28/06/2009

Méditation dominicale

 

Méditation dominicale du 28 juin2009

itemImage.aspx?itemId=77452&code=2&maxH=300&maxW=400

 

Dans mon panier d'osier, je contemple les gens qui m'entourent, proches, lointains, les vivants, les morts, et ceux entre les deux; les bébés, les vieillards, et ceux entre la naissance et la mort;

les vanniers, les paysans, les laboureurs de terres et les laboureurs d'idées et de papier, les architectes, les maçons, les charpentiers; les propriétaires et les esclaves, les riches et les pauvres, les chômeurs et les burnouts;

les juges et les accusés, ceux qui parlent et ceux qui réfléchissent, les supérieurs et les inférieurs, les savants et les ignorants;

les artistes et les poètes, ceux qui brillent dans l'ombre, les aveugles rayonnant et les sphinx guetteurs, ceux qui dorment dans la lumière, et ceux qui brillent dans les ténèbres;

les palestiniens, les musulmans, le bouddhistes, les chrétiens et les humains tout simplement.

 

Nous tous, sans murs ni frontière ni trône ni domination ni hiérarchie ni palais ni temple ni cathédrale, seulement une tente où Dieu trouve refuge pour habiter parmi nous, seulement une chaumière chez Marthe et Marie où Jésus trouve refuge dans son immense solitude et son besoin d'amis.

 

Dans ma corbeille ce soir et ce matin, Jésus vient chez les siens, et les siens le reçoivent. (Et beaucoup ne l'ont pas reçu selon saint Jean) Un cœur immense bat dans ma corbeille, le cœur de l'espèce humaine habité du mien, du tien, un cœur qui agonise dans l’enfer de la souffrance de la Swat Valley au Pakistan, un cœur de compassion incarnée dans la famille et hors de la famille jusqu'à l'infini!

Ton regard, mon bien aimé Yeshuah, ton regard ambre émeraude d'Orient, ou bleu azur d'Occident, ou simplement arc-en-ciel de l'Ouest et de l'Est illumine mes yeux en cette terre de Gruyère et son sourire répond aux habitants de ma corbeille de roseaux! Une terre pour nous nourrir, des terriens pour aimer autour d'un morceau de pain partager avec un peu d'eau pour tous et pour chacun. C'est le repas d'immense reconnaissance. L'eucharistie.

 

Au creux de ma corbeille, suinte à l'heure même où je prie la guerre impitoyable que la BBC expose grâce à des reporters héroïques. Par exemple John Sweeney

http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/8112202.stm

Pour plus d'information:

http://www.military-world.net/Afghanistan/1719.html

Oui, dans ma corbeille d'osiers, l'horreur de la Swat Valley au Pakistan: la petite fille qui désire être éduquée alors que les Talibans détruisent son école, là où des musulmans désirent prier alors que les Talibans détruisent la mosquée. Lors que je vois, comme je l'ai vu par le passé, la violence en directe, je prie que Jésus fortifie ma foi en l'homme et en son créateur! Mais à qui irai-je Seigneur? Ma question: quel sens donnes-tu à tout cela, à ce qui se passe dans ma corbeille d'osiers?

La corbeille sur mes genoux, mon Jésus bien-aimé, je prie, consciente des horreurs, et des merveilles! Mais nous sommes tous responsables de la vie de nos frères et de leur bien-être dans cette corbeille d'humains multiformes et multicolores. Je te les confie et moi avec, tous ensemble, et je te les confie un à un, car si tu es présent, c'est parce qu'ils sont là. Pourquoi? Mais l'Amour n'a pas de pourquoi. L'Amour est comme celui qui dit « JE SUIS QUI JE SUIS! » Jésus mon bien-aimé, permets à ton Esprit de nous réveiller, de nous bousculer, de nous secouer de notre torpeur, de nos peurs, de notre égoïsme, permets à ton Esprit vibrant de nous enflammer pour éclairer, réchauffer, lutter, créer!

2283309-3-a-prayer.jpgEt que les usines d'armes disparaissent à jamais! Et que les banques ouvrent leurs coffres pour les affamés, et les églises, Temples et Palais ouvrent leurs portes aux réfugiés afin de renaître ensemble ce matin de juin ensoleillé!

 

09:06 Publié dans Spiritualités | Tags : prier | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Il marchait seul, pauvre, parmi les foules. Il appelait les gens à l'Amour, au partage, à l'amitié, au rire, à la créativité. Les cyniques et les égoïstes, les dogmatiques et les tenants de la Loi, les rois et la populace lui ont répondu: "Mort à toi le revenant du Ciel. Tu nous casses la tête avec ton idéal. Tu vois l'état de la planète? Les gens se déchirent, les gens se volent, les gens se violent, les gens se tuent entre eux? Et toi, petit homme, tu prétends amener l'harmonie, la paix sur Terre, et l'Amour? Tu nous fais hurler de rire et de haine. T'es vraiment un barjo." Ils lui ont remis la couronne d'épines et lui ont signifié la croix. Il ne s'est pas défendu. Il a juste dit: "Mon Monde n'est pas de ce monde. Mon Dieu n'est pas votre dieu". Et il est monté sur la croix, en solitaire absolu, juste aimé et protégé de quelques femmes, les dernières à ne pas l'avoir renié et fuit. Aujourd'hui une rock star planétaire, la plus grande et la plus innocente, nous quitte. Aimée de centaines de millions, voir de milliards de personnes, Bambi ressemble à Jésus. Parti seul dans sa tombe, d'abord hué par des millions pour acte de pédophilie, puis adulé et respecté de tous pour acte d'Amour et de création artistique fabuleuse. Son utopie était celle de Jésus: un monde sans guerre, un monde d'amour et d'harmonie entre les humains. Allons nous tendre à cela dans les prochaines décennies? Merci, chère Soeur. Vos réflexions nous amènent aussi vers ce nouveau monde.

Écrit par : pachakmac | 28/06/2009

Et votre réflexion, cher Pachakmac est liée magnifiquement à notre réalité, individuelle et planétaire! Merci beaucoup, l'amour et la paix ça existe vraiment!

Écrit par : cmj | 28/06/2009

Merci ma soeur pour ces mots qui dégagent de la douceur. La douceur de notre bien-aimé Jésus. Shalom

Écrit par : Amazona | 29/06/2009

Les commentaires sont fermés.