11/03/2009

L'EGLISE QUE LE PEUPLE VEUT III

 

L'EGLISE QUE LE PEUPLE VEUT III

 

Exemple postmoderne:de notre EGLISE en EUROPE avec Jacques Gaillot, évêque du diocèse de Parténia: Partenia est un espace de liberté où l'on peut entrer en dialogue avec tous les peuples de la terre.

partenia_fr_index.jpg

 

 

UNE EGLISE PERSONNALISEE

Cela signifie une Église où chacun se sent reconnu pour lui-même. Il arrive que vous partiez en voyage. Vous arrivez dans une ville et vous traînez dans les rues sans connaître personne, sans trouver quelqu'un à qui parler. Vous ne pouvez jouir ainsi d'un « bon voyage! » D'autre part, si étant arrivé à la ville vous allez au quartier du centre et commencez à causer avec les gens, alors vous deviendrez heureux parce que vous vous êtes fait reconnaître par les autres. Ainsi en est-il dans l'Église. Chacun a droit à son propre visage et à son nom propre. Cependant il existe encore pas mal de gens dans l'Église qui se sentent comme des clients au Supermarché de la Foi. Ils y vont pour se procurer des baptêmes, des messes nuptiales et des enterrement

D'autres clients d'Église y viennent et semblent n'avoir que des oreilles car ils n'ouvrent jamais la bouche pour parler. D'autres encore semblent avoir oublié leur corps à la maison car ils sont tout « âme » comme si l'âme seule et non la personne entière avait besoin d'être sauvée. Alors, bon! Dieu veut libérer l'être humain de sa misère matérielle aussi bien que de sa misère spirituelle.

 

UNE EGLISE CHARISMATIQUE

Ceci a l'air d'être compliqué. Pourtant cela veut simplement dire laisser l'Esprit souffler où il veut et aussi vivifier l'Église. Cela ne veut pas dire une Église pleine de règles, de lois, de structures e de rituels mécaniques. Il est possible d'acheter et de planter des graines de toute première qualité, de se procurer aussi la meilleure machine à arroser. Mais si on arrose pas les plantes chaque jour et si le soleil ne brille pas, les plantes vont mourir. L'Église peut paraître de toute première qualité. Elle peut être organisée jusqu'au dernier détail, mais si l'eau, qui est la Foi du peuple manque, si le soleil, qui est l'Esprit saint manque, l'Église faiblit. Elle s'enfonce dans la boue comme une roue de char et continue à tourner sur place. Chaque membre de l'Église, avec la force de l'Esprit saint, montre ce dont il est capable pour aider la communauté tout en la servant. Ces qualités originales de chaque membre sont des charismes, c'est-à-dire des dons que Dieu a donnés à chacun pour le bien de tous. C'est ainsi que l'Église va faire des progrès.

 

UNE EGLISE PLURALISTE

« Pluriel » veut dire beaucoup. Beaucoup de chrétiens. « Singulier » veut dire un seul. Un seul chrétien. Une Église pluraliste ne reste pas renfermée sur elle-même, comme le hibou qui se cache. Une Église pluraliste s'ouvre à tous et se réjouit de l'aide que chacun lui apporte. C'est aussi une Église qui apprécie les expériences pastorales variées et le cheminement propre à chaque communauté.

Pour faire une bonne salade, il faut non seulement des feuilles vertes, mais également des pommes de terre, des haricots verts, des carottes, du poivre et de la mayonnaise. Tout ça, bien mélangé, fera une excellente salade. De même pour l'Église qui se doit de reconnaître et d'apprécier les qualités de chaque membre, le rendant capable ainsi, de s'épanouir au service de la communauté.

 

UNE EGLISE LOCALE

Ou plutôt qui aie les caractéristiques locales. Au Brésil on trouve des milliers de Volkswagen jaunes. Cependant, chaque propriétaire connaît parfaitement sa voiture. Même si les voitures se ressemblent, chaque voiture a ses traits bien à elle. Ainsi, notre Église devrait avoir ses traits bien à elle, ses qualités propres, sa manière bien à elle d'accomplir sa tâche. C'est de cette manière seulement qu'elle contribuera le mieux à la construction de l'Église universelle.

 

UNE EGLISE PAUVRE

Non seulement une Église de pauvres mais une Église qui, elle-même, est pauvre. Une Église sans extravagances, sans pompes, sans accessoires et sans cosmétiques. Une bicyclette, lourde d'accessoires de toutes sortes, avance bien lentement. Il faut être léger pour aller plus vite. Ainsi en est-il de l'Église. Notre Église devrait être humble et sans prétention, sans se réclamer du privilège de posséder les droits de royauté sur la vérité ou sur le salut. (Comme la boule de cristal des cartomanciennes). Si une Église qui est pauvre n'a pas de chapelle, les membres se rencontreront alors dans les maisons les uns des autres. Si une Église ne possède pas de haut-parleur installé au sommet d'une tour, elle pourra alors se contenter de la guitare d'un jeune garçon. C'est vers son peuple à elle qu'une Église se tourne pour l'aide dont elle a besoin.

 

UNE EGLISE EN ROUTE

Il était une fois un homme qui habitait dans un endroit merveilleux à la campagne. Beaucoup désiraient acheter sa maison mais il ne voulait pas la vendre. « Je ne veux pas vendre ma maison car d'ici, je peux admirer les beautés de la nature ). Sa raison était bonne. Mais au cours des années une ville se construisit autour de sa maison. Le propriétaire insistait encore pour rester dans sa maison. Des gratte-ciel, des murs, toutes sortes de barrières s'élevaient partout autour. Après quelques années encore, les arbres avaient disparu, il ne restait que béton et asphalte. Mais l'homme dans sa maison répétait: « Je reste dans ma maison, je veux admirer les beautés de la nature »: C'est aussi l'histoire de l'Église qui refuse de bouger et qui décide à tout prix de rester sur place. Le monde a beau changer autour d'elle, elle ne bouge pas. Le monde se renouvelle, l'Église vieillit. Une Église en route a des pieds pour marcher et elle avance courageusement vers l'avenir. Une Église en route est toujours prête à critiquer et à revoir son style de vie. Elle est toujours en train de se renouveler. Elle met en question ses propres actions, elle ne vieillit pas, elle ne rouille pas. L'huile qui maintient son engrenage en bonne condition est faite de deux choses: l'Évangile et la vie de tous les jours. Cela veut dire, les Paroles de Jésus et les évènements et situations de notre réalité quotidienne.

 

UNE EGLISE ECUMENIQUE

Nous, catholiques, ne sommes pas seuls à croire en Jésus-Christ. Les protestants, les baptistes, les adventistes, les presbytériens et beaucoup d'autres croient aussi en Jésus-Christ. Ils sont aussi chrétiens que les catholiques. Ainsi l'Église devrait essayer de vivre en union avec les autres Églises. Dieu ne veut pas les divisions. Il désire l'Unité car la force est dans l'Unité.

 

15:21 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Merci, Chère Soeur en Christ, pour votre saine vision des choses. De parler dégalité des chrétiens, enfants de Dieu, Il les aime tous, sans supériorité de l'une face aux autres. Que votre dirigeant d'Eglise vous écoute plus. Affectueusement

Écrit par : Un protestant | 11/03/2009

merci beaucoup.
Je crois,à la base (grassroots), on a même pas besoin de parler d'œcuménisme parce la couleur du sang est la même chez tous, itou le battement du cœur, c'est des racine que monte la sève, la même pour tous. L'Esprit de même!

Écrit par : cmj | 11/03/2009

Non ce n'est pas l'Eglise que le peuple veut, mais c'est l'Eglise que Dieu veut, n'en déplaise à certains qui compare l'Eglise à une salade!

Eh oui la Bible condamne l'homosexualité (MAIS PAS L'HOMOSEXUEL NUANCE TRES IMPORTANTE), L'avortement, l'euthanasie etc...


Message de Medjugorje du 25 février 2009

"Chers enfants, en ce temps de renoncement, de prière et de pénitence, je vous appelle à nouveau : allez, confessez vos péchés afin que la grâce ouvre vos coeurs et permettez-lui de vous changer. Convertissez-vous, petits enfants, ouvrez-vous à Dieu et à son plan pour chacun de vous. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

http://www.medjugorje.ws/fr/messages

Écrit par : Jaffa | 12/03/2009

Les commentaires sont fermés.