25/02/2009

INFRAROUGE

 

INFRAROUGE

Tard hier soir, Infrarouge (TSR) traitait du secret bancaire en Suisse. Alain Robert, directeur d'UBS suisse faisait face, reconnaissait les erreurs, les fautes avec un sang-froid extraordinaire. Myret Zaki du Temps mettait l'éclairage d'une enquête sur cette affaire. Courageuse.

Monsieur Alain Robert a-t-il appréhendé cette rencontre? Et les autres protagonistes? On ne sait pas. Mais on sentait une gêne presque obligatoirement honnête puisque qu'il n'y avait plus d'échapatoire. Et je me demandais comment, depuis 2002 – et même avant – on a pu faire « comme si » le fonctionnement et ses rendements suffisaient à satisfaire la conscience collective des responsables payés pour gérer à un sou près, les économies des petites gens?

Combien d'hommes et de femmes sont amenés devant les juges, exposés au public, sans d'autres arguments pour leur défense que leur peau et leur peur! Eux se trouvaient peut-être au mauvais endroit au mauvais moment! Derrière le trône du juge (dans les tribunaux de certains cantons, je l'ai vu) le crucifix en flagrante contradiction avec ce que Jésus a proclamé « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés » (Luc 6:37). Cela dépasse l'entendement que l'on ose se dire chrétiens.


jesus.jpg

Jésus a connu la peur, l'appréhension, la terreur à l'idée de rencontrer les chefs des prêtres, les scribes, les anciens dans « l'Infrarouge » de Jérusalem et finir condemmé et exécuté. Avez-vous jamais appréhendé rencontrer une autorité? Moi si. Comme tout un chacun. C'est tellement humain, Jésus a eu peur! Il est à ce point proche de nous. Pour sa défense Il n'avait que la vérité. Sa Vérité, c'était LUI. Et c'est cela que la « noblesse religieuse » ne supportait pas. Non cela ne sert à rien de vouloir « sauver sa vie » pour gagner en prestige ou en fric!


Voilà peut-être un petit éclairage de l'Evangile de jeudi sur un fragment de notre vie.

Les commentaires sont fermés.