02/10/2010

A ceux qui revendiquent un BONUS

Tous_différents_tous_égaux_Hérouville.jpg

 Conseil de Jésus à ceux qui revendiquent un BONUS

 Évangile de ce dimanche 3 octobre 2010

J’ose espérer que bien des employés/es, cadres, présidents, actionnaires de Banques vont à la Messe ou au Culte le dimanche ou le samedi. Demain, comme prévu dans le calendrier liturgique, la Parole de Dieu, selon l’apôtre Luc, 17,5 – 10, nous indiquent les recommandations que Jésus fait à ses apôtres, à ses disciples, à tous les chrétiens. La lecture terminée l’officiant dira : « Parole du Seigneur » et les fidèles répondront « Nous rendons grâce à Dieu ». Ce qui signifie : « Amen, je suis d’accord.» Ce que seront les commentaires des officiants, je n’en sais rien ce soir. 

Voici le texte:

A la demande des Apôtres d’affermir leur foi, Jésus répond :

« La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : 'Déracine-toi et va te planter dans la mer', et il vous obéirait. 
« Lequel d'entre vous, quand son serviteur vient de labourer ou de garder les bêtes, lui dira à son retour des champs : 'Viens vite à table' ? 

Ne lui dira-t-il pas plutôt : 'Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et que je boive. Ensuite tu pourras manger et boire à ton tour. '

Sera-t-il reconnaissant envers ce serviteur d'avoir exécuté ses ordres ?

 
De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : 'Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n'avons fait que notre devoir. ' » 

 Les Apôtres étaient de fortes personnalités, ambitieuses, qui s’attentaient à des places d’honneur et même de pouvoir ! (Selon Marc 10 : 37, ils avaient revendiqué des Bonus: « Accorde-nous que nous soyons assis, l’un à ta droite et l’un à ta  gauche, dans ta gloire ! »)

 Jésus devait les prendre tels qu’ils étaient et leur dire la vérité sur le statut d’un vrai Chrétien : être comme l’amant au service des plus petits ! Un risque de la part de Jésus ! Mais sa Parole est encore aujourd’hui même, proclamée publiquement, est-ce qu’on peut faire « comme si » ?

 Donc, que les chefs quelconques, les papes, les évêques, les présidents, les directeurs de banques, de n’importe quelles institutions ne se mettent pas au-dessus de celle ou de celui qui balaie les corridors et vide les poubelles. Ils font simplement, chacun, des travaux complémentaires. Ils le font de leur mieux et doivent se contenter du salaire convenu qui devrait suffire, à tous, pour se procurer le Pain quotidien. Jamais pour l'accumulation.

Ils réciteront cette belle prière durant la Messe demain aussi.

Alors quid des bonus de toutes natures ? Des millions de francs, des chapeaux cardinalices, des promotions injustes au détriment d’autres qui attendent, des poste d’autorité à des intimes sans compétence, des omertas de facilité,  et la litanie est longue et les exemples proches de nous dans l’espace et le temps !

 Jésus dit : 'Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n'avons fait que notre devoir. '

 Jésus leur lavait les pieds, les servait à table, les emmenait parmi les pauvres, les lépreux, les prostitués, les aveugles, et aussi chez les riches ! Il leur donnait une formation de serviteur et pas de supérieur ni de maître. Il leur enseignait à prendre conscience que eux, comme nous tous, « sommes des serviteurs quelconques ! »

 On ne fait pas son devoir pour des Bonus, on le fait parce qu’on aime et qu’on désire être aimé : Le plus grand des Bonus.

 Je me permets juste une ou deux adresses d’exemples que nous connaissons déjà : La plus grande banque suisse annonce une perte de 1,8 milliards d’euros et distribue… 2 milliards de bonus. Il est beau le images (3).jpgsystème !

Credit Suisse: 3 milliards de bonus pour les cadres 26.04.2010 18:12 - mise à jour: 28.06.2010 10:25

http://www.tsr.ch/info/economie/1761195-credit-suisse-3-milliards-de-bonus-pour-les-cadres.html ) )

 

22:14 Publié dans Spiritualités | Tags : bonus | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.