11/12/2008

Réflexion sur les droits humains

cklair.jpg

Le 10 décembre 1948, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Déclaration universelle des droits de l'homme. Cette année, la Journée internationale des droits de l'homme célèbre le 60e anniversaire de la Déclaration. Bilan ? Certainement ici et là, des développements positifs doivent être reconnus, par exemple le droit de vote pour les femmes en Suisse ou encore l’éradication de l’apartheid primaire en Afrique du Sud.  Ma question : ces droits durement acquis sont-ils insérés dans des systèmes recréés permettant leur exercices à long terme ?

 

DUDH : Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
Pour Jésus – et Jésus est universel – l’application de cette Déclaration pourrait être la préface de l’Evangile y compris certains passages de Saint Paul : « Il n’y a plus ni juif, ni grec ; il n’y a plus ni esclave, ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car vous n’êtes qu’Un dans le Christ » (Gal. 3,28). Le système ecclésiastique est en contradiction avec les paroles de Paul aux Galates et à nous. Si les droits de tous étaient universellement respectés, les systèmes disparaîtraient, et la « famille humaine serait en construction » .  « Le défi des droits de l’homme n’est-il pas de permettre aux familles et populations les plus pauvres d’être responsables d’elles-mêmes, co-responsables de l’avenir de la communauté nationale et internationale ? » (Joseph Wresinski (1917-1988) J’écoutais « Hard Talk » et Steve Sackur, interrogeant Martti Ahtisaari , qui a reçu le prix Nobel de la Paix : les négociations d’un conflit  peuvent-elles  aboutir à une alliance Paix et Justice ? Une réponse fulgurante de Ahtisaari à une à une question provocante de l’excellent journaliste Sackur : « Il est temps de prendre les rencontres et négociations au sérieux… et de ne pas se contenter de « frozen conflicts » conflits gelés parce que c’est plus pratique ! » (ma traduction) http://news.bbc.co.uk/1/programmes/hardtalk/ Un grand homme, Martti Ahtisaari ! Encore une question : l’égalité des chances, c’est quoi quand on est pauvre, bronzé, femme, handicapé… ou quand normalement honnête dans un contexte social donné ? En ce 10 décembre 2008, il me semble que respecter les droits humains dans les négociations,  les élections (au Conseil fédéral), les rapports au sujet du Krach du libéralisme, c’est aussi respecter le droit à la vérité !!! Nous en sommes loin !

Commentaires

Oui, ma chère Claire-Marie, nous en sommes très loin.

De façon générale, les droits de l'homme régressent dans de nombreux pays. Et tant de politiciens louvoient.

Mais ce petit message est là aussi pour souhaiter un "bon anniversaire" à votre précieux blog, qui nous aiguillonne, qui incite à réfléchir et à dénoncer l'injustice, et donc à s'engager au mieux de nos capacités. Chaque goutte d'eau compte. Et ces gouttelettes sont très nombreuses, même si elles ne font pas la une des médias. Continuons donc....

Toutes mes amitiés! Et merci encore pour votre présence et votre courage.

Tatiana

Écrit par : Tatiana Honegger | 11/12/2008

Merci beaucoup chère Tatiana de votre accompagnement intelligent et fraternel

Écrit par : cmj | 12/12/2008

Les commentaires sont fermés.