27/09/2008

Méditation dominicale

 

clairekinneret10.jpg

 

 

En pensée, avec Jésus, sur la rive du lac de Tibériade, je voudrais me reposer, méditer, écouter et faire mien le chant discret de l’Esprit sur les eaux.

 Le nom hébreu de Tibériade signifie  KINNERET, en forme de Lyre (kinnor en hébreu).

Pas pour oublier  la réalité de la semaine écoulée, mais pour y trouver un sens ! Plongée dans la spiritualité de Jésus est une expérience d’être une particule de l’Univers qui contient en elle l’Univers, la terre, la race humaine, la faune, la flore. La vie, la mort, la résurrection en continu.

Chercher un sens au bord des eaux de Tibériade

A ma, à notre présence de Sœurs en Gruyère, et bien au-delà,

Aux membres de l’Eglise institutionnelle et à ceux de l’Eglise de la base,

A l’état léthargique du renouveau de Vatican II ,

A la vieillesse, sa beauté, sa laideur, sa vitalité, son aboutissement,

A la présence et au travail des gens de notre société civile,

Au fonctionnement des politiciens de tous bords,

Aux pontages de notre ministre des Finances et au désarroi

de notre ministre de la Défense,

Au Veau d’Or qui s’effrite et à Bush qui s’inquiète des pépites,

A Wall Street, aux Banques et aux Bourses, y compris nos petites bourses à cordon qui grelottent comme des feuilles d’automne à l’annonce de l’hiver

Le sens de la violence, des guerres, des mutilés, des morts, des affamés,

De pain et de justice, en Europe, en Afrique, au Darfour, en Birmanie, en Irak…

Le sens du lait en poudre et des bonbons chinois  et des calculs rénaux dans le corps des bébés !

Le sens de Guernica sur le mur de ma chambre et le sens de l’irréversible espérance enracinée dans notre être porteur de vie à travers et au-delà de la mort

« L’époque et le contexte de Jésus n’étaient marqués ni par la science ni par l’industrie. Pour Jésus, la terre et l’Univers n’étaient pas une source d’exploitation ni de manipulation possible. C’était la Création de Dieu qui ne pouvait abandonner son chef-d’œuvre à un quelconque hasard. Dieu prenait grand soin de la création… » (selon A. Nolan, Jesus Today, page 169)

Mais écoutons le chant de Jésus qu’accompagne la Lyre à Tibériade


 
"Ne vous amassez point de trésors sur la terre, où la mite et le ver consument, où les voleurs percent et cambriolent.
 Mais amassez-vous des trésors dans le ciel : là, point de mite ni de ver qui consument, point de voleurs qui perforent et cambriolent.
Car où est ton trésor, là sera aussi ton cœur.
"La lampe du corps, c'est l'œil. Si donc ton œil est sain, ton corps tout entier sera lumineux.
Mais si ton œil est malade, ton corps tout entier sera ténébreux. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, quelles ténèbres !
"Nul ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'Argent.
"Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent ni ne recueillent en des greniers, et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas plus qu'eux ?
Qui d'entre vous d'ailleurs peut, en s'en inquiétant, ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie ?
Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter ? Observez les lis des champs, comme ils poussent : ils ne peinent ni ne filent.
Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
Que si Dieu habille de la sorte l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi !
Ne vous inquiétez donc pas en disant : Qu'allons-nous manger ? qu'allons-nous boire ? de quoi allons-nous nous vêtir ?
Ce sont là toutes choses dont les païens sont en quête. Or votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela.
Cherchez d'abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît
(
Matthieu 6 : 19 – 34). Paroles et musique de Jésus de Nazareth… accompagné par la Lyre lacustre de Tibériade.

Le sens de la VIE se cache, je crois,  dans le travail qui construit la famille humaine et sa justice, humblement et selon nos forces et les dons que notre Créateur nous a donnés.

 

 

clairelyre.jpg

 



Les commentaires sont fermés.