27/06/2008

Prier

 

jardinsoliviers.jpg

 

 

Prier

 

Ce n’est pas dire à Dieu ce qu’Il doit faire

Comme je le comprends, en cette veille du 27 juin 2008, prier c’est veiller «un moment avec Lui, Jésus» ce jeudi « saint », angoissé à mort, réfugié au jardin des oliviers. Il a peur de la nuit proche, il a peur du lendemain, un vendredi.

Veiller quelques heures avec Jésus «angoissé à mort» dans le jardin dévasté du Zimbabwe. Etre conscient, être solidaire, être à longueur d’onde de l’agonie des millions de petites gens qui souhaiteraient que le soleil ne se lève pas demain, 27 juin! «Jésus est vraiment en agonie jusqu’à la fin des temps» selon Blaise Pascal. C’est plus qu’une belle phrase, c’est l’actualité.

Le petit David est terrorisé par le Goliath et son armée.

Il est terrifié David, sans fronde ni pierre, comme le sont les Zimbabwéens cette nuit et Jésus avec eux dans son éternel présent.

Le soleil se lèvera demain bon gré mal gré

Jésus suait des gouttes de sang sous les oliviers, comme aujourd’hui en terre africaine ensanglantée… un souffle passe :

la souffrance et l’injustice n’auront pas le dernier mot

Les commentaires sont fermés.