09/12/2007

Jean-Baptiste, vêtu de poil de chameau...

 

Ce samedi 8 décembre est un jour férié dans le Canton de Fribourg. L’église y fête la mère de l’homme de Nazareth: Jésus Ben Joseph.
Demain, 2e dimanche de l’avent, Matthieu (3 :1-12) racontera que Jésus est venu se faire baptiser au Jourdain par Jean-Baptiste, et le Baptiste n’avait pas la langue dans sa poche. Voyez le texte, il n’est pas long…

 

Jean-Baptiste, vêtu de poils de chameau, d’une ceinture de cuir autour des reins et se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage… Il baptisait.
Au Jourdain, les gens de la région confessaient leurs péchés avant de recevoir le baptême alias l’absolution. Lisez ce que dit le Baptiste à la vue des pharisiens et des sadducéens: «race de vipères… produisez donc des fruits de repentance…» «la cognée est à la racine de l’arbre» et Jésus, selon Jean: «a son van à la main; il nettoiera son aire…»
Aujourd’hui, «son aire», c’est la société dont nous sommes membres. C’est nous dans nos contextes respectifs.

 

Je me demande ce que Jean-Baptiste et Jean diraient aujourd’hui à ceux qui, à la messe, récitent par cœur: «je confesse à Dieu tout-puissant… que j’ai péché en pensées, en paroles, par actions, par omissions… je demande pardon…» et qui reçoivent un pardon «hop! hop!» quasi automatique et instantané à travers quelques paroles prononcées plus ou moins rapidement… avant que continue la messe et qu’on écoute l’évangile et ce que le prêtre en dira… malheureusement, l’art d’édulcorer afin de ne pas «culpabiliser les ouailles» rendra, c’est possible et fréquent selon moi, neutre et quasi nul le message du Baptiste et de Jésus… pourtant clair comme l’eau de roche!

 

Que diraient-ils aujourd’hui dans les pays «aux valeurs occidentales chrétiennes?»

 

À ceux qui veulent à tout prix construire les plus beaux stades du monde pour les Coupes mondiales en Chine (2008), en Afrique du Sud (2010) tout en expulsant des milliers de gens redondants, «surplus people», vers les «déchetteries» périphériques?

 

A ceux qui flirtent avec les médias afin d’empoisonner de leur double langage les gens crédules, ceux qui ne cherchent qu’un peu de vérité?

 

A ceux qui acquittent les voleurs riches et condamnent les petits délinquants?

 

A ceux qui, au nom de Dieu imposent des fardeaux insupportables sur les épaules des fidèles, soit au niveau moral, doctrinal, financier tels les impôts paroissiaux à tous les niveaux: du fédéral au paroissial!?

 

A moi quand je n’ai pas le courage de mes convictions?

 

On peut continuer ainsi… car nous avons tous besoin d’être sur le chemin de la conversion permanente, pas tellement en se méprisant soi-même, mais plutôt en essayant de respecter les gens comme on se respecte soi-même… Jésus a dit ça un peu autrement!

 

 

 

 

13:47 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Jean-Baptiste l'annonciateur, le baptiseur, donc le plus humble de tous les hommes puisqu'il se déroule lui-même comme le tapis rouge qui accueillera le vrai Seigneur. Quelle belle image humaine, ma soeur, mais comment lui ressembler?

Écrit par : Ferny | 10/12/2007

Poil de chameau: je vous signale qu'aujourd'hui, ce genre de tissu est hautement prisé et coûteux...

Écrit par : Xenius | 10/12/2007

Les commentaires sont fermés.