08/06/2009

LA BONNE NOUVELLE AU MOYEN ORIENT

 

La Bonne Nouvelle Aujourd'hui

 

127236932_9a296814b8.jpg

 

Les paroles de Jésus ont été rapportées telles que ceux et celles qui les écoutaient en directe, puis les racontaient à ceux/celles qu'ils/elles rencontraient, mais le contexte et le sens des mots étaient d'un autre temps!

Lorsque les paroles de Jésus furent mises sur « papier », ce fut déjà une traduction, une interprétation, loin du contexte où Jésus les avaient prononcées. L'Araméen ou l'Hébreu de Jésus furent traduit en arabe, en grecque, en latin, était-il possible d'y retrouver la saveur de la Parole de Dieu!? Et écoutant les lectures de l'Evangile aujourd'hui, qu'en penseraient le paralytique, Marie Madeleine, Nathanaël, la Samaritaine et le petit peuple de Palestine?

 

« Salam Aleikoum »

 

a9e38e8.jpg

Hier j'ai écouté le discours d'Obama au Caire sur Internet. Je me permets quelques réflexions. Comment les ressentaient ceux/celles qui écoutaient,  musulmans, non musulmans? Je n'ai pas lu la presse ni écouté les commentaires des médias, J'essaie de dire ce qui m'a frappée durant ce long discours.

Il y a le contexte, universitaire, sobre, attentif. Il y a l'homme, Obama, simple sobre. Il va prendre sa place naturellement devant le micro en saluant et en répétant, parfois dans un murmure: Merci, merci beaucoup, avec un geste vers les gens, parfois un sourire qu'on prendrait pour celui d'un adolescent. Sa voix n'est pas onctueuse, ni le rythme saccadé. Elle est nette, et elle passe comme de l'eau sur le lit plein d'aspérité d'une rivière! « Salam Aleikoum , la Paix soit sur vous! » C'est le salut, dit-il des musulmans de l'Amérique à ceux qui sont en train de l'accueillir au Moyen Orient.

Puis Obama confronte la réalité de l'Occident chrétien, du Moyen Orient islamique et juif. « Tant que notre relation restera définie par nos différences, nous donnerons du pouvoir à ceux qui sèment la haine et qui encouragent le conflit au lieu de la collaboration qui peut aider nos deux peuples à connaître la justice et la prospérité. Ce cycle de méfiance et de discorde doit être brisé ».

Je me suis souvenue de la haine raciale en Afrique du sud et de ses conséquences! C'était comme des champs de fils de fer barbelés et des humains de race blanche et/ou noire d'une même espèce humaine, aveuglés par la peur et la haine en même temps qu'attirés par nécessité de survie les uns vers les autres, et rejetés entre eux... par des slogans du genre posters UDC: «Surplus Black sheep! One bullet one Black! One White one bullet! All the Whites in the sea! » Comme autant de mines antipersonnelles!

Et les membres de nos groupes interraciaux disaient: « Ou bien nous apprenons à vivre ensemble, ou bien nous périrons ensemble ». Mandela est le symbole de notre paix fragile.Il en est de même aujourd’hui : Obama peut devenir l'instrument infiniment patient pour l'enfantement d'un autre monde qui construit une paix qui restera fragile malgré tout. Et la réalité globale est aujourd'hui pire que celle de l'apartheid qu'en Afrique du sud, parce que plus cachée, plus sournoise. Obama parle des victimes des conflits et des armes partout, en Bosnie, au Darfour, en Irak, en Afghanistan, en Palestine, à Gaza, en Israël. Les victimes sont aussi les soldats américains et d'autres pays.

« La terre sainte de trois grandes religions sera ce lieu de paix que Dieu avait voulu. Jérusalem sera un lieu de résidence sûr et permanent pour les Juifs, les chrétiens et les musulmans et un lieu où tous les enfants d'Abraham pourront se côtoyer dans la paix comme dans l'histoire d'Israh, de Moïse, de Jésus et de Mohammed (que la paix soit avec eux) unis dans la prière. »

Obama évoque L'Irak, l'Afghanistan, Israël et la Palestine, l'Iran, la tentation à la prolifération nucléaire, les prisons, la démocratie et je cite: « Aucun système de gouvernement ne peut ou ne devrait être imposé par un pays sur un autre ». Un membre du public s'écrie: « Barack Obama, on vous aime! » Il a répondu: Merci!

La liberté de religion: « L'Islam a une tradition de tolérance dont il est fier... les habitants de tous les pays doivent être libres de choisir et de vivre leur religion d'après leur conviction d'esprit, de cœur et d'âme. »

Obama continue « Parmi certains musulmans on constate que certains ont malheureusement tendance à mesurer leur propre croyance à l'aune du rejet des croyances d'autrui... il faut aussi mettre fin aux divergences entre les musulmans, les divisions entre les sunnites et les chiites ont provoqué des violences tragiques. »

Puis Obama évoque le droit des femmes et là aussi, il y a des pays qui sont plus sensibles aux droits des femmes que d'autres: « La lutte pour l'égalité des femmes dans beaucoup d'aspects de la vie américaine, et dans les pays du monde entier. »

"Tout ce qui doit être fait doit l' être en partenariat avec tous afin d'améliorer la situation économiquedes uns et des autres."

Vers la fin de son discours, Barack Obama sait et dit que beaucoup de musulmans et de non musulmans se demandent si « un nouveau départ est possible » dans la réalité actuelle. « Cela ne sera pas simple car il est plus facile de lancer une guerre que de la finir »

Enfin Obama conclut en mentionnant « Cette vérité qui transcende les nations et les peuples... qui n'est ni noire ni blanche ni basanée qui n'est ni chrétienne ni musulmane ni juive. C'est une foi qui a animé le berceau de la civilisation et qui bat encore dans le cœur de milliards d'êtres humains. C'est la foi en autrui et c'est ce qui m'a mené ici aujourd'hui. »

Barack Obama laisse la conclusion aux livres saints:

«  Le saint Coran: « Ò hommes! Nous vous avons été créés d'un mâle et d'une femelle et nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez »

Le Talmud: « Toute la Torah a pour objectif de promouvoir la paix »

La Bible: « Bienheureux les artisans de paix: ils seront appelés fils de Dieu »

 

« Salam Aleikoum » « Que la Paix de Dieu soit avec vous ». Merci!

Tout le texte du discours en français à l'adresse:

http://www.lesechos.fr/info/inter/300353123-le-discours-de-barack-obama-au-caire-texte-et-video-.htm

Ou bien on apprend à vivre ensemble ou bien on va mourir ensemble.

14:32 Publié dans Histoire | Tags : obama mandela | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Merci chère Claire-Marie de partager ces bonnes nouvelles.
Oui, apprenons à vivre ensemble.
Ici une vidéo de quelques minutes expliquant la paix possible
http://www.mum.edu/videos/home_peace.html
Un excellent weekend à tous!
AM

Écrit par : Anne-Marie | 06/06/2009

Vivre ensemble? Mourir ensemble? Le Président Obama dit sa foi en l'être humain. Mais il est difficile que tous les êtres humains se rejoignent dans le même espoir quand tant de riches méprisent les pauvres, quand tant de pauvres dérivent vers la marginalité, l'engagement dans des réseaux guerriers ou terroristes tout simplement pour survivre mieux ou mourir vite. Oui. Je suis partisan de ce Président. Mais si les gens ne font pas les pas nécessaires en direction des uns et des autres, nous n'y arriverons pas. Est-ce que nous mourrons tous? J'en doute. Pas dans l'immédiat. Les petits futés ont toujours su se tirer les flûtes. Par contre, si une guerre nucléaire est déclenchée, alors là, l'être humain pourrait effectivement s'autodétruire. Et Dieu dans tout ça? Il a sa réponse. Mais elle est bien secrète.

Écrit par : pachakmac | 08/06/2009

Je lis votre blog, cher pachakmac et j'y trouve toujours des réflexions à poursuivre. Merci, peut-être que je me base trop, et trop souvent sur mon ecpérience en Afrique du Sud. Les histoires, les données sont différentes. C'est vrai qu'il sera difficile d'amener un peu d'égalité "spontanées" entre les riches et les pauvres. Il s'agit de systèmes et de fonctionnements sans rapport de force égaux!

Écrit par : cmj | 08/06/2009

Reçu ces nouvelles ce matin d'Acharya S
que nous pouvons transformer en "bonnes nouvelles" si nous acceptons de changer nos croyances historiques

By Acharya S

Here's an important issue about which I just completed a brand-new, very special article entitled, "Was Horus Crucified?" This subject is being debated all over the place, and I included a 40-page chapter about it in my book "Christ in Egypt: The Horus-Jesus Connection." I wanted to make some of the same fascinating information available at my website as well -

http://stellarhousepublishing.com/washoruscrucified.html

This issue is so vital that people have been willing to kill and die for it. In fact, with all the talk of "Armageddon," the "Apocalypse" and "End Times," we seem to be setting ourselves up for just such a self-fulfilling "prophecy." Please read my article and pass it around - it's very scholarly, but I hope I've made it accessible. And there are loads of really great illustrations!

Écrit par : Anne-Marie | 09/06/2009

Chère Anne-Marie merci. Au sujet d'Acharya S. J'ai exploré son/ses sites et lu/écouté ses écrits. De même, mais plus rapidement "Zeitgeist". Mais je pense que les recherches de Jésus dans l'Histoire, son histoire en son temps, et du christianisme au cours des siècles, ont aussi été faites par des groupes de chercheurs engagés, avec peut-être un point de départ, un cheminement et des "conclusions" qui restent ouvertes. En 1973, Albert Nolan, OP, a publié "Jésus avant le Christianisme", publiés et traduit dans plusieurs langues et qu'on trouve actuellement aux Éditions du Cerf. Puis il a publié aux Éditions Orbis Books: Jesus Today, que les Éditions du Cerf sont en train de pubier en ce mois de juin. Jérôme Prieur et Gérard Mordillat ont conjointement publié aux Editions du Seuil, 1999 "Jésus contre Jésus". Puis aux mêmes Editions en 2004, "Jésus après Jésus", puis chez Albin Michel en Ed. de Poche en 2004, "Jésus Illustre inconnu". Leurs conclusions comme pour Albert Nolan et de tant d'autres, les "conclusions" restent ouvertes.
Donc il ne s'agit pas "de changer nos croyances historiques", mais de continuer la recherche. Le tout dernier livre d'Albert "Jesus Today" est comme l'éclosion de l'Esprit de Jésus aujourd'hui. Pour ce qui me concerne. En plus "The Hidden Gospel" par Neeil Douglas.Klotz (Quest Books 1999) Decoding the spiritual message of the aramaic Jesus ainsi que, du même auteur "the prayers of the Cosmos". Je pense que le mystère pascal de Jésus et le nôtre et celui de la planète et des terriens avec Lui, sont une expérience de foi que les plus pauvres (deux tiers de la planète) peuvent faire sous le regard plein de compassion créatrice de Jésus de Nazareth.
avec mon amitié

Écrit par : cmj | 09/06/2009

Merci chère Claire-Marie.
Oui bien sûr les conclusions restent ouvertes.
Que Jésus ait ou n'ait pas existé en tant qu'individu spécifique n'est pas capital, l'important est le message de Paix nous enseignant à nous aimer les uns les autres inconditionnellement (un message sans doute antérieur au Christ et naturellement universel) et qui inspire actuellement vivement la Nouvelle Spiritualité. Celle-ci n'ayant rien de nouveau sinon d'être plus accessible à plus de gens via les moyens de communications modernes.
Très cordiales pensées, AM

Écrit par : Anne-Marie | 11/06/2009

Merci chère Claire-Marie.
Oui bien sûr les conclusions restent ouvertes.
Que Jésus ait ou n'ait pas existé en tant qu'individu spécifique n'est pas capital, l'important est le message de Paix nous enseignant à nous aimer les uns les autres inconditionnellement (un message sans doute antérieur au Christ et naturellement universel) et qui inspire actuellement vivement la Nouvelle Spiritualité. Celle-ci n'ayant rien de nouveau sinon d'être plus accessible à plus de gens via les moyens de communications modernes.
Très cordiales pensées, AM

Écrit par : Anne-Marie | 11/06/2009

Cette ouverture se reflète dans les blogs et sur facebook, et nous permet à tous de réfléchir.
Elle responsabilise chacun et là est une chance de salut pour notre belle planète.
On y arrivera, tel est l'espoir de beaucoup d'entre-nous.

Écrit par : Anne-Marie | 11/06/2009

Cette ouverture se reflète dans les blogs et sur facebook, et nous permet à tous de réfléchir.
Elle responsabilise chacun et là est une chance de salut pour notre belle planète.
On y arrivera, tel est l'espoir de beaucoup d'entre-nous.

Écrit par : Anne-Marie | 11/06/2009

Les commentaires sont fermés.