22/12/2008

Méditation avec Jésus

183.jpg

 

 

 

Le silence est le nid et la musique est l'oiseau.
Dans le monde spirituel, la musique divine naît de l'âme même du silence. (Sri Chinmoy)

 

Jésus habite, vit en notre conscience profonde, l’écouter, n’écouter que lui alors que ma conscience profonde est une avec celle de l’Univers, c’est une musique, celle de l’Avant.  Avant que le mot Amour fût prononcé, il était, avant que le VERBE fût HUMAIN, Il est.

 

C’est un instant de bonheur pur, hors espace temps que je vis en cet instant.  Mais Yeschuah, cet homme parfait m’aime et, puisqu’il m’aime, il ne veut pas me posséder, donc notre étreinte amoureuse qui frémit des douleurs, des gémissements de  l’enfantement de son esprit, dans le monde de 2008, à trois jours de ce qui se dit être Noël, se relâche. Il me dit : partage notre cœur à cœur avec les autres.

Jésus me renvoie à ma propre responsabilité de partenaire à cette naissance du temps nouveau engendré dans la crèche du calvaire, la seule vraie, aujourd’hui comme hier : «La création tout entière gémit dans les douleurs de l'enfantement parce qu'elle a été soumise, malgré elle, par l'homme à la vanité. Et la création tout entière attend la révélation de la gloire des fils de Dieu» (Rm 8,19-22)

Dans notre monde, je crois à la globalisation de la compassion. Pas en mots ou en prières multipliées ou en longues et laborieuses liturgies « qui me donne un petit frisson dans le dos comme me disait ce jeune homme, mais sans plus ! » Non la Compassion, c’est d’abord, je crois, la conscience douloureuse, heureuse, de notre UNITUDE dans et avec un univers qui va se déployant !

Quel bonheur ! C’est la musique de l’Avant, celle de Jean-Sébastien Bach, celle de Dieu…dans le néant vibrant de l’avant big-bang qui fut et est, en cette nativité en direct.

Commentaires

meditation avec chanson de Jesus. Merci

Écrit par : lutchumee | 19/01/2012

Les commentaires sont fermés.