de la réalité où je suis née, à la ferme au Clos-du-Doubs.  Par exemple à table lorsque papa prenait dans ses mains la miche de pain, traçait une croix avec son pouce droit puis nous donnait à manger. Je prenais conscience de quelque chose, comme un don, et nous disions « merci ».  Et papa avait dit une fois : « Ne jamais jeter du pain par terre ni marcher sur des miettes. » Sans rien ajouter.

Le pain était parfois frais et d’autres fois sec. Une fois par quinzaine, une fournée de pain cuit dans le four à bois remplissait le panier soigneusement remisé dans le pétrin et recouvert d’un linge en coton. En attendant de nous rassasier, nous les gosses qui grandissions grâce à ce pain de vie. Le Pain de Vie : Jésus.

 

Jésus sembla prendre de la distance lorsque le curé, au catéchisme, nous fit apprendre, par cœur, les réponses se trouvant dans un petit catéchisme, réponses à des questions que nous n’avions jamais posées.  Jésus semblait s’éloigner même davantage de notre réalité le dimanche au sermon, à la messe.

 

Cependant ce pain de Vie partagé dans les turbulences de l’adolescence nous faisait rêver du vaste monde peuplé d’enfants sans pain.

 

Jésus, le pain abstrait des définitions, des dogmes et des enseignements religieux,  étudié durant des années,  disparaissait pour se montrer tel qu’Il est : La nourriture partagée entre celles et ceux qui ont faim, celles et ceux dont la seule expérience d’Amour de la naissance à la mort est de la faim non assouvie.  Dieu que Jésus est alors proche et tangible dans la soif et le cri des victimes de l’injustice ! Dans cette réalité-là force est de dire : « Pourquoi ? »

La réponse à cette question absente du catéchisme de l'Église, nous la trouvons nous-mêmes. Notre réponse inquiète même les auteurs de ce catéchisme parfois. Aujourd’hui je m’aventure à dire que la cause radicale se trouve dans les ramifications du système néo-libéral ou plus simplement selon moi, du capitalisme sauvage qui nous mène tous et dans le moyen terme à la dérive et au délire, entassés sur le Radeau de la Méduse !

 

Aujourd’hui, de l’Agence France Presse :

 

Agir "d'urgence" pour parvenir à nourrir la planète en 2050

we_are_the_world_001_lpjr.jpg

« La population globale devrait atteindre 8 milliards d'individus en 2030 et 9 milliards en 2050, un défi gigantesque alors que l'humanité ne parvient déjà pas à nourrir les 7 milliards existants, rappelle le rapport. 925 millions de personnes ne mangent pas aujourd'hui à leur faim. »

 

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gpDam9qzFvrVlKIYxhOYkptWGR3g?docId=CNG.b7e3f84c7945323e8f894b3d81959d76.b1

Le pain quotidien, Jésus notre VIE, que nous obtenons de la terre, grâce à la sueur de nos fronts (Genèse (chapitre 3, verset 19) nous permet de vivre en créatures humaines si nous le partageons !

C’était ce que les petits paysans faisaient il y a bientôt 100 ans au Jura, et c’est ce qui se fait dans ce qui reste de sain dans certains coins de la planète, des petits coins qui disparaissent…

 

Mais pour que tout aille mieux et nous prions pour ça, voici que les puissants de ce monde font route vers Davos la Blanche avec 5000 soldats suisses (pour que personne ne touche à un seul de leurs cheveux et qu’ils travaillent en toute sécurité à l’hôtel) . Le but de la rencontre : Forum économique mondial 2011 du 26 au 30 janvier 20111 a pour thème :

« Shared Norms for the New reality ». « Des normes partagées pour une nouvelle réalité » http://www.weforum.org/

 

De Jésus avant…. Et maintenant !

 

Après tout nous sommes dans un Occident soit disant civilisé et chrétien. Peut-être que Jésus pourrait dire un mot à ces Messieurs et ces Dames : Il n’a pas besoin de micro car, si on s’arrête un instant pour l’écouter il dira :

yrosl83c.jpg« J'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; Mt. 25 : 35 »

 

Non il ne dira pas « j’avais faim… » il dira : « j’ai faim »

Que la « norme » pour notre réalité soit le pain, l’eau et la terre partagés.

 

22:10 Publié dans Suisse | Tags : forum | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Très beau texte de O. Emery
L'Ecriture nous interpelle. Cette parole de vie révélée au peuple juif a été transmise par celui-ci au monde entier; elle garde une étonnante fraîcheur et une pertinence sans faille. Par exemple les psaumes, ou devrions nous dire plutôt les "Tehilîm, mot qui dérive de la racine hll, louanger"; d'où le mot "louanges, mot splendide, mot rempli d'un contenu émotionnel certain, bien fait pour désigner des poèmes tout orientés vers la louange de IHVH-Adonaï" (A. Chouraqui ).

Prenons ainsi la louange no 50 verset 14 (Traduction Parole de Vie) qui nous montre que les actes religieux ne sont pas ce que Dieu recherche, mais bien :

- "Offre-moi plutôt ta reconnaissance à moi ton Dieu". La louange n'est pas une option facultative du culte, elle devrait en être le cœur.

- "Tiens les promesses que tu m'as faites, à moi, le Très-Haut". Une parole donnée, c'est sacré. Le Créateur nous considère comme les héritiers responsables de son Royaume.

Ce poème de louange est sans compromis avec le péché, il refuse la langue de bois et le "politiquement correct", et au "bon chrétien" bien religieux trop souvent content de lui et hypocrite, il lance un appel salutaire aussi clair que précis (versets 16-29) et nomme les choses par leur nom sans user d'euphémismes :

-" Tu récites mes commandements mais tu n'accepte pas mes reproches ". Où est ton potentiel d'humilité nécessaire à toute remise en question ?

-" Quand tu vois un voleur, tu te mets avec lui ". L'honnêteté absolue en tout domaine est la marque et la protection contre la moisissure mortelle de l'amour de l'argent.

-" Tu fréquentes ceux qui commettent l'adultère ". As-tu le courage de refuser les mœurs dévoyées actuelles ?

-" Tu ne retiens pas tes paroles méchantes". Dénigrer, mépriser et abaisser autrui attriste le Saint-Esprit et pollue ton esprit..

-" Ta bouche fabrique des mensonges. Dieu a horreur du mensonge car il porte en germe mortifère la destruction de toute confiance partagé
O. Emery

Écrit par : paroledevie | 25/01/2011

Les commentaires sont fermés.