30/07/2008

A la méditation

Essai de réflexion au sujet du commentaire de M. Dimitrescu le 27 juillet 2008

 A la méditation, pourrait-on se recueillir en la mémoire des victimes du christianisme ?
Pendant 2'000 ans que de crimes...pédophilie, conversions forcées, génocides, assassinats de sorcières, et tant d'autres...
 
 Les martyrs du christianisme, sont devenus des "saints"...et les victimes du christianisme ?

 

Après le texte sur « les lunettes à double foyer », la double question pertinente (27.07) de M. Dimitrescu interpelle. En plus des deux théologiens, Albert Nolan et Jean Baptiste Metz donnés en tant que références possible, je me permets d’ajouter quelques lignes, qui ne sont pas une réponse, mais un simple effort de réflexion.

Quand je médite Jésus aujourd’hui, je ne médite pas le Christianisme. Jésus a vécu avant le Christianisme. Et il vit aujourd’hui parmi nous. Mais je dois quand même reconnaître que cette Institution qu’on nomme Christianisme a été instrumentale à me permettre de découvrir l’Evangile.

Durant les 2000 ans mentionnés, l’institution est devenue ce que d’uns défendent et ce que d’autres condamnent. Chacun a sa raison, et ses doutes.

Le peuple de Dieu, le Laos/Ecclesia, (deux mots grecs), en route avec Jésus, c’est comme je le comprends, nous tous. La hiérarchie ecclésiastique, c’est autre chose avec une espèce de pouvoir, une autorité et dont la pratique résulte parfois à faire des « victimes » (selon le commentaire de M. Dimitrescu).

« Par contre le seul pouvoir du peuple de Dieu (voir Lumen Gentium), c’est ce que dit Luc 6,20 « Heureux vous les pauvres, car à vous est le « basilea », c’est-à-dire le pouvoir de Dieu ». Jésus avant le christianisme, chap. 10, page 93 de l’édition 1979). Le pouvoir d’aimer, de s’aimer les uns les autres en s’aidant.

Quant aux « martyrs » : « la signification biblique du terme « martyre » vient du mot grec martys, « témoin ». D’autres formes découlant de ce terme sont le verbe martyreo « témoigner » et le nom martyria, représentant le « témoignage rendu ». Nous sommes tous des témoins et osons parfois témoigner de la Vérité.

Les témoins sont-ils saints ?  Que signifie « saint » ? A l’adresse suivante on trouve plusieurs significations intéressantes du mot :

http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/saint/

« Sont devenus saints » (selon le commentaire de M. Dimitrescu) on comprend peut-être des « témoins » qui ont été « faits saints » par une canonisation concluant un procès canonique qui dure longtemps et coûte cher dit-on. Je ne suis pas familière de cela.

Je suis convaincue que tout homme est un témoin et un saint potentiel. Quand il rejoint son MOI profond, il est l’aimé du créateur. Je crois que la société est parsemée de « saints » qui s’ignorent et dont Jésus a dit qu’ils étaient bienheureux (Matthieu  5 :1-12).

Je vous donne encore l’adresse d’une excellente interview avec Frédéric Lenoir au sujet de son ouvrage, clair comme du cristal : « Le Christ philosophe » et cela peut nous éclairer.

http://www.confidentielles.com/ttopic-40811--quot-Le-Christ-philosophe-quot----interview-de-F--Lenoir.htm

Commentaires

Ma chère sœur, je vous remercie de me consacrer un article.
C'est suffisamment plaisant, pour le dire.
Ensuite, entrant dans le vif du sujet, je me rappelle des communistes, qui, au sujet des dictatures communistes, disaient que le communisme, c'est pas ça, ça n'a jamais été ça.
Il est vrai, que l'on ne vas pas condamner les prêtres d'aujourd'hui, au nom des crimes, commis pendant les 2'000 ans d'existence du christianisme (paulinisme).
Il reste quand même la question des prêtres pédophiles, que le Pape lui-même couvre, au lieu de les laisser aux mains de la justice, comme n'importe quel citoyen.
Si Jésus revenait, je suis sûr que lui, condamnerait tous ces crimes.
Aimez Jésus, la Bible, la foi et les commandements est une chose.
Mais il faut énergiquement condamner tous ceux qui agissent mal, au nom de Jésus, qu'ils foulent aux pieds.

D'ailleurs, j'en ai écris un article, dans lequel je clame, je déclare mon amour pour la Bible et l'apôtre Jean.

http://victordumitrescu.blog.tdg.ch/archive/2008/07/29/j-aime-la-bible.html

Surtout pour sa déclaration :
"1.18 Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître."

Cette dernière déclaration est très importante pour les athées, qui rejoignent les chrétiens, de ce point de vue...

Bien à vous,

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/07/2008

Les commentaires sont fermés.