18/06/2008

Zimbabwe: en épluchant les actualités

Zimbabwe: (pour info) 12 835 000 habitants
 Religions:
animistes: 41%
nouveaux mouvements: 2%

syncrétisme: christianisme et croyances africaines: 50%

christianisme: 25%
croyances africaines: 24%
islam: 1%

espérance de vie: environ
37,3 ans

taux d’alphabétisation: 90,7%

taux de chômage de la force de travail: 80% (Wikipedia)

 

Tu vois les nations naître et disparaître… 257729035.jpgDes heures passées à éplucher les actualités, les journaux, les blogs, les sites, essayer d’écouter la radio ondes courtes, me laissent sur ma faim. Plus ça change, plus c’est la même chose: c’est comme si nous nous trouvions, comme il y a plus de trente ans, solidaires des Zimbabwéens, au bord d’un précipice et que des chiens méchants aboient à nos talons sans que nous puissions nous retourner! A l’époque, le regard rivé sur le «sauveur» Mugabe qu’on a mis sur le trône, aujourd’hui terrorisés par la caricature haineuse et armée du même homme, qu’on n’arrive pas à détrôner!!! A moins que!

Décortiquer les mécanismes qui ont fait basculer l’homme dans la démence et son peuple dans l’espoir désespéré d’une délivrance, ne peut se faire que dans la prière, l’Esprit de vérité. Il faut du temps.

Pour le moment, prier, est le seul recours des Zimbabwéens des villes, des townships et des champs. Reçu à l’instant ces lignes de personnes (que je connais personnellement et je ne dirai pas son nom) et qui depuis des années offre ses bras et son cœur à ce peuple humilié: «Il est totalement surprenant de voir le courage du peuple zimbabwéen en cette période de crise aiguë. La joie et l’espérance suintent à travers la souffrance et les larmes. Les pauvres gardent leur foi en Dieu, une foi invincible qui les sauve du désespoir et, plus étonnant encore, les rend optimiste… car nous savons que la prière peut influencer le cours des choses de ce monde…» (ma traduction).

Reçu aujourd’hui aussi, et avec gratitude du Conseil oecuménique des Eglises à Genève:

Pour publication immédiate: 17 juin 2008

Le COE invite les Eglises du monde entier à prier pour le Zimbabwe

Les Eglises du monde entier sont invitées à célébrer une journée de prière pour le Zimbabwe le dimanche 22 juin, marquant le début d'un temps de prière pour le peuple et le gouvernement de ce pays africain qui traverse une période difficile.

La journée de prière pour le Zimbabwe, initiative des chrétiens de ce pays, se déroulera peu avant le deuxième tour de l'élection présidentielle fixé au vendredi 27 juin.

"On ne saurait surestimer l'importance de cette élection, de son déroulement correct, de son résultat et de ses retombées", affirme le secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE), le pasteur Samuel Kobia, dans une lettre aux Eglises membres du COE. "Les événements des semaines à venir mettront le peuple du Zimbabwe et le monde au défi de trouver des moyens de vaincre la violence dans l'exercice de la démocratie, et les résultats influenceront l'avenir de la nation et de la région", ajoute-t-il.

«Eternel, notre Dieu,
Devant toi, les nations grandissent et tombent, et connaissent des temps d’épreuve.
Nous prions avec le Zimbabwe et pour lui en cette heure de décision nationale,
Et nous appelons ta bénédiction divine sur tous les habitants de ce pays.
Fais que les responsables du Zimbabwe recherchent la justice par des moyens qui soient justes,
Que les électrices et électeurs s’attachent à promouvoir le bien commun,
Que les observateurs et médiateurs internationaux soient guidés par ta sagesse.
Ne nous soumets pas à la tentation, Seigneur, mais délivre ton peuple du mal.
Fais que nous surmontions la colère, la jalousie, la division et la violence.
Aide-nous à nous respecter mutuellement malgré nos divergences,
Et enseigne-nous les choses qui favorisent vraiment la paix.
Nous te le demandons au nom de Jésus Christ, notre Seigneur. Amen.»

media@wcc-coe.org

 

Les commentaires sont fermés.