06/05/2009

L’image et la réalité

 

L’image et la réalité

normal_bougie.jpg

Petite réflexion sur un anniversaire

05.05.2009 : 60 années de vie de sœur (Bulle)

05.05.1999 : 50 années de vie de sœur (Vrede black township, Afrique du sud)

05.05. 1955 : 6 années de vie de sœur : à vie, Lady Selborne black township

05.05. 1949 : conclusion positive du noviciat

04. 05. 1948 : entrée au noviciat, Aliwal North Holy Cross

Cinq petites pierres sur le « Long chemin vers … »

C’est l’occasion d’une petite réflexion. Une sœur, c’est quoi ?

L’image et la réalité : il me semble qu’un fossé existe entre l’image qu’on se fait d’une sœur et la réalité d’une sœur. En Occident certainement ! (Pas tellement en Afrique où nous sommes insérées (pour ce qui me concernait) dans la population.)

En Occident : une sœur : quelle image dans l’Eglise ecclésiastique et dans la communauté ecclésiale ?  Et quelle réalité ?

Une sœur : quelle image et quelle réalité dans l’éducation et la médecine ?

Une sœur : quelle image et quelle réalité chez les riches et chez les pauvres ?

Je pourrais continuer longtemps et donner des exemples pour confirmer le fossé entre l’image et la réalité d’une « sœur » aujourd’hui dans la société occidentale.  Tout au moins dans mon champ de vision de la chose.

Jésus a ressenti ce sentiment et le ressent certainement aujourd’hui plus que jamais. Un exemple : Les juifs attendaient un libérateur, un messie, un descendant de la maison royal de David, un roi (Hosanna et tout le reste) Les docteurs de la Loi et les autorités religieuses se méfient d’emblée de voir surgir un homme qui est au niveau du peuple. Un paysan juif qui se dit être le Fils de l’Homme. Mais dont le comportement et la parole ne correspondent pas du tout à l’image qu’ils se font d’un messie !

Jean-Baptiste emprisonné envoie ses amis poser la question à Jésus : Es-tu celui qu’on attend ? La réponse de Jésus, sa Réalité résonne aujourd’hui encore comme un coup de tonnerre dans l’air pur : « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute » (Luc 7 :22-24) http://www.ccel.org/ccel/bible/frls.Luke.7.html

Ainsi pour l’idée qu’on se fait de la sœur, je ne peux pas voir un meilleur moyen de faire correspondre l’image à la réalité que l’exemple de Jésus.

Il me semble que, marginalement, j’ai essayé de vivre ça parce que c’était inné,  que je ne pouvais pas être sœur autrement. Ce qui implique Jésus et sa spiritualité comme on la découvre peu à peu dans l’évangile, dans ces quelques expériences privilégiées, rares, parfois inattendues et surprenantes, de sa tendresse, de sa force, de son courage. Ces expériences arrivent (happen !) quand, par exemple, un lever de soleil me coupe le souffle, où un mot d’une voisine/voisin, qui exprime ma pensée, où l’article d’un journaliste juste à point, où comme vendredi passé, rue du marché 10, Bulle, en route vers la chapelle de N-D. de Compassion, ce regard du ramasseur de poubelles qui laisse là sa charrette et vient me dire : « Vous avez une pensée pour moi à la chapelle ? » C’est un beau regard et j’ai prié avec lui.

 

Cependant, les années passent et la spiritualité d’une personne change avec le monde qui change, les contextes qui nourrissent la prière changent; la prise de conscience que la vie bouge nous force d’avancer, comme dit saint Paul : « Quand j'étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j'ai fait disparaître ce qui faisait de moi un enfant.. » (Corinthiens - Chapitre 13,11)

La réflexion de Sœur Joan Chittester est  réconfortante :

« Soyons ouverts à l’Esprit en nous. Essayons de nous libérer des chaînes de l’esprit et soyons prêts à nous alléger des choses qui ont été dites au sujet de Dieu jusqu’à présent. Permettons-nous la lucidité que tout cela est inadéquat, partial même si bien intentionné et cependant très lacunaire. N’ayons pas peur de dépasser les preuves de l’improuvable, d’aller au-delà d’une croyance et de confronter l’inconnu. Le fait que nous ne savons ne signifie pas que nous « SAVONS pas ». Sœur Joan nous rappelle que c’est notre devoir de remettre en question toute autorité, même la plus honorable et de questionner et renverser les idoles de l’orthodoxie…

Nous acceptons la possibilité que Dieu nous cherche dans des endroits et avec des gens et des choses que nous pensions ne pas être possible en vivant la spiritualité de nos jeunes années de vie de sœur.

Alors (comme pour moi aujourd’hui en ce 60ème anniversaire) la couleur de la vie change, la mélodie est neuve – un chant nouveau –la vie est vibrante et prégnante  de la plénitude de ce moment, tous unis à l’univers qui respire en nous! » (ma traduction et adaptation de l’anglais, in NCRonline.org

  • Sr Joan Chittester est moniale bénédictine depuis une quarantaine d’années, conçoit la vie spirituelle sous un angle nouveau qu’elle incarne dans ses divers engagements auprès des communautés de religieuses américaines et dans sa lutte pour la reconnaissance des droits des femmes dans l’Église et la société.

Voilà ma réflexion en ce jour du 5 mai 2009. Je crois rejoindre beaucoup de sœurs qui réfléchissent en ce sens car il est grand temps d’accueillir la vie à pleines mains.

 

RTEmagicC_grasse_031.jpg.jpg

Commentaires

J'aime les roses de Redouté que vous avez choisi pour votre anniversaire.
Chère Claire-Marie, félicitations pour ces 60 ans vécus avec passion et générosité!

Mon cadeau est de vous inviter à rejoindre Facebook (pardon encore une fois :)
et de participer activement aux débats spirituels sur le site FB de "Zeitgeist Movement"
qui dit ceci dans sa présentation:

"In this there is no teacher; no pupil…there is no leader. There is no guru. There is no master, no savior...You yourself are the teacher and the pupil; you are the master, you are the guru, you are the leader. You are everything! And… to understand is to transform what is."

~ Jiddu Krishnamurti, at the end of Zeitgeist Addendum

Cordialement,
Anne-Marie

Écrit par : Anne-Marie | 06/05/2009

Les commentaires sont fermés.