14/04/2008

Place de la Palud, c'est vis-à-vis

921918584.jpg

C’était tout comme;

«Un p'tit coin d'parapluie
contre un coin d'paradis»

Quatre jours à La Palud, c’est un cadeau

se mêler aux piétons le jour du marché, mercredi

ou bien samedi matin… chez Annie et tous les amis

Ce p’tit quart d’heure vaudois, à quatre, au Raisin

Avec ces deux gars qui’s marrent comme c’est pas possible

Et Zabulon et moi qui sourions sagement

Il pleut, quelqu’un m’offre un p’tit coin d’parapluie

un trou dans les nuage et revoilà le soleil

le parapluie disparaît… et le paradis reste

par alternance

des renoncules

enfin le dernier jour un p’tit tour vers Belmont sur les hauteurs,

je découvre

le partage des rêves, des luttes, des échecs du Jura au Tessin

avec des truffes qui ne demandent qu’une chose:

être mangées puisqu’on les aime

puis revenir vers la Palud, la Mercerie où

le p’tit chien malade attend son médicament et une caresse

pour repartir vers la double crème de la belle Gruyère

et la rue du marché

une expérience humaine

1582088831.jpg

Les commentaires sont fermés.