01/11/2010

LA CROIX BRISEE


41787_109175312473499_4048_n.jpg Après la condamnation à mort de Tarek Aziz

Après le massacre de chrétiens innocents hier dans une église catholique à Bagdad

Ma réflexion est soutenue par l’article paru en allemand dans le « Walliser Bote » et que j’insère avec la permission de l’auteur. Cela concerne la polémique au sujet du symbole de la croix à l’école, en Valais, et ailleurs. Mais ceci nous concerne tous ce 2 novembre parce que la croix et la mort font partie de la vie.

 

Les Croix  et pas de fin en vue

Différents points de vue sont rapportés dans les pages du journal WB (Walliser Bote) sur le thème de la Croix..

Ma réflexion ne saurait résoudre le problème, mais sans vouloir critiquer personne, j’aimerais seulement stimuler la réflexion.

Il serait bon que la discussion sur le symbole de la Croix ne cache pas l’Annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus, celle-ci ne peut être réduite à la croix seulement.

La mort de Jésus sur la Croix ne correspond pas à la volonté de Dieu, pas plus que Auschwitz et la deuxième guerre mondiale ne correspondent à la volonté de Dieu.

Bien avant la Crucifixion  de Jésus, des milliers de personnes ont été exécutées d’une manière tout aussi cruelle - par des oppresseurs avides de pouvoir, par des « Warlords » et des racistes… le symbole chrétien de la Croix représente aussi ces « crucifiés ».

D’innombrables innocents ont cruellement souffert au cours de  deux derniers millénaires « au nom de la Croix ». La Croix  fut souvent un instrument  apte à tenir les gens en laisse, à les soumettre, à les culpabiliser, et jusqu’à les forcer à prendre part aux Croisades.

S3010044.JPGEt ce qui est le plus important est la réalisation que ce n’est pas la Crucifixion de Jésus qui inaugure l’ère de la Foi chrétienne, mais bien Sa Résurrection. La Mort n’a pas le dernier mot car c’est  l’Espérance qui nous fait naître à la Vie nouvelle.

Fribourg, le 15 octobre 2010

Hermann-Josef Venetz

Traduction : Claire-Marie Jeannotat

 

21:07 Publié dans Spiritualités | Tags : polémique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.