05/10/2009

TCHEQUIE suite

 

Il faut être conséquent

Wenceslas un roi et canonisé et Hus, martyr brûlé vif par les autorité de l'église catholique et pas canonisé. Benît xvi met en exergue officiellement le Roi canonisé. Qu'en pense le peuple tchèque?

gen06.jpg

La fête nationale le 27 septembre, célèbre Saint Wenceslas, roi, et elle est précédée de la fête également nationale le 6 juillet de Jan Hus.

La Grande Moravie, un empire, introduisit le christianisme et le « Bon roi Wenceslas » (il était en fait un duc) en fit la religion d'État vers 930.

Genadendal

C’est à Johannesburg que j’ai appris à connaître ce GoodKing Wenceslas, alors que la foule bigarrée chantait les Christmas carols. Mais écoutez et chantez si le cœur vous en dit : http://www.hymntime.com/tch/htm/g/o/o/goodking.htm

 

Transférée à Cape Town, Searle Street, district Six, le collège Zonnebloom de l’Eglise Morave était à quelque cent mètres de la petite maison communautaire où j’habitais. Je me suis trouvé engagée avec eux dans une même lutte anti-apartheid. J’ai été frappée par leur engagement qui leur a valu de gros soucis ! Nous avions un projet commun pour un avenir commun.

 

En 1980, rappelée en Suisse, je m’engage dans les groupes anti-apartheid chez nous. Et voilà qu’à une rencontre, à Berne, apparaissent les anciens voisins de Zonnebloom ! La lutte anti-apartheid en Suisse rassemblait des « militants » disait-on - un mot que nous n’aimions pas en Afrique du sud. De plus, il y avait les questions : qui était qui ?, ce qui nous paraissait aberrant. Pire, l’analyse socio économique n’était pas objective, selon l’appartenance à des partis, des Eglises, des ONGs mêmes,  d’idéologies différentes, mais dont le style de vie était typiquement petit bourgeois !

C’est donc avec Anne, Henning et d’autres membres de l’Eglise morave qu’on se trouvait à longueur d’ondes. Grâce à eux nous avions des contacts avec les mouvements anti-apartheid en Afrique du sud et au niveau international. Notre point de rencontre était à Montmirail, commune de Thielle. http://www.surface.ch/ne/neuchatel/thielle-wavre/default....

 

J’ai alors cherché à en savoir plus sur l’Eglise morave et j’ai découvert ses racines :

« Aux abords de la ville de Constance, on montre un grand bloc de granit couvert de lierre et entouré d'une grille monumentale. La pierre porte deux inscriptions, rappelant l'une, le nom de Jean Hus, l'autre, celui de Jérôme de Prague, brûlés vifs, le premier le 6 juillet de l'année 1415 et le second le 30 mai de l'année 1416. C'est des cendres de ces bûchers que naquit l'Eglise de l'Unité, mère de l'Eglise morave d'aujourd'hui .» Ce prêtre, moine catholique, Jan Hus, qui fut étudiant à l'université Charles à la fin des années 1380, appela à la réforme de l'Église. Accusé d'hérésie et exécuté. http://www.regard.eu.org/Livres.4/Eglise.unite.freres.Mor...

On n’en avait jamais parlé. Ce fut un choc. La dernière visite officielle du chef du Vatican, Benoît XVI en Tchéquie a motivé ma réflexion, il y a quelques jours, ainsi que la présente.

J’ai trouvé ceci :

"Hus représente une figure mémorable pour de nombreuses raisons. Mais, c'est avant tout son courage moral face à l'adversité et à la mort qui a fait de lui une figure d'une importance particulière pour le peuple tchèque, lui aussi durement éprouvé au cours des siècles. Aujourd'hui, à la veille du grand Jubilé, je ressens le devoir d'exprimer mon profond regret pour la mort cruelle infligée à Jan Hus et pour la blessure qui suivit, source de conflits et de divisions, qui s'ouvrit si profondément dans l'esprit et dans le cœur du peuple Bohême. (Jean-Paul II audience du 17 décembre 1999)

 

Cependant, cette visite papale fin septembre 2009 a jeté le froid sur l’espoir éveillé par l’approche de Jean-Paul II dix ans plus tôt ! (voir aussi http://ncronline.org/blogs/ncr-today/pope-has-become-italian-s...)

Il fallait le dire, car la majorité du peuple en est conscient.

Y compris bien sûr, les membres de l’Eglise morave en Tchéquie et à travers le monde, qui espéraient peut-être, un signe d'amitié, suite à son prédécesseur!

Triste message d'amour universel!!!

 

Concernant les Frères moraves, descendants du partyr Jan Hus:

Prenons un exemple positif pourtant : Genadendal ou la Vallée de la Grâce.

Là se trouve le Centre de l’Eglise morave en Afrique du Sud :

Nelson Mandela n’oublie pas celles et ceux qui, avec lui, ont lutté pour une nouvelle nation ! Les Moraves avaient souffert du colonialisme et du système d’apartheid à cause de leur éducation et de leur engagement surtout parmi les métis. Ils ont été solidaires du prisonnier de Robben Island jusqu’au bout !

 

Mandela est humain et noble : en février 1995, il annonce que le nom de la résidence officielle du président de l’Afrique du Sud serait "Genadendal" et, le 10 octobre, il se rend à Genadendal en visite officielle dans un « settlement » comptant environ 3500 habitants la plupart métis. Regardez plutôt : http://www.youtube.com/watch?v=a3WGmkfJpOA&NR=1

 

Nous sommes heureux avec les Frères et Sœurs moraves de cette marque de gratitude officielle de notre Madiba.

 

Actuellement les anciens amis de et à Montmirail, l’évêque morave, Henning Schlimm et son épouse Anne ont maintenant une retraite active en Allemagne. Nous restons en contact dans l’affection que nous portons à cette nation australe dans ses efforts de reconstruction extrêmement difficiles.

 

Une nouvelle communauté s’est installée à Montmirail en 1988 :  « Don Camillo ». En savoir plus sur la Communauté Don Camillo :

· http://www.doncamillo.ch/dc/main/main.php?lng=f&site=....

· http://www.doncamillo.ch/dc/downloads/konzept_perspective_f.pdf

 

Je tenais à partager cette expérience de solidarité avec les descendants de Jan Hus qui luttent pour un monde plus juste en Europe, en Afrique, et ailleurs.

 

Commentaires

Les cathos luttent pour un monde plus juste, ça se saurait !

Écrit par : corto | 03/10/2009

Les commentaires sont fermés.