28/05/2008

Zimbabwe – Afrique du Sud en 2008

« Tu ne veux pas t’exprimer au sujet du Zimbabwe et de l’Afrique du Sud ? » me demande-t-on ces derniers temps.  J’hésite.

 

1986265854.jpgDans le Quotidien 24 Heures, aujourd’hui, 27 mai 2008, Claude Monnier écrit : « Tragédies non-stop, nerfs à vifs », il poursuit : « Nous vivons désormais toutes les tragédies du monde en direct, minute par minute. Elles nous hantent. Impossible d’y échapper. » Cette réflexion est apte pour ce qui concerne l’actualité de l’Afrique australe, me semble-t-il. Comment survivre ?

Bien sûr que l’Afrique du Sud est mon pays et que les gens pris dans la tourmente, mes consœurs, d’innombrables amis de longue date, me concerne directement. Mais, comme je le comprends, la réalité du Zimbabwe et de l’Afrique du Sud aujourd’hui, ne peut être simplement rapportée par les médias hors du contexte historique qui a marqué, pour le meilleur et pour le pire, ces peuples, ces nations émergeantes. Ce serait superficiel et injuste.

Question : est-ce que les années d’exploitation, de domination par les pays envahisseurs justifient les horreurs du présent ? Est-ce qu’elles éclairent un tant soit peu cette cruelle réalité? L’indépendance et la libération, c’est quoi dans les structures verrouillées d’une globalisation dictée par les G8 et le reste ? Quelles sont les conséquences de la globalisation pour les gens de la base sans formation, sans travail, sans terre et sans aucun intérêt aux yeux des dirigeants !

Pour ce qui concerne les deux petits chefs mous et corrompus que sont Mugabe et Mbeki, n’y a-t-il pas autour d’eux, et bien au-delà des nouveaux potentats africains du continent (et tous ne sont pas corrompus, tous ne sont pas des dictateurs) des nouveaux maîtres : chinois, russes, libyens, japonais avec, dans le coulisses peut-être, américains et anglais qui tirent des ficelles invisibles et efficaces ?

Du sommet d’une pyramide, de la cime d’un arbre, marchant sur les tapis rouges, sait-on seulement que la base existe, que les racines et les dessous des tapis existent ? A long terme, lequel, du haut ou du bas a une chance de survivre et, finalement de vivre heureux au Zimbabwe et en Afrique du Sud ?

Les dessous du tapis rouge, les racines d’où monte la sève, la base sur laquelle la pyramide repose… J’y reviendrai demain !

Commentaires

Soeur Claire-Marie, ce texte est indigne de votre expérience de L'Afrique et de votre intelligence. Votre mansuétude à l'égard des Africains confine au racisme. Au racisme inversé, mais celui-ci demeure du racisme. Mbeki et Mugabé, des petits chefs mous : de qui vous moquez-vous, cmj ?
En outre, je vous fais remarquer par rapport à "domination par les pays envahisseurs" que les Blancs étaient présents en RAS avant les Xhosas et les Zulus. Et ne trouvez pas choquant par exemple l'attitude de Amnesty International face à la Chine si l'on observe son silence étourdissant face à Mugabe...?
Ce n'est rien d'autre que du racisme.

Écrit par : Géo | 28/05/2008

Les commentaires sont fermés.