16/12/2008

Amitié

clamitiee.jpg

 

 

 

« Mes plus belles années ont été celles où j'ai servi de toit à une fourmilière. Ses habitantes étaient tellement persuadées que j'étais le ciel que je l'ai cru aussi. Aujourd'hui, je sais que je ne suis qu'une pierre, mais ce souvenir est mon secret. Ne le dites à personne." (p.186 I.G.)

Il nous arrive d’être persuadés que nous sommes vraiment ce que nos amis pensent de nous ! Généreux, attentifs, imaginatifs, infatigables, optimistes et je ne sais quoi encore ! Il y  a bien un petit malaise qui chicane notre honnêteté.  « On ne voit bien qu’avec le cœur » et tous ces amis-là nous regardent avec les yeux de leur cœur ». Ce n’est pas un acte de foi. C’est un bonheur de croire ceux qui croient en nous ! C’est un bonheur pour eux de nous voir avec les yeux de leur cœur et je voudrais ne jamais les décevoir. L’énergie de l’amitié devient dynamisme pour créer…collaborer… aimer !

 

Il arrive que le contexte change avec le passage du temps : « Quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. » (Jean 21 :18) Jésus avertissait ainsi l’impétueux Pierre, premier pape, dûment marié,  très attentif à la santé de sa belle-mère en plus ! Après l’illusion du pouvoir de chef, il savait qu’il n’était qu’une pierre.  Beau souvenir, l’amitié de Jésus pour ce Céphas ! Outre la pierre, il a vu l’homme. Sans illusion. Les bons souvenirs, même un peu malicieux dans les bords, sont des trésors de bonne humeur ! D’humilité nature ! De confiance sans hypocrisie ni naïveté !

« Ne le dites à personne !» dit F.G. Lorca aux petits enfants.

 Moi, j’aimerais le dire! Et vous ?

 

Les commentaires sont fermés.