22/03/2008

La dynamique pascale

 

 

A tous ceux et celles qui font un petit tour dans la blogosphère , je dis un grand bonjour printanier et teinté d’une espérance pascale dépouillée d’illusion.

Une consœur d’Afrique du Sud vient de m’envoyer un mail avec cette question: « Concrètement c’est quoi, pour toi, la « dynamique pascale ? » Elle m’oblige à réfléchir et j’en suis ravie.

 

La question me poursuit, je vous la transmets sur la blogsphère , non pour m’en débarrasser j’espère, bien plutôt pour trouver des amis qui m’aideraient à y voir clair ! Notre petite planète est malade, la question : une vie nouvelle pourrait-elle renaître de ses cendres si elle venait à disparaître et nous avec…mais doit-on en arriver là pour actualiser la résurrection en direct ?

 

La dynamique pascale : Christ est ressuscité! Qu’est-ce que ça change ?

 

Beaucoup de belles cérémonies « pascales », des cierges allumés plongés dans l’eau pascale, des baptêmes , et c’est bien … les lectures de la création s’enchaînant, longues à n’en pas finir sans beaucoup d’explications quant à leur parenté avec les mythes.

 

Qu’est-ce que ça change dans notre société où le partage est si difficile à réaliser… où les luttes des ouvriers (grèves de la Boillat et des CFF - Cargo) pour leur pain quotidien, sont si facilement condamnées. Où « das liebe Geld » accumulé paraît être une fin en soi ? Peut-être que la résurrection en direct pourrait relativiser, voir ébranler ce Mammon fait de la sueur de ceux et de celles que Jésus est venu libérer avec un engagement tellement concret qu’il en est mort ! Jésus ressuscité n’exige pas de nous un grand chambardement ; il nous montre simplement le chemin de la conversion et de la solidarité. Du sel dans la soupe, du levain dans la pâte ? C’est invisible et efficace.

 

C’est déraciner toutes les apartheid, qu’elles soient hiérarchiques ou horizontales. C’est renverser les trônes, les dominations. Ils sont légions !
La résurrection en direct, c’est prendre la température de notre petite planète… chercher des remèdes appropriés et les appliquer, dans les pays du sud comme dans ceux du nord…

 

Le frisson pascal de cette nuit déboucherait alors sur l’envie de danser … parce que, eh ! bien, comme les femmes l’ont entendu devant un tombeau béant : « Ne cherchez pas celui que vous aimez parmi les morts, il est vivant…il vous précède en Galilée ! » A Bulle, à Lausanne, au Jura, au Tessin, en Irak, en Zambie, en Roumanie…au Cap des tempêtes et de Bonne espérance.

 

Je crois que Pâques c’est une dynamique de transformation, une espérance sans illusion !? Je vais l’écrire à ma consœur qui m’a posé la question et essayer de lui donner quelques exemples concrets.

 

09:04 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.