04/11/2009

Exportation d'armes

stopbombs.gifExportation d’armes: débat

 

http://infrarouge.tsr.ch/

Hier soir, j’ai regardé INFRAROUGE, sur « l’exportation d’armes : une honte pour la Suisse ». Première impression, ce débat était un combat. Les protagonistes du « Oui » à l’initiative,  plutôt contrôlés et pacifiques, ne pesaient pas lourd face à la virulence de celles/ceux, qui défendaient le « Non ». Christian Levrat paraissait fatigué, Jacques Neirynck, désabusé, avec raison, de la médiocrité des arguments « contre ». Maguerite Contat Hickel, présidente SWISSAID , était seule à représenter les victimes des armes de destruction exportées.

L’animatrice avait grand peine à intervenir dans cette espèce de dialogue de sourds. A la fin, il n’y avait rien d’intelligent. Les personnes contre l’initiative brandissaient les mêmes arguments : Économie, licenciements, chômage. Voyez pour vous-mêmes à l’adresse ci-dessus. Et celles pour un OUI à l'initiative paraissaient intimidées. Pourquoi?

 

Je me suis tournée vers Jésus, son regard, sa pensée, dans cette problématique ? En fait, Jésus, dans sa réalité, ne semble pas avoir contesté l’armée ni les armes.  On rapporte qu’il aurait dit : « Quel roi, s'il va faire la guerre à un autre roi, ne s'assied d'abord pour examiner s'il peut, avec dix mille hommes, marcher à la rencontre de celui qui vient l'attaquer avec vingt mille."Luc 14.31 (Louis Segond) ». Et Jésus vivait dans un pays occupé par les Romains armés !

 

Aujourd’hui, Jésus soutiendrait-il le mouvement pour « Une Suisse sans armée ? » Serait-il pour l’exportation de matériel de guerre dans l’intérêt de l’économie ? 121a.jpg

Si Jésus avait été invité à INFRAROUGE, dans quel camp l’aurait-on placé puisque « tous » se disaient chrétiens ?

« Vous avez appris qu'il a été dit : œil pour œil, dent pour dent.
Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre.. Si quelqu'un veut plaider contre toi et prendre ta tunique, donne-lui encore ton manteau. Si quelqu'un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. Donne à celui qui te demande et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi. »

« Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.  Et moi, je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent,  afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes.  Car si vous en avoir ? Les collecteurs d'impôts eux-mêmes n'en font-ils pas autant ?  Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens n'en font-ils pas autant ? » ((Évangile de Matthieu ch. 5 v.38…)

 

Voilà ce que Jésus aurait dit à Infrarouge. Sans aucun doute. Quelles auraient été les réactions ?

 

23:41 Publié dans Spiritualités | Tags : armes | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Les armes sont des instruments néfastes
Et répugnent à tous.
Celui qui comprend le Tao ne les adopte pas.
LAO-TSEU (Tao Te Ching)

Écrit par : Azrael | 05/11/2009

L’enseignement de Bouddha,
« Lorsque la paix et le pays sont menacé, le paysan quitte sa terre et rejoint son Seigneur pour prendre les armes et défendre son village. L’ennemi repoussé, le paysan retourne à sa terre prendre soin des siens et cultiver sa terre pour nourrir le village.. »
Enseignement de Bouddha, tiré de la traduction en français de Quintessence de l’enseignement Bouddhiste !


Tsun Tsu (Grand Général Chinois 430 Av. JC) disait : Le propre de la victoire d’une armée n’est pas de combattre, mais tire son succès au fait que l’adversaire craint vos armes et redoutera de vous attaquer !

Nous avons ici deux exemples fondamentaux sur le fait de posséder une armée et des armes, le fondement de la dissuasion armée trouve ici ses valeurs intrinsèques !

NON à l’initiative des sectaristes du GSsA ! A méditer !

Écrit par : LIv | 05/11/2009

Merci beaucoup pour les deux commentaires sur ce problème difficile.

Écrit par : cmj | 05/11/2009

Les états (autres que suisse) exportateurs d'armement devraient financer le GSSA qui les aide a prendre la (petite) part de gâteau de ce marché. Et quand bien même la Suisse n'en exporterai plus, pas une cartouche, pas un fusil ne manquera sur la terre car les fabriquants d'armes combleront sans peine la défection de la Suisse.

Écrit par : omirou | 05/11/2009

Les commentaires sont fermés.