14/10/2008

Canonisation

klairemarie.jpg

 

 

Essai de réflexion sur la « litanie des saints » suite à une canonisation

Les noms chrétiens et les autres ?

En Afrique du Sud, l’enseignement du catéchisme avait sa place quotidienne dans l’ordre du jour scolaire, de 8h00 à 8h45 ! Presque tous les élèves eux portaient des noms « chrétiens européens » ce qui était un avantage pour trouver une place dans une école catholique bondée à l’époque. Mais il y avait aussi des Moïse, Aaron, Jeremiah, Salomé et Rebbeca ! Des noms d’origine tribale africaine : aucun ! Aujourd’hui, presque tous ces noms chrétiens ont heureusement basculé dans le rythme onduleux, joyeux ou triste,  des tambours locaux, ainsi   Ma-di-ba, Mand-len-xhosi, Phum-zi-le, Ja-bu-la-ni, , San-di-le, Si-pho , Kho-tso… Ils, elles, sont dûment baptisés et membres d’une Eglises chrétienne…De même pour nous, les Sœurs, notre nom de baptême, comme on dit, était remplacé par un nom que les supérieures choisissaient dans une liste de trois, que nous leur donnions. Mon nom était Anne, on m’a attribué « Claire-Marie ». Après Vatican II, Rome décréta que les Sœurs pouvaient, si elles le souhaitaient, reprendre leur nom de baptême qui était aussi celui inscrit dans le passeport. Si je n’ai pas changé, c’est parce que tous mes élèves étaient habitués à Claire-Marie qu’ils prononçaient allègrement "Claine-Malie" car en Lozi les « r » n’existent pas.

 

Canonisation

 

Dimanche dernier, 12 octobre, Maria Bernarda Bütler, née Verena Bütler fut l’une des cinq personnes canonisées à Rome. Maria Bernarda Bütler est maintenant inscrite dans le calendrier des saints et la célébration de sa mémoire est fixée au 19 juin.

Mais elle n’est pas encore dans la litanie des Saints qu’on invoque dans l’Eglise catholique.

De plus avec grand respect, le présentateur de notre TV romande a fait un couac en affirmant gaiement que les fidèles pouvaient adorer dorénavant Maria Bernarda Bütler. Peut-être pensait-il « mon amour je t’adore » qu’on murmure à l’oreille d’un être cher…

Albert Longchamp SJ explique  brièvement comment on en arrive à ce Grand «show» liturgique à l’adresse suivante :

www.swissinfo.ch/ (du 12 et 13 octobre 2008)

Un saint, c’est quoi, c’est qui ? 

 Des personnes fascinées par Jésus de Nazareth, ce « paysan juif » (A.N.) si « parfaitement humain qu’Il est Dieu », Fils de l’homme et fils de Dieu, selon Edwards Schillebeeckx OP. Ces personnes, et elles sont nombreuses qui essaient d’écouter Jésus et, avec son amour, essaient de proclamer que l’injustice n’aura pas le dernier mot et agissent selon cette conviction.  Durant les premiers siècles de l’ère chrétienne, les petits et les pauvres (et Jésus s’identifie à eux) portaient ces bienfaiteurs - souvent des gens de leur milieu -  dans leur cœur et dans leur mémoire, comme nous le faisons aujourd’hui avec les humains, nos frères et sœurs  envolés et que nous aimons ! C’était simplement des saints par la « Vox populi » ! « Vous êtes les meilleurs ! »

Mais dès 1234 cela se complique. La canonisation est dès lors réservée au Pape. « Pour qu'un fidèle défunt soit déclaré saint, le Pape fait instruire un véritable procès sur sa vie, ses vertus et les miracles qu'il a accomplis de son vivant et après sa mort ». La spontanéité populaire, c’est fini, à moins que, comme feu Jean-Paul II, le cri « santo subito »  retentisse, dûment amplifié par les médias sur place au bon moment. Encore que… même le « subito » prendra du temps, semble-t-il. C’est que, avant d’être saint, il faut être promu « vénérable » puis « bienheureux ». C’est coûteux,  c’est long,  parce que, « en plus du postulateur qui  tente de montrer que le bienheureux est digne d'être canonisé, le promoteur de justice, surnommé Avocat du diable, (s’il vous plaît),  tente de prouver le contraire. Au terme de ce procès, les cardinaux et les évêques constituant la Congrégation rendent leur verdict suite à un vote ».

Un malaise reste présent :  l’Eglise institution semble réticente, nous semble-t-il, à honorer des personnes comme :

* Oscar Romero : « Si je suis tué, disait-il, je surgirai dans le peuple du Salvador » . Il fut assassiné par des militaires en disant la Messe.

* Helder Camara : « "Si je donne de la nourriture aux pauvres, on me traite de saint. Si je demande pourquoi les pauvres n’ont pas de nourriture, on me traite de communiste."

* Hector Pieterson : killed in South Africa

* Sœur Dorothy Stang, assassinée dans l’Amazone brésilienne, au service des gens sans terre. Elle était sur la liste des gens gênants !

Quatre Sœurs américaines tuées par les militaires en 1980 au El Salvador ! Silence ecclésiastique, semble-t-i,l au sujet de ces chrétiens dans les sous-sols de la société !

Dag Hammersjoeld

Albert Luthuli…

Je pourrais nommer des gens qui, comme Jésus ont lutté et donné leur force et leur vie pour un monde meilleur ! Dans l’anonymat le plus complet ! Les François d’Assise actuels !

Des gens qui, comme Jésus, n’aidaient pas seulement les gens à mourir, ou à espérer un monde dans l’au-delà, mais à se mettre debout pour avancer face aux systèmes d’exploitation et de domination et faire respecter leur dignité d’humains !

Je respecte ces gestes de Rome qui continue une tradition en canonisant. Mais je pose la question : ces canonisations, elles sont dans l’intérêt de qui ou de quoi ?

Qu’en pense Jésus aujourd’hui ?

Saint Marc rapporte ces paroles de Jésus : «  Pourquoi m'appelles-tu bon ? Nul n'est bon que Dieu seul » (Mc 10 :18).

Commentaires

Bonjour Claire-Marie,

Grâce à l'Illustré je viens de découvrir votre magnifique blog. Grands Mercis au magazine et à vous :)

Dimanche dernier, la canonisation de Maria Bernarda Bütler a remémoré quelques mots résonnants vrai en mon coeur depuis la lecture, il y a déjà un quart de siècle, de Marguerite Yourcenar citant dans Les Yeux Ouverts "que nous sommes tous des saints autant que nous voulons l'être". Impliqués dans le jeu sont le désir et la responsabilité personnels, chacun faisant de son mieux avec les cartes qu'il/elle a en mains ...

Cordiales pensées d'Asie, Anne-Marie

Écrit par : Anne-Marie | 17/10/2008

Je crois avoir trouvé votre site et blog qui m'intéressent énormément. Merci infiniment, chère Anne-Marie
Claire-Marie

Écrit par : cmj | 17/10/2008

Les commentaires sont fermés.