22/01/2011

DAVOS Forum économique mondial

 

 

klaus_schwab_WEF_2007_dpa.jpg

Klaus Schwaab et l’Abbé Pierre prient

La prière du matin du Président du Forum économique mondial

Au journal de 13h30 de la TSR, (19-01-2011) le journaliste a posé la question à Klaus Schwaab, président du Forum économique mondial à Davos qui se tiendra 26 au 30 janvier 2011. Il sera question des défis économiques d’aujourd’hui à travers le monde.

Le journaliste et Klaus Schwaab:

- votre prière du matin à vous, c’est quoi ?

- c’est d’abord que je fais ma méditation chaque matin pour quinze minutes

- méditation, ça veut dire quoi ? c’est fermer les yeux… ?

- réfléchir, qu’est-ce qui est important aujourd’hui, qu’est-ce qui est important dans votre vie, qu’est-ce que vous voulez « accomplir » (achever) dans votre vie etc…le renouvellement doit venir de l’intérieur et pas nécessairement d’imiter quelque chose qu’on a lu ou ce que quelqu’un d’autre a dit…

http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/2907028-davos-...

 

abbePierredit185.jpg

C'est une diapo que vous pouvez méditer

L'Abbé Pierre, (décédé le 22 janvier 2007) une petite prière d’un autre grand homme dont l’Esprit plane j’espère comme un souffle de renouveau sur le Forum de Davos: sa prière pour compléter la prière du matin de Klaus Schwaab: 

"Mon Dieu, aidez-nous à donner du pain à ceux qui ont faim et donnez faim à ceux qui ont du pain". abbé Pierre

"Quand la loi est ainsi faite que, pour les travailleurs, avec leur salaire légal, il est impossible d'avoir un logis pour abriter humainement un foyer, un berceau, ce n'est pas d'entreprendre une construction sans permis, c'est la loi qui est illégale.

Ce n'est pas aux hommes de s'écraser devant la loi.

C'est à la loi de se changer pour répondre aux droits de l'homme".

" Il ne faut pas faire la guerre

aux pauvres,

mais à la pauvreté. "

Paroles de l’abbé Pierre et encore:

"Il faut que la voix des hommes sans voix enpêche les puissants de dormir"

"Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques"

"On ne pleure pas devant les chiffres"

"Quand on s'indigne, il convient de se demander si l'on est digne"

"Avoir souffert rend tellement plus perméable à la souffrance des autres"

"Le pouvoir est aveugle, les détresses les plus accablantes sont muettes... Comment faire se rejoiondre ceux qui savent et ceux qui peuvent?"

 

00:40 Publié dans Economie | Tags : schwaab | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

L'abbé Pierre a éclairé l'HUMANITE mais force est de constater, que la plupart des élus sont à la solde des hypocrites et du ridicule!

C'est d'ailleurs la contradiction de l'église qui, dans bien des cas, fait allégeance au maire, au député, aux ministres pour les subsides. Les chrétiens ont l'obligation dans les lieux de cultes, de rappeler qu'un être humain doit pouvoir manger, se vêtir, se laver, fonder une famille etc, le tout SOUS UN TOIT!

L'abbé Pierre a mis l'être humain "Dieu" dans toute sa croyance, au nom de la religion et dans la force de sa foi. Si forte et d'actualité, aujourd'hui, c'est la preuve que les menteurs et les hypocrites ont dit "oui-oui" et rien d'autre ou peu!

Les piécettes, et leurs sponsors en sont une preuve flagrante...Je suis châtelin et châtelaine, alors pour me donner bonne conscience, je fais acte de générosité, mais je garde mon OR.

Dix millions de personnes en état de précarité en France et on se gargarise à tout va, chez mesdames et messieurs les MEDIAS, cela suffit!

Combien d'enfants crèvent de faim? Combien d'enfants font la guerre avec des armes d'adultes? Combien d'enfants sont de corvées sur la planète? Combien d'enfants meurent de maladies? Combien d'enfants sont orphelins de guerres? Combien d'enfants sont les otages de concepts guerriers? Combien d'enfants allons nous sauver cette année de la misère?

Milles autres questions qui n'ont de réponse que l'HYPOCRISIE et le MENSONGE!

Lorsque les enfants ne sont pas respectés par les adultes, lorsqu'ils n'ont que pour avenir la précarité d'emploi, de logement, de bien être, d'études, de nutrition, qu'ils ont du mal à se vêtir pendant que d'autres jouent avec l'abondance en tout, ne soyons pas surpris des réactions négatives.STOP!!!

L'Abbé Pierre entres autres, éclaire toujours celles et ceux qui sont de bonne volonté, qui défendent les plus hautes valeurs morales rien est fouttu, mettons les moyens en oeuvre afin que l'économie produise du bien être donc des richesses, et non le contraire, comme certains économistes -instruits-idiots- nous le racontent!

Ce n'est pas l'entreprise qui produit de la richesse, elle n'est qu'un support administratif, c'est l'ETRE HUMAIN la RICHESSE...

Bien à vous Claire-Marie de rendre homage à un -GRAND- de ce monde.Votre article, les "pensées très fortes de l'Abbé Pierre doivent être lues et relues et, "naviguer" sur le WEB.

Bonne continuation.

Écrit par : Pierre NOËL | 22/01/2011

Votre commentaire, Cher Pierre Noël est plus important que mon billet et je vous en remercie très sincèrement
Le site: http://www.lespasseurs.com/# est vraiment plein de fraîcheur

http://www.lespasseurs.com/baz/download.php?239.
http://www.lespasseurs.com/diaporamas.htm
Là vous trouvez Abbé Pierre, une vidéo magnifique: Abbé Pierre (réalisation: JB Leuba) Le fond musical de Orit Wolf "Impulse". Vous trouverez qq-unes des paroles de l'abbé Pierre citées dans le billet, et avec les images.
Si ça ne marche pas dites-moi.
Bonne après-midi et avec mon amitié
claire marie

Écrit par : cmj | 23/01/2011

Je vous remercie Soeur Claire-Marie mais c'est trop d'honneur...En tout cas les liens fonctionnent, et j'ai adoré la musique reposante du compositeur Johann Pachelbel que je n'avais plus entendu depuis bien longtemps!

Ce sont les sujets de vos articles qui permettent "d'ajuster" les commentaires, ils traduisent en vous la beauté de vos pensées, l'abbé Pierre avait atteint ce degré de nos plus grandes valeurs.

Je, et nous sommes honorés de vous connaître, votre démarche est une source d'inspiration et d'actions.

A bientôt Claire-Marie.

Écrit par : Pierre NOËL | 23/01/2011

Les commentaires sont fermés.