18/12/2008

Romainmôtier

   
romainclkaire.jpg

 

 

 

 

 - Cela vous ferait plaisir de visiter Romainmôtier ?  - Oui, bien sûr !

Je cueille au vol et avec reconnaissance l’idée de Sœur Marianne. Un saut de puce relie Saint Loup à Romainmôtier. Le jour baisse. Il fait nuit neigeuse lorsque je vois la forme de l’Abbatiale se dessiner dans un faisceau de lumière ambre qui s’étire bien au-delà de l’église. Comme pour éclairer notre arrivée.  J’ai l’impression d’avancer à reculons. Un aperçu succinct de l’Histoire de l’Abbatiale se trouve dans Wikipedia.

Et le Quotidien 24 Heures publie un excellent texte à l’adresse suivante : www.romainmotier.ch/contenu/index.php?option=com_content&view=article&catid=36:Abbatiale&id...104 - 45k  

L'Abbaye, aujourd'hui, vit à l'heure protestante et oecuméniste… en attente. Pendant vingt-cinq ans, quatre sœurs dont deux catholiques et deux protestantes ont vécu à Romainmôtier, animant la prière œcuménique. C’est une fraternité dont Sœur Simone qui m’accompagne aujourd’hui, est une des pionnières. Elle a donné ses forces, con cœur passionné et son âme de poète à la cause de l’UNITE des chrétiens. La petite fraternité priait quatre fois par jour, «fait suffisamment rare dans le protestantisme pour être souligné». Aujourd’hui, me dit tristement Sr Simone (diaconesse) les Sœurs catholiques sont parties et ne sont pas encore remplacées. Ce soir, je me sens un bien fragile minorité catholique dans mon exploration des lieux ! Nous nous rendons à l’Abbatiale pour la prière du soir : nous sommes sept en tout dans cette immense Abbatiale dont les murs millénaires semblent nous enfouir en son cœur douloureux. Les petites gens, je crois,  sont œcuméniques par nature, par solidarité ou par fraternité ! Les Institutions regimbent, serait-ce par nature ou par intérêts particuliers ? Ne sommes-nous pas en communion et enfants du même Père. Abba ! Une famille humaine ? Les vêpres débouchent sur un repas partagé. On apprend à se connaître par nom. Jean-Yves, Françoise, Simone, Ginette, Paul-Émile et j’en oublie malheureusement. Nous partageons la vie, le passé, le présent surtout,  et l’avenir dans l’espérance ! Comme si on s’était toujours connu !

Voici le témoignage du pasteur : www.romainmotier.ch/contenu/index.php?option=com_content&view=article&catid=36:Abbatiale&id...104 - 45k –

« Paul-Émile Schwitzguébel veille particulièrement à ce que l'Abbatiale reste d'abord une église vivante, lieu de prières. Qu'elles soient individuelles ou organisées, puisque de tels moments sont proposés deux fois par jour, en plus des cultes. Le lieu attire bien évidemment des touristes fascinés par des vieilles pierres, mais aussi et surtout des gens, comme le dit le pasteur " qui ont envie de s'arrêter, de chercher et de comprendre". Dans une des chapelles intérieures de l'Eglise (la chapelle St-Grégoire datant de 1445), un livre est ouvert permettant aux pèlerins d'y laisser leurs messages. Il se remplit avec une étonnante rapidité de messages de visiteurs venus des cinq continents. Le pasteur se dit frappé de l'attente des personnes qui s'arrêtent à l'Abbatiale. " Ce n'est pas une église comme les autres, mais un lieu de prière, de spiritualité et de silence. Nous devons répondre aux besoins spirituels des gens qui viennent ici. "  C’est un bonheur pour moi d’honorer mon blog de la présence animée et amicale de ce Milieu du Monde élargi, inoubliable souvenir de mes vacances à Saint-Loup.

Les commentaires sont fermés.