15/12/2010

Berlusconi, le Vatican et la politique

 

 

images (1).jpg

Berlusconi, le Vatican et la politique

« Au moins le peuple sera bien gouverné » appréciation, ironique ou pas, d’une personne, une seule, à une tablée muette. Hier soir ! La nouvelle venait de tomber à la RSR. Première réaction, sans réflexion. Qu’en est-il ? Qu’en sera-t-il ? Pour le Peuple, pour les étrangers en Italie, pour les régions du Sud par rapport à celles du Nord de ce beau pays ? Bonne gouvernance ? Au « fruits de cette gouvernance vous connaîtrez le gouverneur » (Mt 7 :16)

"Quelle confiance !" titre le quotidien « Il Manifesto » à propos du rejet, le 14 décembre au Parlement, de la motion de censure contre le gouvernement Berlusconi par une majorité de trois voix.

Gianfranco Fini est à l'origine de la motion. En fin juillet 2010 il avait appelé à une moralisation de la vie politique et à des positions plus mesurées sur l'immigration.

Qu’en est-il donc et qu’en sera-t-il si le cavaliere homme obtient aujourd’hui le soutien du Parlement et du Sénat ? Car ce magnat des télévisions tend une main « au peuple modéré l’autre sur le porte-feuille ». M. Fini prônait une gouvernement « plus moral ». Que signifie  être « moral et honnête » pour Berlusconi ? Etrange mentalité de Ying Yiang !

J’ai pu passer du temps en Italie, l’été écoulée juste à l’heure où M. Fini montait au créneau pour dénoncer cette « dictature irresponsable » et plaider pour davantage de « moralité » dans la gouvernance. Les gens que je rencontrais et qui discutent volontiers politique et du Bon Dieu, m’ont appris que, en Italie, « On a tous la foi en Dieu. Les curés ont un « pouvoir » politico spirituel », (je l’ai vu) et les Sœurs exercent une influence spirituelle/culturelle avec une étonnante facilité d’adaptation dans la pratique ! J’ai entendu quelqu’un d’adorable me dire : « On gardera le gouvernement qui défendra le mieux nos intérêts. » Cela se comprend, je n’étais pas loin de Vérone.

Mais où se situe l’Eglise institutionnelle et l’Etat du Vatican en cette Italie fascinante ?

Le journaliste Fréféric Mounier, (Rome), dans les pages du Journal catholique La Croix (http://www.la-croix.com/Les-affaires-/article/2448609/55351) nous dit ce qu’il en est et c’est précieux. Je me permets de citer quelques extraits tirés de l’adresse ci-dessus :

http://www.la-croix.com/recherche/resultatCLE.jsp

Le soutien du Vaticanau Cavaliere contesté

13/12/2010 15:13

· Pragmatique, le Vatican, qui s’est substitué à la Conférence épiscopale italienne pour les relations avec le gouvernement, s’est assuré de la bonne volonté de Berlusconi sur les dossiers sensibles.

· A Rome, le souvenir des États pontificaux, lorsque le pape gouvernait le tiers du territoire italien, est encore frais. Et aujourd’hui, alors que ce pays fragile, à l’unité incertaine, où la laïcité est une notion incongrue, traverse une crise politique sans précédents, le soutien apporté par le Vatican au Cavaliere est l’objet de toutes les passions.

· Tout s’est joué en deux temps. Lors du sommet de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) au Kazakhstan, début décembre, Silvio Berlusconi a confirmé au cardinal secrétaire d’État Tarcisio Bertone, numéro deux du Vatican, son soutien sur les dossiers « sensibles» : financement de l’école catholique, mise en œuvre prochaine d’une politique familiale (l’Italie connaît le plus faible taux de natalité des pays de l’OCDE), opposition à l’euthanasie. Le secrétaire d’État, qui assure en direct depuis deux ans, au détriment de la puissante Conférence épiscopale italienne (254 évêques), les relations avec l’État italien, en a pris acte.

 

· Le pays a reçu confirmation de cette « entente cordiale », jeudi 9 décembre, lors du déjeuner offert à l’ambassade d’Italie près le Saint-Siège aux dix nouveaux cardinaux italiens, en présence de la moitié du gouvernement (hors ministres de la Ligue du Nord), mais en l’absence remarquée du cardinal Angelo Bagnasco, archevêque de Gênes et président de l’épiscopat.

· « Jamais mon gouvernement n’agira contre l’Église », a alors affirmé Silvio Berlusconi. Ce climat de confiance est confirmé prudemment par Marco Tarquinio, directeur d’Avvenire, le quotidien de l’épiscopat : « Une course aux urnes désordonnée serait risquée. »
Les évêques sentent cependant leur peuple catholique exaspéré par les frasques sexuelles répétées du Cavaliere. Exaspération dont se fait l’écho régulièrement l’hebdomadaire catholique Famiglia Cristiana (un million d’exemplaires), qui fustige la dureté de la politique d’immigration. Et qui vient de dénoncer très vigoureusement la vénalité du personnel politique, évoquant les voix achetées (« pire que les trente deniers de Judas ») par le Cavaliere pour obtenir un vote de soutien.

En réalité, l’actuel chef de gouvernement, qui vient d’attribuer 66 millions d’euros à la rénovation des biens immobiliers de l’Église, joue sur l’absence d’alternative crédible aux yeux de l’Église. Celle-ci craint, outre l’instabilité politique, le « laïcisme » de Gianfranco Fini, pivot fragile de l’actuelle coalition, et favorable au contrat d’union civile et à une loi plus souple sur l’euthanasie.
Frédéric MOUNIER, à ROME
http://www.la-croix.com/Les-affaires-/article/2448609/55351

Et voici, de source vaticane, l’acte d’allegeance de Berlusconi au Pape.

060608_berlusconi.jpg« Avant de se rendre "Oltretevere" (ndlr : au delà du Tibre, c'est ainsi que l'on nomme le Vatican, en Italie), Berlusconi s'était exprimé à la télévision, affirmant : "Je remercie le Pape d'avoir témoigné son appréciation pour le nouveau climat qui s'est installé en Italie avec notre arrivée au pouvoir. ... Nous sommes du côté de l'Eglise: nous croyons dans les valeurs de la tradition chrétienne, dans la valeur de la vie, à laquelle on ne peut renoncer, dans le rôle et dans la valeur de la famille, dans la défense des droits humains et de la solidarité, de la justice, de la tolérance. Nous respectons les plus faibles: malades, enfants, personnes âgées, les exclus. Nous sommes sur la même longueur d’ondes que l'Eglise".
Silvio Berlusconi avait de même souligné : "nous retenons qu'avec l'Eglise, tout dialogue est possible. L'Eglise et ses organisations sont libres d'exprimer leurs pensées sur tous les sujets, l'Etat laïc a le droit de suivre sa propre ligne dans l'action du gouvernement. Mon gouvernement ne peut donc que complaire au Pontife et à l'Eglise". » Sources
: www.vatican.va - E.S.M.

 

Ma réflexion sous le regard de Jésus. Je n’en dirai rien ce soir !

J'ajoute ce suivi ce dimanche.

Suite, ce 23 janvier 2011 avec un article du Journal La Croix

Tristesse, écœurement, honte, sont les mots qui reviennent le plus souvent dans la bouche des catholiques italiens, pour lesquels le « Rubygate » marque un point de non retour

Fait sans précédent, Don Aldo Antonelli, prêtre d’Antrosano, un village des Abruzzes, était prêt à lancer « une grève de la messe » pour « dénoncer une Église trop silencieuse face au Rubygate », ce scandale impliquant Silvio Berlusconi, soupçonné par le parquet de Milan d’incitation à la prostitution pour avoir rémunéré les services de dizaines de jeunes femmes, dont une mineure à l’époque des faits, Karima El Mahroug, allias Ruby.

Le prêtre y a finalement renoncé, « parce qu’il n’est pas juste que le peuple de Dieu soit privé de messe ». Mais pas question d’ôter l’avis mortuaire, collé sur la porte de son église : « Deuil pour le pays humilié par un premier ministre immonde (…). Deuil pour une Église complice. »

Connu pour son art de la provocation, Don Antonelli pourrait facilement passer pour un curé extrémiste, anti-berlusconien. Mais au regard des graves soupçons pesant aujourd’hui sur le chef de gouvernement, sa colère trouve un large écho au sein des communautés chrétiennes.

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2453061&a...

Et puis encore, la Parole de Benoît XVI "Sans faire référence au scandale"....Mais pourquoi pas?

Sans faire référence au scandale, le pape Benoît XVI n’a pas manqué vendredi, lors d’une audience accordée aux dirigeants de la préfecture de police de Rome, de solliciter « les responsables publics à redécouvrir les racines spirituelles et la morale ».

 

21:55 Publié dans Église(s) | Tags : vatican | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

Ma soeur vous en conviendrez que cette photo nous fait penser au grand film intitulé "le Parrain" avec Marlo BRANDO!

Vu l'état de l'Italie et du reste de l'Europe...en cours d'islamisation!

Qu'en pensez-vous ?

Merci de votre réponse éclairante.

Bien à vous.

Écrit par : Pierre NOËL | 15/12/2010

cher Pierre Noël, merci. Je n'ai qu'un vague souvenir du Film "Godfather" (dans les années '70 à Johannesburg.
Quant à cette photo, les deux photos, dans le contexte italien, européen, oui.
A propose de l'islamisation: J'ai l'impression qu'on ne cherche pas tellement à connaître l'Islam dans une perspective d'ouverture.
Cette ouverture est bloquée par la peur des musulmans tels que les (trop nombreux) médias occidentaux les présentent.
heureuse fêtes!
claire-marie

Écrit par : cmj | 16/12/2010

Chère Claire-Marie,

Vous savez certainement qu'il y a des appels au meurtre pour tous les mécréants, et d'une manière générale, à l'encontre de toutes les personnes non musulmannes.

La générosité de l'accueil des pays développés aboutit dans la réalité, à une poussée islamique.

Vous savez aussi, qu'ils veulent nous imposer la "charia" et autres concepts anti-démocratiques qui sont issus du monde moyenâgeux.

Sous des prétextes "religieux" nos libertés sont menacées, puisqu'il y a des condamnations dans certains pays d'Europe pour le simple fait d'avoir critiqué le coran!

Bonne soirée.

Écrit par : Pierre NOËL | 16/12/2010

Cher Pierre Noël, il y a des expériences personnelles qui marquent, pour le meilleur, pour le pire. Pour le meilleur: une expérience fut l'enseignement dans une contexte très "mélangé". C'était dans la péninsule du Cap, mes étudiants musulmans, chrétiens, autres, étions engagés avant tout vers un avenir commun. Je ne veux pas développer, ce serait trop long. Il y a deux années j'ai pu faire un séjour dans un pays musulman, au bord de la mer Marmara. J'étais une parmi tous. Un temps de bonheur et de liberté. Dans mon bénévolat "alphabétisation et intégration" en Suisse, il y avait des musulmanes(ans) parmi les autres. On apprend à se connaître. Ce soir je viens de regarder "Temps Présent" au sujet des Femmes musulmanes, suivi du Forum à l'adresse: http://www.tsrforum.ch/tp/1774-filles-islam-liberees
c'était positif. Des tout petits pas selon la perception des personnes qui regardaient l'émission avec moi. Ce que vous dites au sujet de la " Charia" et des condamnations venant de fondamentalistes. C'est bien triste. Et Dommage. Mais éviter les provocations peut aussi être une forme d'ouverture de quel côté où l'on se trouve. Merci beaucoup
claire-marie

Écrit par : cmj | 16/12/2010

Vous êtes la sagesse même!

Je vais prendre en compte votre message.Merci

A bientôt.Bonnes fêtes de NOËL!

Écrit par : Pierre NOËL | 16/12/2010

"Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : "Nous sommes chrétiens." C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil." Coran 5/82

Chère soeur,

Est-il possible de vous voir une fois? Cela me ferait un grand plaisir. Vous avez mon adresse e-mail où vous pouvez me contacter si vous le voulez bien.

Excellente fête de Noël.

Écrit par : zakia | 17/12/2010

Merci à tous, chère Zakia, je ne crois pas avoir votre adresse e-mail. Mais je ne suis de toutes façons pas loin, c'est à la rue du marché 10, Bulle. amitiés et bonnes fêtes.
claire-marie

Écrit par : cmj | 17/12/2010

Chère soeur,

Mon adresse e-mail est celle qui se trouve dans les "commentaires" ensuite en cliquant sur "modifiez" à côté de mon prénom. C'est aussi là où en peut voir les IP.

je viens de faire une recherche sur le net avec votre nom pour trouver votre numéro de téléphone mais je n'ai pas réussi. Mais si Dieu le veut, on va y arriver.

Bien à vous

Écrit par : zakia | 17/12/2010

L'opium du peuple des démocraties, ce n'est pas Dieu, c'est l'argent, la starification, et la visibilité médiatique. Comme le Dieu des musulmans ("soumis à Dieu", donc aussi chrétiens comme juifs) rejette la surmédiatisation de quelques idoles et optent pour un partage de la Science sous toutes ses formes et avec tout le monde, Dieu ne peut pas être présent là où l'argent roi gouverne et corrompt. Voilà. Si INFRAROUGE ou d'autres émissions grands publics posaient une fois les vrais enjeux et les bonnes questions que nous posent à tous la religion musulmane, nous pourrions avancer d'un pas vers un autre monde plus humain, moins bestial, moins pornographique, moins pulsionnel, et plus proche des aspirations spirituelles que Dieu exige de nous. Sans Dieu, le monde dérive à sa perte. Avec Dieu mais dans l'esprit de perversion pour soumettre les hommes au pouvoir d'autres hommes, le monde dérive à sa perte. Avec Dieu, en l'absence d'esprit de domination, de prédation et de déprédation, mais en présence de Sa lumière, de Son amour, de Sa justice, nous pourrions avancer vers un autre monde où le paradis se rapprocherait de nos existences terrestres.

Belle journée à toutes et à tous.

Écrit par : pachakmac | 17/12/2010

Attention claire-Marie vous allez vous embourber dans le marécage des Anacondas!

Écrit par : Pierre NOËL | 17/12/2010

Bonjour Pierre, le serpent est une créature de Dieu comme une autre. Avez-vous peur de sa piqûre de rappel? Ni Zakia ni Ali ne souhaitent faire du mal aux croyants ou aux athées. Nous ne suivons que ce que notre âme, dirigée par Dieu, exige de nous. Nous commettons nos erreurs de jugements, nos égarements, notre manque de présence à Dieu comme tout être humain. La perfection n'est pas humaine. Mais être perfectible pour plaire à Dieu, c'est possible. Les Anacondas vous saluent. Savez-vous que la peau des serpents est très douce et soyeuse? je ne vous conseille tout de même pas de porter un vêtement en peau de serpent. Car l'anacondas risquerait de vous emmener dans les marécages occidentaux et vous faire voir jusqu'à la fin de vos jours toutes les horreurs et les vices provoquées par l'ultra-libéralisme occidental.

Bonne journée. Si vous entendez siffler trois fois dans vos oreilles durant la journée, achetez-vous du persil pour vous libérer des serpents.

Écrit par : pachakmac | 17/12/2010

Bonjour Pachakamac,

Votre commentaire me plaît! Je vais y revenir.

Vous n'avez pas peur de discuter avec moi? Comment expliquez-vous que pendant toute la durée ou la photo d'Hitler figurait sur votre blog, je vous avais posé la question suivante: "Quel est le rapport entre cette "photo" avec les autres personnes elles aussi en photo?

Réponse: "plus aucun accès à votre blog, donc plus de commentaires!

Idème pour Zakia sur son blog ou pourtant je n'ai fait que faire remarquer, que son article datait de 1997...Et, mon commentaire a rejoint la poubelle!

Donc j'ai décidé de ne plus venir vous lire.

Je reviens à votre l'article ou vous employez des mots: " Marécages occidentaux" puis "les horreurs et les vices provoqués par l'ultra-libéralisme"

Etes-vous Ministre des moeurs et de la vertu?

Pourriez-vous être plus précis?

Le persil en plus d'être une herbe aromatique peut être mâchée afin d'éviter une mauvaise haleine après avoir croqué de l'ail.

A une époque pas très lointaine la branche de persil taillée en biseau, servait à faire avorter les femmes en tout début de grossesse, pour toutes les raisons que vous imaginez et que vous connaissez.(religions et politiques religieuses entre autres)

Enfin initialement l'Anaconda ne vous concernait pas, ni Zakia d'ailleurs.

Écrit par : Pierre NOËL | 17/12/2010

Heureux que mon com vous plaise, cher Pierre. Et comme je n'envoie en principe pas les gens aux fraises, je vais vous répondre sur la mystérieuse censure dont vous prétendez être l'objet sur mon blog. Je n'étais pas en contact avec mon blog toute la semaine dernière. Abandonné à lui-même. orphelin de son papa, il a dû s'autocensurer tout seul...comme un grand enfant presque adulte pour surfer tout seul sur la Toile...ou alors il y a un maître ou une maîtresse qui squatte mes données et décide de tout...à ma place. Pirate de l'air, blogueur ou blogueuse intelligent(e), qui a envie de jouer sur mon site pour embêter le monde si ce n'est moi-même. je n'en sais rien du tout, au fait. Et vu mes capacités minimales en informatique, je ne vais pas chercher moi-même à percer ce mystère. Je poserai la question à mon frère Pierre (!) car lui pourrait éventuellement agir à ma place. Mais j'en doute fort. Car il me tiendrait au courant de ses interventions.

Les médias vous donnent des précisions tous les jours sur les méfaits de notre vision du monde et du développement des sociétés humaines. Mais si la réalité vous manque, on pourrait partir en excursion partout où sévit pauvreté, viols, censure, perversions (y compris en terre islamique). Je ne suis pas sûr que nous reviendrions vivants de ce périple mais au moins vous auriez vu de vos yeux vus les horreurs de notre monde qui vont à l'encontre des commandements de Dieu.

Écrit par : pachakmac | 17/12/2010

Si j'avais la santé ce serait oui, près de la mer avec des belles femmes et couscous à volonté!

Écrit par : Pierre NOËL | 18/12/2010

Les commentaires sont fermés.