27/06/2010

HOSANNA --- TOLLE

 

2344166827_0bcb65aaf4.jpg

Hosannas Tollés

Comment comprendre la mentalité ? Est-ce une mentalité ? Il me semble que c’est plutôt l’émotion primaire, sans réflexion aucune, qui fait exulter la « presse et les médias » (enfin le peu que j’ai consulté !) Lorsque la Nati gagne: un hurlement d'exaltation et lorsqu'elle perd des invectives d'enfants gâtés! La même Nati après un résultat zéro à zéro, donc perdant perdant ou gagnant gagnant! 0 à 0!

En vrac : « La Nati est perçue comme une favorite du Mondial après l’exploit ». « La presse suisse n’a pas de qualificatifs assez forts pour qualifier la victoire de l’équipe suisse de football contre l’Espagne ! » «Juste le plus gros succès de l’Histoire du football suisse» !!! » C’était comme une grande cause nationale ! C’était dans l’air « patriotique » me semble-t-il. Des Hosannas au plus haut des cieux de la Coupe! Maître  corbeau sur un arbre perché tenait en son bec un fromage… Une fondue, cette victoire, ça se déguste moitié moitié! Tant pis pour le perdant, le vaincu a servi à la gloire du vainqueur!  Amen. Qu'est-ce qui motive la grenouille à s'enfler jusqu'à "crever"?

L’esprit du JEU, du plaisit, dérive vers l’esprit de combat, de "must" ! Victoire obligée et les joueurs deviennent des petits soldats ballon rond aux pieds ! J’imagine que chacun est sous pression énorme ! Intolérable! Insupportable!


  1. Le Honduras est le prochain face à face. Pas tellement dangereux. Après tout il n’a  brillé ni contre le Chili ni contre l’Espagne. De plus, lorsque nous, on gagne une fois, on doit gagner deux fois et puis Ottmar Hitzfeld y croit. C'est le chef, et quand le chef y croit, tout le monde doit croire!

"Je crois en mes joueurs… (Moi non plus!). En gagnant par deux buts d'écart, nous serons qualifiés pour les huitièmes de finale. Nous sommes donc maîtres de notre destin. Cela doit nous rendre plus forts !"

Voilà, l’heure est venue ce 25 juin. Au milieu de la nuit, ou était-ce le matin? A moitié assoupie, la radio râle, rage, et je pense à une catastrophe mondiale: « La Suisse poussive, stérile, tombe de haut ( ?). Incapable de marquer le moindre but ! Sans solutions, sans idées, lourde, pataude, lacunes en cascades ! Tous les joueurs à la même enseigne, y compris Hitzfeld qui, pour avoir eu confiance à ses joueurs, est accusé de supercherie. Il avait eu confiance en un « miracle ». C'est enfantin, c'est gamin, cette colère nationale. C'est bien, on se montre tel qu'on est. C'est vrai?

Tolle ! Tiens ! Cet enchaînement de Hosannas et de Tolle, ça me rappelle quelque chose d’il y a longtemps, dit-on, mais d’absolument actuel et pas seulement en Coupe du Monde ! C'était à Jérusalem et il s'agissait d'un HOMME qui n'avait pas joué le jeu pour gagner la faveur des riches et des puissants.

TOLLE!

1379908-1824546.jpg

« Retour prématuré, (de la Nati) tout un peuple est affligé par ce résultat. Mais disons Merci à cette équipe qui nous a donné l’espace de ce premier tour l'espoir de croire que la petite Suisse peut rivaliser avec les géants du foot mondial. »  Quelle honte y a-t-il d'être petit? D'être ce qu'on est? (http://planetephotos.blog.tdg.ch/)

Qu'est-ce qui est à la racine de ce Hosanna/Tollé? Qu’est-ce qui ôte le plaisir de Jouer ?

Le plaisir est un sentiment qui nous dépasse, on est heureux, modestement, comme les humains que nous sommes. Un ballon ça fait plaisir quand on s’amuse avec et entre nous ! C’est gagnant gagnant. Perdant perdant. C'est pas un boulet de canon!

Mais il y a l'oeil de la FIFA et de son ministre qui un mois durant, gouverne l'Afrique du Sud! Si ce qui nous dépasse aujourd'hui est Mammon tout puissant, que nous reste-t-il du plaisir du jeu ? Et du Fair Play?


22:51 Publié dans Sports | Tags : nati | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.