05/04/2009

MONSIEUR LE REGENT SARKOZI

 

Au purgatoire gris clair, je vous expédie

medium_medium_sarkozy_et_ses_doigts.jpg

Sur les bancs de l'école primaire à Berne .... pour le purgatoire

La plupart de mes consœurs ont eu une formation d'enseignant. Elles  ont fait face à des classes d'élèves, écoliers, étudiants qu'elles se devaient de former, d'éduquer de passer des examens, d'obtenir des résultats. Aussi même quand elles sont très âgées (comme moi), on sent qu'elles ont été marquées par l'accomplissement scrupuleux de leur tâche de maîtresses, de professeurs, de « donneurs de leçons » !  Quand elles ont une responsabilité quelconque dans une communauté ou dans un groupe, si elles ne se sont pas « recyclées », ça marche moins bien car les enfants sont des adultes. La plupart du temps, un dialogue permet la prise de conscience que nous sommes toutes adultes et co-responsables. Je suis du lot, bien sûr.

fessee-245x300.jpg

Voici que hier soir à la « télé » (19h30), nous avons éclaté de rire devant le spectacle tragi-comique, et c'était cordial et pitoyable, car on s'y reconnaissait (!) Il s’agissait des « paradis fiscaux et ce qui va avec ». Il s’agissait du diminutif Nicolas Sarkozi, index, épaules et tête en mouvements mi-saccadés, faisant la leçon aux « gosses »: "Si le mouvement (initié par la Suisse) est terminé, (faire un examen de conscience, acte de contrition et réparation dirait-on) la Suisse sera montée dans la liste blanche, sinon, elle sera descendue dans la liste noire ». Pour le moment, les enfants, vous êtes au purgatoire, gris-clair. Votre « home work » (devoir) est de grimper vers la zone blanche comme la France, sinon vous tombez dans la zone noire... il faut « re-moraliser l'économie » ça c'est dit doucement et très rapidement.

discours_sarkozy_dakar-541fc.jpg

Nicolas est en même temps chanoine honoraire romain et Instit-prof. Mais voilà la conjoncture n’est pas propice à sa baguette ! Il fait la leçon à des élèves qui ne sont même pas face à lui pour lui répondre. Des Suisses en plus! Ainsi, quand nous avons entendu la colère polie, voire humble, de notre ministre Hans-Rudolf Merz, les sœurs l’accueillirent dans leur cœur ! Que voulez-vous, Enough is enough!

Soudain : Autre éclat de rire, c'est quand ce cher ministre des finances, ayant dit ce qu'il avait sur le cœur et toute sa volonté d’obéir aux avertissement  « à la Sarko », comme un bon élève qui promet de faire ses devoirs, ajoute avec un regard d'une immense candeur: « Mais notre secret bancaire reste », M. le régent Nicolas!!! Clap Clap Clap.

Je crois qu'il y avait une espèce de sentiment de ras la patate chez les suissesses fribourgeoises, mes compagnes et autres, et qu'on aurait presqu'en envoyé une pantoufle, ou une sandale à la tête de Sarko.

Ce n'est pas à cause des fraudes, des évasions, des secrets financiers de toutes sortes, NON, on est d'accord avec l'urgence de la transparence, mais arrêtez, s'il vous plaît, de faire "comme si" vous étiez fort! Non,  mais où est le problème? Les Suisses savent bien que leurs institutions ont besoin de conversion et c'est le carême. (Elles ne peuvent plus faire autrement). Nous sommes prêts à lancer des tomates aux systèmes, à leurs architectes et à leurs concierges, nous le faisons depuis longtemps, mais quand « un petit pignouf agité » fait l'école, perché sur l'escabeau de son arrogance cocorico, à des personnes conscientes des problèmes et prêtes à réfléchir à leur rythme, on ne lui en veut même pas. On en rit comme des écoliers plus malins que lui et, surtout mieux élevés et oui, plus honnêtes et transparents à la fin. J’espère n’avoir blessé personne.

fier-comme-un-paon-copie-1.jpg

 

 

Commentaires

Merci, merci pour cet article qui défend siii bien un système que l'on a teeeellement essayé de réparer (de bonne foi hein, n'allez pas croire) depuis siii longtemps et que l'on va touuut de suiiite mettre aux normes (mais pas avant d'avoir engrangé encore quelques commodes bénéfices)... c'est absolument pathétique, vous êtes entrain de prétendre que la Suisse a mené un VRAI débat sur le problème du secret bancaire et des avantages fiscaux en comparaison de la fiscalité de nos voisins, bref, que l'on en a discuté, que l'on a dit "oui c'est mal mais on a besoin de temps pour changer ça", c'est étrange, je n'ai pas eu cette impression.
Non, j'ai plutôt eu l'impression qu'amasser des tonnes et des tonnes de fric venant de chefs d'Etats, d'hommes d'affaires et de toute une clique de gens peu scrupuleux en arrangeait plus d'un.

Sarkozy est un piètre président pour la France (en même temps, Chirac était-il mieux?), il s'agite et parle beaucoup et puis ne fait rien, il est de cette droite qui fait des cadeaux immondes à ceux qui sont déjà privilégiés et la liste de ses défauts est encore longue, mais faire croire que la Suisse a une attitude responsable face à son statut de paradis fiscal c'est grossier, ridicule et déplacé.

Écrit par : K | 03/04/2009

oui, merci, on se comprend bien et vous avez raison sur toute la ligne.Dans les trois paragraphes, peut-être.

Ce n'était pas une analyse de la problématique, c'était la manifestation d'une espièglerie (en moi) d'écolier face à l'instituteur dominateur. C'est tout. C'était l'arrogance tragi-comique de hier soir, le langage pseudo-religieux de Sarkozi et son "body language" en plus, qui dicte et veut imposer...et m'as hérissée. Tout cela, vis-à-vis de la réaction à l'apparence candide et candidement, ouvertement contradictoire de notre ministre des finances, qui n'a "pu nous empêcher de rire". Alors, veuillez excuser mon couac.

Écrit par : cmj | 03/04/2009

Ouhaooo ! ça c'est une leçon! Quelle plume! Mes compliments!

Écrit par : Marie-Jeanne | 03/04/2009

Quel morceau de bravoure ! qui m'a fait jubiler. Mais sur le fond, je ne ris pas tant,

car il est bien évident que le message s'adresse à Nicolas Ier -Le -Petit (ou Nicoléon Sarkonaparte, copyright Jean-Noël Cuénod sauf erreur ), dont les gesticulations, la vulgarité, l'inculture crasse, l'hypocrisie, l'ego surdimensionné, le mépris envers les autres,le populisme, les promesses non tenues, les retournements de veste, l'incohérence politique, l'avidité de pouvoir, les mensonges éhontés, le mélange des intérêts privés et publics, l'opportunisme enfin, et la liste n'est pas exhaustive - horripilent, en France et par -delà les frontières...

Et quant aux paradis fiscaux et à la leçon de morale sarkozienne, voici le début d'un tout récent article, à lire sur le lien cité plus bas.

"ll y a à peine dix ans, un avocat français accompagnait parfois ses fortunés clients en Suisse, au bord du lac Léman. Nicolas Sarkozy traversait son désert politique, il avait alors repris sa robe d'avocat. Une autre vie, où le président français trouvait bien des avantages au paradis fiscal helvétique. Certains banquiers de Genève n'ont pas oublié.".....

http://www.rue89.com/2009/04/02/quand-sarkozy-lavocat-ne-meprisait-pas-les-paradis-fiscaux

Écrit par : Tatiana H. | 03/04/2009

Vous êtes fantastique ma Soeur!

Écrit par : Philippe | 04/04/2009

Bravo ma Soeur et félicitations pour ce coup de sang !

L'images décrite et les vignettes jointes à votre billet d'humeur me conviennent tout à fait !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 04/04/2009

Sarkozy, c'est un esprit nain dans un corps nain.
Ce n'est pas gentil, ma Soeur, de vous moquer d'un enfant.
Que Dieu vous pardonne.

Écrit par : Praline | 04/04/2009

@ Praline, merci, oui, j'en étais consciente, c'est pourquoi j'ai mis en dernier: "J’espère n’avoir blessé personne".
Jésus à même invité Zachée à descendre de son arbre.

@ Tatiana, merci beaucoup, chère Tatiana, de l'adresse, très utile pour y voir clair.
@ à chacun: merci

Écrit par : cmj | 04/04/2009

Merci de tout coeur, chère Soeur,et merci à tous les commentateurs. Ca fait du bien de lire ca après tant de conformisme et de pensée unique.
Bravo aussi pour la référence à Rue89 ..... Sarkozy est de formation avocat d'affaires (ca rapporte plus que le pénal, et ca permet de se faire connaître des riches ....
Quand on est fatigué de s'énerver, mieux vaut en rire, en effet ....

Écrit par : Andre | 04/04/2009

Bah, n'en voulez pas trop aux français à cause de notre agité en chef.

En 2007, notre pays a cru se donner un jeune leader volontaire et agissant pour remplacer un vieux leader retiré et immobile. Nous savions, nous, qu'il n'avait jamais changé et qu'il ne savait que stigmatiser, provoquer, lancer ses bravades, ses fanfaronades et... ne rien résoudre. Il lui faut toujours désigner des coupables! Aujourd'hui ce sont les Suisses. Hier c'étaient des immigrés qui "égorgeaient des moutons dans leur baignoires". Demain, ce seront ces fainéantes de mères qui osent prendre plus de 5 jours de congé maternité et ces affreux juges d'instructions qui paralysent les affaires en osant demander des comptes aux grands affairistes.

Il n'a pas changé!
Il ne changera jamais!

Chirac (qui le connaissait si bien) disait de lui :

" Il faut lui marcher dessus! Pour deux raisons : D'abord, il ne comprend que cela! Et ensuite... parce que cela porte bonheur!"

Écrit par : Alcibiade | 08/04/2009

Merci, j'ai visité votre site (si je ne me trompe), et je suis absolument pour la liberté et la pluralité de la Presse. On oublie parfois que les lecteur sont des adultes, quant à Sarkozi, je doute qu'il puisse avoir un feeling ou un sentiment humain pour les gens ordinaires.

Écrit par : cmj | 08/04/2009

Ah bravo ! Ma Soeur, votre clairvoyance fait à nouveau merveille face au petit chef des Gaulois...
Un sens de l'analyse hors du commun vous permet de cerner dans l'humour et la dérision le caractère de celui qui se prend pour le maître du monde.
Nos politiciens jugés primaires par ce "donneur de leçons" sont bien plus fins que lui, d'ailleurs le G20 sort-il du lot finalement depuis l'arrivée de celui qui incarne le renouveau des Etats-Unis ??

Bien amicalement.
Roberto

Écrit par : Pleingaz | 09/04/2009

merci, au sujet de "celui qui incarne le renouveau aux Etats-Unis", wait and see, mais je crois qu'une espérance sans illusions nous aide peut-être à avancer.

Écrit par : cmj | 09/04/2009

@cmj :

Non seulement vous nous avez visités, mais en plus vous nous citez par le lien de la photo. Merci pour ce lien!

Et bravo pour votre analyse

Écrit par : Alcibiade | 09/04/2009

Les commentaires sont fermés.