11/06/2008

Le ballon rond et Paul de Tarse, l'Avorton de Dieu

238577513.jpgIl y a quelques années, un ami très cher m’avait donné un livre d’Alain Decaux : « L’avorton de Dieu ». C’est le nom que Paul de Tarse s’est donné dans un de ses moments de vérité et d’humilité. Et pourtant A. Decaux dit : « L’homme est immense. Fou du Christ ». Il ne l’a pourtant jamais rencontré sinon sur le chemin de Damas. Et puis c’est la course de l’intrépide Paul pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus. Dont l’Esprit est aussi présent, peut-être, dans les stades de foot, puisqu'Il souffle où et quand Il veut.

Réfléchissant sur la folie quasi religieuse de l’Euro 2008, des millions de visages tendus vers l’écran à déguster la danse du ballon rond à la merci des footballeurs ; en pensant à l’avenir du mondial 2010 en Afrique du Sud, je me pose la question : ça vient d’où et depuis quand, le foot ? On ne sait trop que répondre à cette question, on a pas le temps : tant de matches par jour à voir, absolument. Et à désespéramment espérer que les Suisses  gagnent demain ! Il faut même prier pour ça ! Tiens, prier ? Pourquoi pas ? Prier pour que les Suisses gagnent, c’est aussi prier pour que les autres perdent ! Pauvre Dieu ! Surtout après le pépin d’Alexandre Frei et son genou et ses chaudes larmes. Jusqu’à présent, il y a quelque chose d’affectueux dans cette folie amicale à la Suisse. On se demande pourquoi les millions d’euros pour assurer la sécurité alors que tout se passe bien. Ouf!

1106473975.jpgLes joueurs (il y en a des chers et il y en a des moins chers) sur le marché du foot. Ils gagnent tant de fric par « but peut-être » je ne suis pas sûre… à moins que ! Les entraîneurs et les capitaines : il faut simplement les voir évoluer durant le match ! Je pense parfois à de Funès et Bourvil que j’aime bien. Mais quelle angoisse dans leurs yeux ! Et les fans ? Je n’ose en parler, j’aime surtout les enfants garçons et filles, l’émerveillement dans leur regard pur hors de ce monde ! L’adoration des héros.

Mon frère m’a dit une fois que le sport est formateur. Lui qui a passé sa vie à encourager le « sport pour tous » sait de quoi il parle. Il me questionna, moi, sa « sœur » face à face : qu’est-ce qu’il en dit Saint Paul ? J’ai cherché  et je reviens à l’Avorton de Dieu à la carrure d’un athlète. Un homme fougueux, musclé, travailleur, caractériel et vaincu par un seul regard de Jésus absent. Paul dit aux Corinthiens (9 : 24-27) :

Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter.
Tous ceux qui combattent s'imposent toute espèce d'abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible… « Au reste, la couronne de justice m'est réservée.


Je souris et continue de réfléchir en surfant et je trouve :

« Ce n'est pas le moindre paradoxe d'un sport-spectacle mettant en scène les ambivalences de la condition humaine : juste et pécheur, tantôt génial tantôt odieux, chanceux ou maudit, le footballeur, cet esclave adulé mais si vite déchu des temps modernes, n'est-il pas un miroir de notre propre destinée ? »

Denis Müller, professeur d'éthique à la faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Lausanne. Propos recueillis par Henri Tincq

(Pour revenir ces prochains jours sur les ambivalences de la condition humaine en Afrique australe s’il y a lieu)

Commentaires

Si on écoutait les théologiens chrétiens(mais on ne les entend même plus) on ferait tout dire à n'importe quoi.Il suffit de reécouter Bernard Haller et on est édifié ! " Mes bien chers frères, nous lirons aujourdh'hui dans Saint-Saphorin ...". Ils procèdent par analogie, rappels de souvenirs anciens, remémorations édifiantes, etc.... sur le passé, mais ne disent rien ICI et MAINTENANT de ce qu'il faudrait faire (le savent-ils ?). Je préfère les bouddistes qui disent " A partir de ces 4 principes, trouvez votre propre voie".

Écrit par : Victor Devaud | 11/06/2008

Ce livre est impressionnant de par son contenu et le travail de recherche fourni est de grande qualité. Il est vrai que bcp de théologiens n'apportent pas vraiment de réponses a nos questions. Malheureusement, certains d'entre eux sont tellement concentrés sur les textes et leur origine qu'ils en perdent l'essence meme...et cette essence c'est d'aimer notre prochain et de connaitre Dieu en tant que Pere veritable et infaillible, au travers de son fils Jesus. Lire la Bible soi-meme et demander a Dieu de nous eclairer est un bon moyen de commencer. Le Nouveau Testament est plus accessible d'entree de jeu, mais l'Ancien est tout aussi important pour comprendre l'ensemble.

Écrit par : Miles | 08/08/2008

Merci Beaucoup à M. Miles, ma pensée va dans votre direction. Ce que fait Jésus aujourd'hui, c'est-à-dire par son Esprit et sa Vie en nous, est important. C'est un défi: poursuivre l'action de Jésus aujourd'hui!

Écrit par : cmj | 02/09/2008

Les commentaires sont fermés.