19/09/2010

John Henry Newman

 

John Henry Newman

2845728243_1de812d043_o.jpg

Six enfants dans la famille Newman et John est l'aîné. Son père tente d'être banquier et sa maman hérite de la culture huguenote française . La banque fait faillite et papa travaille alors dans une brasserie. John Henry va à l'école à Ealing/Londres. Il est studieux, timide, voire superstitieux et lit beaucoup. En 1816, il a 15 ans, sa pensée mûrit, il écrit: « Le point central est de « demeurer dans la pensée de deux êtres et de deux êtres seulement, absolus et lumineusement évidents : moi-même et mon Créateur... » Égoïste, John Henry? Non!

 

Déjà ce « cœur à cœur » qui sera sa devise une fois devenu à contre cœur, Cardinal Newman. Mais c'est une longue histoire. Profondément conscient d'être humain, il prend conscience de l'humanité de son Créateur et des créatures!

 

Son père le voudrait avocat. Mais Non. John Henry fréquente Oxford, il finance par des travaux annexes ses études théologiques et devient prêtre de l'Église anglicane disant « que le célibat lui convient ». Ses plus chers amis sont presque tous masculins, à part sa sœur qui meurt alors qu'il à 27 ans et le chagrin l'amène à la poésie. Il abhorre l'Église catholique (voir Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Henry_Newman) . Il est en recherche constante et passionné de LA VERITE.

 

Intellectuel, il se lie d'amitié avec John Keble, un ecclésiastique. poète et théologien « un des hommes les plus saints et généreux qu'ait connus l'Église anglicane ». John Henry travaille trop, il fait une grave dépression, un burn-out dirait-on aujourd'hui. Il va alors chez son ami Robert Isaac Wilberforce pour se reposer, et poursuivre sa route, conscient de plus en plus du caractère non apostolique de l'Église d'Angleterre. Tiraillé entre deux institutions: la catholique et l'anglicane, jumelles qui ne s'aiment pas, il est enfin ordonné prêtre catholique cette fois et "converti" cette fois, et devient membre de la Congrégation de l 'Oratoire, laquelle n'exige pas de vœux, et dont le noviciat dure trois mois.

 

John Henry Newman non seulement recherche la vérité mais il essaye de la dire et à mesure que la pensée « avance » sa formulation doit aussi avancer! Il interprète donc la Tradition comme quelque chose de vivant, changeant et actuel. Ce qui inquiète les autorités ecclésiastiques.

 

N'oublions pas le contexte! On vit à l'époque et au pays de Charles Dickens avec son Oliver Twist, et ses millions de petites gens avec qui Jésus, hier comme aujourd'hui, s'identifie formellement! John Henry Newman en est conscient!

 

Ce qui me fait aimer Newman, c'est avant tout ce qu'il essaie d'accomplir en tant que brillant intellectuel qui choisit de vivre auprès des pauvres. Il les aime et leur montre son amour chez eux!

 

Le long chemin vers la Vérité de John Henry Newmann traverse bien des tunnels. "I have lived thirty years in hot water" écrit-il, épuisé par tant de controverses ecclésiastiques! Les institutions « l'utilisent » dans des intérêts de prestige je suppose, et sa candeur et fidélité envers lui-même et Dieu le rendent malade au point de se contredire et de devoir rechercher sa propre intégrité! "Dois-je croire un mensonge?" se plaint-il à un ami Ce qui lui fait redire « when the heart aches and the spirit bleeds! » Cher John Henry, il avance « un pas à la fois, dans les ténèbres environnants ».

 

Il a la chance d'un ami indéfectible, c'est Ambrose Saint John décédé en 1875. Ils s'entraident, se soutiennent dans un amour fraternel!

(voir Wikipedia: Le cardinal Newman est enterré dans le cimetière de Rednall Hill (Birmingham). Il partage sa tombe avec son ami, Ambrose St. John, qui s’était converti au catholicisme en même temps que lui).

 

Aujourd'hui, je cite Elena Curti, éditorialiste au Tablet – un "respectable" hebdomadaire catholique » (cadeau de mes consœurs en UK et que je lis chaque semaine), pour la béatification, le corps de Newman sera (peut-être?) "translaté", déposé dans un sarcophage, séparé, du corps de son ami afin d'être vénéré par le public. Comme si on nous offrait de vénérer des os alors que brûle l'Esprit! La décision de l'Église Catholique a choqué de nombreux catholiques, prêtres et laïcs, et cela en a conduit d'autres à se poser des questions embarrassantes sur la relation de ces deux hommes, prêtres et amis.

 

Alors que Jésus disait « Voyez comme ils s'aiment », ils sont mes disciples, ce n'est pas un mièvrerie, s'aimer, c'est une exigence à longueur de vie, jusque dans la tombe, et les cendres et au-delà!

Elena Curti écrit (The Tablet, 4 et 12 septembre) « à trois occasions Newman a exprimé son désir d'être enseveli avec son ami Ambrose, même dans les derniers moments avant sa mort en 1890. “Je désire, de tout mon cœur être enseveli dans la tombe de Fra Ambrose St John – et je vous laisse ceci comme mon ultime volonté, comme ma volonté la plus impérative” écrit-il, ajoutant: “Je le confirme et j'insiste”. Et voici ce qu'il écrivait peu de temps après la mort de d'Ambroise St. John en 1875: “J'ai toujours pensé qu'il n'y avait pas deuil égal à celui de la perte d'un époux ou d'une épouse, mais aujourd'hui j'ai du mal à croire qu'il y ait deuil plus grand, ou même douleur plus grande, que les miens”.

C'est Newman, le brillant intellectuel au cœur de chair!

 

« ON FAIT COMME SI »

 

Que se passe-il en ce moment à Birmingham? Une cérémonie de Béatification programmée jusqu'au au dernier point, au dernier geste. Cela se passe en ce moment alors que j'écris ces quelques lignes que je voudrais « bienheureuses » et qui ne le sont pas. Il y a trop de « comme si ».

Newman est venu au catholicisme parce que l'Église anglicane lui paraissait trop « non apostolique », la reine en est le chef. Le Pape vient à l'invitation d'Élisabeth en tant que chef de l'État du Vatican. Ce fut spécifié, c'est une visite d'État. Et il béatifie.

 

Newman a souffert des autorités des deux Institutions qui l'ont encadrés jusqu'à la mort! On fait « comme si ». Ensemble. Sous le regard d'un monde qui en a marre de faire « Comme si »! C'est une Béatification politique, écrit le National catholic Reporter d'aujourd'hui.

 

Ce pape demande pardon aux enfants victimes devenus adultes et fait « comme si » tout ira bien, mais ne montre pas le moindre signe de vrai changement structurel interne à l'institution, et poursuit sa route « restauratrice » alors que veillent les fonctionnaires de l'Opus Dei en UK itou! On fait « comme si! »

 

Faire « comme si » est-ce la Parole du Verbe incarné?!

 

Cher Newman, reste bien toi même: l'Ami de tous, le Poète au cœur bien trop vulnérable pour ta brillante intelligence! « The heart aches and the spirit bleeds! » Aujourd'hui aussi.

Dans nos ténèbres tu nous offres aujourd'hui une douce lumière:

 


Conduis-moi, douce Lumière

Conduis-moi douce Lumière,

A travers les ténèbres qui m’encerclent.

Conduis-moi, Toi, toujours plus avant !

La nuit est d’encre

Et je suis loin de ma maison.

Conduis-moi, Toi, toujours plus avant.

Garde mes pas :

Je ne demande pas à voir déjà

Ce qu’on voit là-bas :

Un seul pas à la fois

C’est bien assez pour moi.

Je n’ai pas toujours été ainsi

Et je n’ai pas toujours prié

Pour que tu me conduises,

Toi, toujours plus avant.

Si longtemps ta puissance m’a béni :

Sûrement elle saura encore me conduire

Toujours plus avant

Par la lande et le marécage,

Sur le rocher abrupt et le flot du torrent

Jusqu’à ce que la nuit s’en soit allée…

Conduis-moi, douce Lumière,

Conduis-moi, Toi, toujours plus avant !

 

John Henry Newman

dyn007_original_500_375_pjpeg_2617841_3c67ec8d8fb44930056148f185722d6d.jpg


12:47 Publié dans Spiritualités | Tags : newman | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Bonjour ma soeur content de vous retrouver sur votre blog, j'espère que vous vous portez bien et vous dit à bientôt.

Écrit par : graindesel | 19/09/2010

de Claire Marie à Grains de sel et tous les mis. Durant mon absence, les commentaires étaient fermés ce qui fait que j'ai oublié de remettre le système à jour à mon retouret et j'espère que cela est maintenant ouvert.
Comment j'ai trouvé un message de Grains de sel, c'est une chance et merci beaucoup à tout le monde
claire marie
"Bonjour ma soeur content de vous retrouver sur votre blog, j'espère que vous vous portez bien et vous dit à bientôt."

Écrit par : cmj | 21/09/2010

Cela fonctionne déjà un peu mieux, merci, graindesel. Au sujet de Newman, cette Béatification Le 19 septembre, a exagéré, voire même faussé le vrai Newman. Si vous cliqué sur "Katutura english", vous trouvez l'article d'un Jésuite au sujet d'un livre qui montre Newman davantage tel qu'il se sentait lui-même!!! Mais c'est en Anglais! Le titre et l'auteur:

NEWMAN’S UNQUIET GRAVE: THE RELUCTANT SAINT
By John Cornwell
Published by Continuum, $24.95
bonne soirée
claire-marie

Écrit par : cmj | 22/09/2010

Les commentaires sont fermés.