08/11/2008

Méditation dominicale

candle.jpg

Etre un avec Jésus, avec l’espèce humaine, la nature, l’univers est une expérience qu’on ne décrit pas. On vit intensément la conscience d’Unitude, l’espace d’un moment et qui, bien sûr, inclut notre perception limitée de l’actualité, dans le creuset du passé et l’audace de l’avenir ! Un moment privilégié avec Jésus inspiré de l’Evangile. Par sa présence active en mon cœur momentanément très attentif et laborieusement réfléchi, j’essaie de faire ce qu’ Il attend de moi et de nous tous selon Matthieu 10, 27 :  « Ainsi Jésus définit-il la tâche de ses apôtres : "Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le dans la lumière, et ce que vous entendez à l'oreille, criez-le sur les toits »  

 

 (http://pagesperso-orange.fr/jean-claude.bologne/Allbib.html)

 

L’actualité : Barack Obama sous les projecteurs le 5 novembre. Je regardais le show, la jubilation y compris l’enthousiasme de mes compagnes et j’ai eu une pensée qui je n’ai osé partager ce jour-là et que je partage aujourd’hui : « Cela me fait penser à l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem ! » Quand j’ai raconté ce sentiment, on m’a répondu: « Tu ne serais pas un peu déphasée ? » J’ai donc « l’audace d’espérer » que notre bonne volonté et notre prière seront sa force et la force de celles et ceux qui s’efforcent à temps et à contre temps de construire le règne de Dieu. Comme Jésus en son temps et avec Lui aujourd’hui. Dimanche, 9 novembre 2008, Jean le bien-aimé rapportera la colère de Jésus sur le parvis du Temple (Jean 2,13-22) dans toutes les églises catholiques.

 .

« A Jérusalem. Jésus trouva installés dans le Temple les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes :

 « Enlevez cela d'ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »

.

 

candle2.jpg

Cliquez,  si vous en avez envie, sur cette adresse. On y trouve ces textes d’une actualité saisissante :

http://croireenlefilsdelhomme.unblog.fr/tag/3-textes-des-lecture-du-jour/

Cela correspond à ce que nombre de gens, moi y compris, ressentent face à l’apparente richesse du Vatican. Je suis humiliée, profondément gênée car cela n’a rien à faire avec Jésus au désert ! Cela a à faire avec sa colère au Temple de Jérusalem qu’on va commémorer et commenter à la basilique Saint-Pierre à Rome, demain !

Jésus est ailleurs, au creux de cette « faille » où nous luttons. Marginalement.  Avec la multitude d’affamés de justice à qui Jésus s’identifie aujourd’hui comme hier et qui, aux USA, acclame Obama qu’ils contemplent avec leurs immenses yeux de naufragés !

« Yes we can ». L’audace d’espérer ! Créer un monde où chacun pourra manger à sa faim et boire à sa soif. Nous dirons de plus en plus joyeusement « Yes we can » !!! Oui, avec l’Amour et la force de Jésus nous le pouvons même s’il faut passer par l’échec. Il existe un abîme profond entre l’Hosanna de Jérusalem et l’ Alléluia de Pâques ! Nous sommes dans l’abîme, entre les deux.

Commentaires

Ayons l'audace d'espérer chère Claire-Marie! Toujours selon la formule de CwG : To recreate ourselves anew, in the next grandest version of the greatest vision ever we held about who we are ...

Neale Donald Walsch infatigable s'exprime et pose des questions au monde entier via son blog http://blog.beliefnet.com/conversationswithgod/

Cordiales salutations
AM ~ http://maiie.multiply.com/reviews

Et un site ici ou chacun peut affirmer son support au nouveau président élu des Etats-Unis http://www.avaaz.org/fr/

Écrit par : Anne-Marie | 10/11/2008

Les commentaires sont fermés.